France Dimanche > Actualités > FAITS DIVERS : Un nourrisson meurt de 74 fractures après avoir été secoué par son père

Actualités

FAITS DIVERS : Un nourrisson meurt de 74 fractures après avoir été secoué par son père

Publié le 5 août 2021

.photos:istock
© iStock -

Un homme de 31 ans encourt la prison à perpétuité au Royaume-Uni après avoir secoué à mort son fils âgé de 39 jours. Pas moins de 74 fractures ont été recensées sur le corps sans vie du nouveau-né.

Le crime est épouvantable. Un homme a ôté la vie à son fils âgé de 39 jours. Séparé de sa compagne au moment des faits, l’auteur avait son fils en garde pour quelques heures le week-end du drame. Seulement, peu de temps après avoir récupéré son enfant, la mère de famille s’est aperçue que le nouveau-né crachait du sang, pleurait beaucoup et semblait avoir du mal à s'alimenter.


Ce n’est que le lendemain matin que la jeune femme a trouvé le nourrisson inanimé dans son berceau. Immédiatement, elle a contacté les services d’urgences et de réanimation, mais à leur arrivée, le bébé était déjà décédé.

Après un examen approfondi, les équipes médicales ont découvert pas moins de 74 fractures sur le petit corps sans vie du nourrisson. Toutes étaient compatibles avec le fait qu'il ait été "secoué vigoureusement", à au moins deux reprises.

Après des mois d’enquête, il apparaît alors que le père est bien l’auteur de cet indicible meurtre. "En tant que père, il aurait dû le protéger pour ne pas lui infliger de douleur et de souffrance", a déclaré l'officier enquêteur principal dans les colonnes du Sun avant de poursuivre "James Clark est responsable du crime le plus répugnant et le plus hideux : le meurtre d'un enfant sans défense."

L’homme sera jugé ce 24 septembre pour le meurtre de son enfant. Il encourt la prison à vie.

Pour rappel, chaque année, plusieurs centaines d'enfants sont victimes, en France, de cette forme de maltraitance. Dans la majorité des cas, les épisodes de secouement sont répétés dans le temps et concernent les nourrissons de moins d’un an. Il s’agit d’une urgence médicale absolue. Si vous êtes témoin de ces violences, contactez immédiatement le 15 ou le 112.  

Si vous etes en difficulté devant votre enfant, parlez-en. Vous pouvez joindre le numéro vert Enfance et Partage au 0 800 00 34 56. Des experts seront à votre écoute et vous apporteront des solutions avant qu'il ne soit trop tard.

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème