France Dimanche > Actualités > Faustine Bollaert : Quel est ce trouble handicapant dont elle souffre depuis toujours ?

Actualités

Faustine Bollaert : Quel est ce trouble handicapant dont elle souffre depuis toujours ?

Publié le 8 septembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Si Faustine Bollaert donne parfois l’impression de prendre très à cœur les récits qu’elle entend dans son émission “Ca commence aujourd’hui”, c’est parce qu’elle cache en réalité un véritable trouble émotionnel : l’hypersensibilité.

Indéniablement, Faustine Bollaert est une femme de cœur. À fleur de peau, émotive et bienveillante, l’animatrice de Ça commence aujourd’hui sur France 2 a parfois bien du mal à contenir sa sensibilité face à des invités dont le parcours est parfois éprouvant.


À 42 ans, Faustine assume cette grande tendresse, mais il est vrai que ce trait de personnalité lui a parfois joué des tours, jusqu’à ressentir le besoin de consulter un psychologue après une émission particulièrement difficile.

C’est en tout cas ce qu’elle révèle dans une interview accordée au magazine Nous Deux : "Je me suis toujours considérée comme une écorchée vive, peut-être un peu cyclothymique, admet-elle. J'ai toujours remarqué que je me laissais envahir par mes émotions positives ou négatives. Que je ressentais profondément les émotions des autres."

Après des années d’errance et avec beaucoup de recul sur elle-même, elle a enfin réussi à mettre un mot sur ce petit trouble auquel elle se confronte au quotidien : “Je ne suis pas marginale ou folle, j'ai simplement un QR Code un peu différent. C'était très enrichissant de pouvoir mettre un mot sur ce que je ressentais."

Un diagnostic qui s’avère donc être rassurant même si cette grande émotivité peut être difficile à gérer au quotidien comme le confie Faustine : “Ça peut être fatigant : chaque jour est vécu comme le dernier." Néanmoins, toujours positive, l'animatrice prend la vie du bon côté. Loin de se laisser abattre, elle fait de ce trouble une force, notamment dans son travail et préfère considérer cette hypersensibilité comme "une vraie richesse”.

Et oui, quand ça vient du cœur, c’est forcément un trésor.  

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème