France Dimanche > Actualités > Faustine Bollaert : Prête à tout pour sauver son couple !

Actualités

Faustine Bollaert : Prête à tout pour sauver son couple !

Publié le 8 février 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Faustine Bollaert et l'écrivain Maxime Chattam, le père de ses enfants.

À voir chaque jour ses yeux pétillants et son grand sourire, difficile d'imaginer les difficultés que Faustine Bollaert rencontre…

Chaque jour aux commandes de Ça commence aujourd'hui, sur France 2, face aux nombreux invités venus conter leurs succès comme leurs déboires, la pétillante animatrice passe par bien des sentiments. Tour à tour surprise, troublée, enjouée, reconnaissante ou emplie de compassion, elle peut bien souvent aussi se retrouver choquée, impuissante, bouleversée, voire émue aux larmes. Tant de récits poignants et d'histoires déchirantes que la jeune femme de 41 ans ne parvient pas à laisser à la porte, le soir, en partant du studio.


En véritable « éponge », comme elle vient de le confier dans l'émission d'Anne Roumanoff, Ça fait du bien, sur Europe 1, non seulement cette ultrasensible prend très à cœur tout ce qui est raconté sur son plateau, mais elle ne peut également s'empêcher de rentrer à la maison flanquée de ces lourds fardeaux.

Bien sûr, elle est heureuse de retrouver ses deux bambins, Abbie, 7 ans, et Peter, 5 ans, ainsi que leur papa, l'écrivain Maxime Chattam. Mais elle doit aussi se faire violence pour ne pas vider son sac devant lui.

Pourtant, « à un moment, a-telle aussi déclaré, il faut bien que je dise à quelqu'un de quelle manière ces sujets m'ont bouleversée. Mais je pense que ce n'est pas forcément le rôle de mon mari, à qui je vais faire des angoisses qui n'existent pas chez lui ».

Une situation qui, au fil des semaines d'antenne et de tous ces drames relatés, est devenue de moins en moins vivable pour la présentatrice de La Boîte à secrets. Hyperangoissée, « je pourrais faire quatorze mammographies, a-t-elle même reconnu, et changer dix-sept fois mes codes d'alarme chez moi », et surtout pour préserver son couple, elle devait absolument trouver une solution pour extérioriser tous ces sujets sensibles dont son cœur est à ce point chargé.

Aussi, pour éviter de faire endosser à son amoureux ce rôle bien complexe d'exutoire, au risque que chacun s'y perde, Faustine a choisi d'aller consulter. S'allonger sur le divan d'un psy pour lui déballer tout ce qui l'affecte et la ronge plutôt que mettre en péril sa famille en lui transmettant ses peurs et son malaise.

Un malaise qui, la belle brune le sait bien, tendra à s'apaiser, si elle parvient à mettre de la distance avec ses invités et leurs vécus. Et à ne surtout plus faire ce à quoi elle reconnaît s'adonner régulièrement : « Quand quelqu'un dit qu'il attend des résultats d'un examen de santé, ça m'arrive d'aller chercher les gens sur Instagram pour demander des nouvelles. » 

Laura VALMONT

À découvrir