France Dimanche > Actualités > Festival de Cannes : Nos reporters au cœur des soirées privées

Actualités

Festival de Cannes : Nos reporters au cœur des soirées privées

Publié le 26 mai 2015

Pour vous faire vivre un Festival de Cannes pas comme les autres, celui qu'on ne voit pas à la télé, nos journalistes se sont mués en noctambules tout-terrain ! Loin des marches du Palais des festivals, ils vous font pénétrer dans les lieux les plus secrets de la cité azuréenne.

Les années passent… et ne se ressemblent pas. En effet, si les stars restent au rendez-vous, que le tapis est toujours aussi rouge et que le soleil brille (presque) tous les ans, chaque édition est unique. Et même si elle accueille déjà son 68e festival international du film, la Croisette n’a pas pris une ride !

Preuve en est… durant cette quinzaine, soir après soir, les fêtes y étaient toutes plus belles (et plus folles !) les unes que les autres. Venues par amour pour le septième art, les célébrités du monde entier n’oublient pas de se déhancher et de trinquer une fois le soir tombé…

Et, cette année encore, telle une petite souris curieuse et indiscrète, notre équipe s’est infiltrée au cœur des plus belles nuits cannoises. Confessions, gaffes, escalades, belles rencontres et petites bulles étaient au rendez-vous. Récit…

Une ouverture cinq étoiles

Nos valises à peine défaites, mercredi 13 mai, l’aventure commence déjà ! Alors que le coup d’envoi du festival est sur le point d’être donné avec la projection au Palais de La tête haute, le film d’ouverture réalisé par Emmanuelle Bercot, un contact m’informe qu’un dîner ultraprivé est organisé dans la foulée au Palm Beach, le casino de la ville.

Avec Fleur Pellerin
Avec Fleur Pellerin

Toutes les stars déjà présentes ont leur carton d’invitation… mais pas nous ! Pour vous chers lecteurs, nous devons trouver un moyen d’entrer !

Les convives étant attendus pour minuit, nous en profitons pour faire un repérage de l’établissement, espérant y trouver une faille. Et, eurêka ! Après de longues heures passées à tourner autour du port qui jouxte le casino, nous découvrons une barrière (facile à enjamber) qui donne sur la régie son et lumière de la salle.

Sauf qu’au moment où nous entrons, l’un des trente vigiles mobilisés pour l’occasion nous saute dessus ! « Vous faites quoi ? » hurle-t-il. Désignant un technicien qui s’affaire quelques mètres plus loin, je lui rétorque d’un ton sec : « Nous allons l’aider à installer son matériel ! » Gêné, il bafouille : « Ah… excusez-moi alors. »

Trop facile, et peut-être même inquiétant. Car les premières célébrités que nous croisons une fois dans la salle ne sont autres que Christiane Taubira et Fleur Pellerin, respectivement ministres de la Justice et de la Culture et de la Communication ! Un magnifique selfie réalisé avec cette dernière en témoigne.

Avec Natalie Portman
Avec Natalie Portman

Avec Christophe
Avec Christophe

Avec Rossy de Palma
Avec Rossy de Palma

Avec Guillaume Gallienne
Avec Guillaume Gallienne

Autour de nous, le spectacle est tel qu’on se pincerait pour y croire… De mémoire de reporter, je ne m’étais jamais retrouvé dans un espace où l’on compte plus de célébrités que d’anonymes au mètre carré ! Nous en profitons donc pour prendre la pose à leurs côtés. Natalie Portman, le chanteur Christophe, Guillaume Gallienne, Rossy de Palma, Marie Gillain, Emmanuelle Devos et, surtout, la sublime Sophie Marceau, se prêtent aussi au jeu.

Catherine Deneuve
Catherine Deneuve

Avec Sophie Marceau
Avec Sophie Marceau

C’est d’ailleurs avec la star de La Boum que je commets ma plus belle boulette ! Pour la convaincre de poser à mes côtés, je lui glisse maladroitement : « Allez Sophie, j’en rêve depuis trente ans ! » L’air très vexé, l’actrice me rétorque : « Merci pour les trente ans, c’est délicat… »

Sur la terrasse où certains prennent l’air (ou fument  cigarettes sur cigarettes), nous vivons l’un des moments les plus marquants du festival. Catherine Deneuve, assise par terre, adossée à une barrière, tient une femme dans ses bras !

Son immense complicité avec Emmanuelle Bercot (47 ans), la réalisatrice du film d’ouverture dans lequel joue notre inoubliable demoiselle de Rochefort, saute aux yeux. Sa main qui passe délicatement, tendrement dans son dos… et ses yeux débordant d’émotion lorsqu’elle regarde celle qui l’avait déjà dirigé dans le film Elle s’en va (2013), est un instant particulièrement troublant…

Avec Alice Taglioni
Avec Alice Taglioni

Au dernier étage du Martinez…

Quand on n’est pas invité, mais capable de lire une liste de noms à l’envers au moment même où l’agent de sécurité demande de se présenter, on peut, comme nous, avoir la chance de fouler la terrasse de la plus belle suite de cet hôtel mythique.

Cannes Frédérique Bel
Avec Frédérique Bel

La fête organisée le jeudi 14 mai dernier par L’Oréal et UniFrance au 7e étage du palace Cannois, au-dessus des palmiers et face à la mer, était grandiose. Autour du grand Pierre Lescure et de la sublime Inès de La Fressange, on pouvait notamment retrouver les actrices Alice Taglioni et Frédérique Bel, toutes les deux parées comme de vraies princesses.

