France Dimanche > Actualités > Faustine Bollaert : Son mari lui fait vivre l’enfer !

Actualités

Faustine Bollaert : Son mari lui fait vivre l’enfer !

Publié le 7 août 2018

bollaert-faustine-20180730

Alors que Faustine Bollaert présente sa première émission culinaire, Maxime Chattam lui éduque le palais avec des mets bien étranges…

Comment se nourrir correctement, sans se ruiner ?

Puisque nombre de Français souhaitent connaître la réponse à cette question, de plus en plus d’émissions culinaires proposent leurs solutions.

Depuis le 17 juillet, Faustine Bollaert présente à table, mangez sain, dépensez moins, un nouveau magazine de société sur France 2, diffusé en prime time.

L’animatrice de 39 ans analyse le chariot de courses d’une famille, accompagnée d’Yves Camdeborde – chef bistronome et ex-juré de Masterchef – et de la nutritionniste Mathilde Touvier.


Grâce aux tests de produits réalisés à l’aveugle, aux astuces et aux conseils de ces spécialistes, une famille sera guidée pendant une semaine pour apprendre à manger sainement, tout en dépensant moins.

De quoi remettre en cause nos mauvaises habitudes alimentaires, comme les plats préparés ou le grignotage, nocifs pour notre santé et ruineux pour le porte-monnaie.

La mère d’Abbie, 4 ans et demi, et de Peter, 2 ans et demi, a expliqué dans les colonnes de Télé Loisirs qu’elle adorait cuisiner avec ses enfants, et qu’elle avait la chance de résider à la campagne, ce qui lui permettait d’avoir un potager.

Chez eux, près d’une forêt à Chantilly dans l’Oise, les tâches ménagères semblent bien partagées avec son mari, puisque l’écrivain Maxime Chattam, cuisine également.

Cauchemar

Mais, le romancier gourmand aime surtout dîner à l’extérieur, afin de partager en toute tranquillité un bon repas avec son épouse.

Et quand ils sont à l’étranger, Faustine et Maxime se lancent des défis pour débusquer de bons petits restaurants.

Seulement, l’aventure peut virer au cauchemar. Pourquoi ?

Parce que Maxime prend un malin plaisir à piéger sa femme en lui faisant goûter des spécialités bizarres.

Ainsi, au cours d’un récent séjour en écosse, au bord du Loch Ness, Faustine a vécu l’enfer : « Il m’a proposé de la panse de brebis, sans que je sache ce que c’était. J’ai cru mourir, j’ai tout recraché. »

Faustine ignorait que la farce de ce plat traditionnel était préparée avec le foie, le cœur, les poumons et les rognons de mouton !

Méfiez-vous, Faustine, si Maxime vous emmène au Cambodge, il pourrait vous faire servir une tarentule frite avec ses huit pattes velues.

En Mongolie, ne le laissez pas vous convaincre de boire leur remède contre la gueule de bois, élaboré avec du jus de tomate, du vinaigre et du jus d’œil de moutons !

Et en Sardaigne, évitez le casu marzu, un fromage à apprécier de très loin : parce qu’il est composé de lait de mouton fermenté, infesté de larves de mouches… vivantes !

Nina COLLOMBE

À découvrir