Entre deux coupes de champagne, cette dernière nous a d’ailleurs fait quelques confidences : « Le succès du film Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? ne m’a pas du tout profité. Aux autres oui… mais pas à moi ! C’est bizarre, je ne comprends pas… Je ne sais pas si le milieu a quelque chose contre moi, mais je m’en moque. Dans quelques jours, je partirai sur le tournage du film Les Visiteurs III dans lequel je serai une sorte de nouvelle Marie-Anne Chazel ! Ça prouve bien que j’existe en tant qu’actrice. »

Canal + grandiose !

C’est une fois de plus au sein du domaine du Park Lenôtre, à Mougins, une commune huppée située sur les hauteurs de Cannes, que la chaîne cryptée a organisé son immense et traditionnelle fiesta. Le vendredi 15 mai, au sein d’une véritable forteresse de 18 000 m2 abritant plusieurs jardins, des fontaines magnifiques et même un théâtre antique, les vedettes ne manquaient pas à l’appel !

Avec Antoine de Caunes
Avec Antoine de Caunes

De g. à dr. : Doria Tillier, Mathilde Serrell, Augustin Trapenard, Ali Baddou et Ophélie Meunier.
De g. à dr. : Doria Tillier, Mathilde Serrell, Augustin Trapenard, Ali Baddou et Ophélie Meunier.

Sous le regard paternel d’un Antoine de Caunes en pleine forme, certains membres du Grand journal et de La Nouvelle Édition nous ont offert une bien belle image en début de soirée. Avec notamment Ali Baddou, Augustin Trapenard et la belle Doria Tillier, la relève de l’ancien trublion de Nulle part ailleurs semble assurée !

À l’étage, tout en avalant un minikebab maison, André Manoukian déambule dans les salles de l’immense villa. À quelques jours de la diffusion de son émission [lundi 18 mai, ndlr], La vie secrète des chansons, sur France 3, un documentaire qui décrypte les grands succès populaires, le juré de Nouvelle star est un peu stressé : « J’espère vraiment que ça va marcher car c’est un très beau concept. Et puis vous savez… la musique, c’est toute ma vie ! À tel point que même quand je regarde un film avec mes enfants, je ne peux pas m’empêcher d’être inspiré et de me jeter sur mon piano pour composer quelque chose qui accompagne les images. Ils ne supportent pas ça ! »

Avec Bernard Lecoq et André Manoukian
Avec Yves Lecoq et André Manoukian

Laurence Ferrari et Renaud Capuçon
Laurence Ferrari et Renaud Capuçon

Un peu plus loin, sur la piste de danse, Laurence Ferrari est littéralement déchaînée ! Sur Sarà Perché Ti Amo, le tube indémodable des Italiens Ricchi & Poveri, comme l'an passé sur le dancefloor, la belle blonde est intenable, enchaînant les pas de danse au milieu de la foule. À quelques mètres d’elle, son mari Renaud Capuçon paraît médusé…

Immobile, un verre dans une main, un cigare dans l’autre, le violoniste semble la fusiller du regard. Jaloux peut-être ? Et lorsque sa chère épouse se décide enfin à le rejoindre pour l’enlacer, pas besoin de décodeur pour comprendre qu’il était enfin rassuré !

Un samedi soir sur la Croisette…

Pendant presque deux semaines, Cannes devient donc le seul endroit au monde à offrir autant de soirées people en simultané. Presque chaque bar, club, hôtel, ou bout de plage se transforme en théâtre de fêtes incroyables.

Avec Camelia Jordana
Avec Camelia Jordana

Les journées des stars peuvent d’ailleurs prendre des allures de marathon. Nous commençons par la Chambre noire, un bar éphémère installé au 1er étage de l’hôtel Marriott par la marque de vodka Belvedere, où l’on assiste à un concert privé de la craquante Camelia Jordana (juste avant d’échanger quelques mots avec elle).

On poursuit au Silencio, la réplique cannoise du célèbre club parisien et on tombe sur une scène incroyable… Vincent Cassel dansant comme un beau diable aux côtés de Valérie Damidot sur un mix du célèbre DJ hip-hop Cut Killer ! On passe ensuite une tête au VIP Room où Paris Hilton est venue faire écouter ses disques favoris pour les 15 ans du club… et on s’amuse de voir la bimbo se cacher sous ses platines entre chaque chanson pour se remaquiller !

Pour finir, direction la suite Sandra & Co, installée juste au-dessus de l’un des nombreux magasins de luxe qui jalonnent la Croisette. Tenue par Sandra Zeitoun de Matteis, l’une des plus grandes organisatrices de soirées lors du festival, cette petite terrasse offre des airs du Cannes d’autrefois.

« Tout le monde boit, tout le monde danse, et la maîtresse des lieux insiste pour que tout le monde s’amuse vraiment, ça rappelle des souvenirs… » confie Bernard Montiel en pleine discussion avec Patrick Poivre d’Arvor et Lorie.

Lorie et Bernard Montiel
Lorie et Bernard Montiel

Plutôt discrète depuis quelque temps sur la scène française, la chanteuse m’explique être sur le point de devenir une étoile… en Chine ! « Le nouvel Hollywood, c’est là-bas ! Et je compte bien m’y épanouir en tant qu’actrice… Je ne sais pas si je vais aller m’y installer, mais j’ai déjà commencé à apprendre le chinois ! » révèle celle qui a tourné aux côtés de Jackie Chan et Adrien Brody dans un blockbuster sorti en février dernier dans l’empire du Milieu !

Seule ombre à ce tableau de noctambules, le malheureux Édouard Baer aura été l’un des grands absents de ces nuits cannoises. Croisé l’après-midi même au bord de la piscine du Martinez, l’ex-agitateur de Canal +, visiblement souffrant, boitait ! « Je suis tombé à moto, confiait-il, il va falloir boire à ma santé ! » Si c’est Édouard qui nous le demande, alors…

Florian Anselme
Photos : Jérôme Mars

À découvrir

Sur le même thème