France Dimanche > Actualités > Florent Pagny : Il se bat comme un lion !

Actualités

Florent Pagny : Il se bat comme un lion !

Publié le 23 mai 2022

.photos:-
© - -

Après quatre mois de traitement lourd et intensif, le chanteur de 60 ans est apparu très affaibli dans une vidéo bouleversante. Une fois encore, son courage force l'admiration de son public…

En annonçant courageusement son cancer des poumons sur les réseaux sociaux le 25 janvier dernier, le chanteur avait surpris son monde. Hélas, la maladie était à un stade suffisamment avancé pour l'obliger à annuler tous ses projets. Plus inquiétant encore, la tumeur n'était pas opérable…


Depuis, par la magie de la télévision, on a pu le voir chaque samedi soir sur le plateau de The Voice. Et pour cause, puisqu'il s'agissait de séquences enregistrées. Dans la réalité, le chanteur, lui, menait un autre combat, bien loin des battles musicales. Un combat contre la montre, contre la mort. Un combat pour survivre…

Même si l'on savait que le traitement était lourd – et effroyables les effets secondaires qui l'accompagnent –, le voir apparaître pour la première fois dans The Voice avec sa barbe, mais le crâne entièrement rasé nous a quand même eu l'effet d'un choc samedi dernier. Dans cette émission enregistrée le 19 février, soit moins d'un mois après l'annonce de son cancer, Nikos, en ouverture du télé-crochet, lui lance d'emblée : « Une nouvelle coupe ? » Et Florent de répondre : « C'est même plus une coupe… Tu te dis, je vais abréger leurs souffrances [à ses cheveux, ndlr], fais quelque chose de plus correct parce que, ces chimios, ça fait perdre les cheveux… » Humour et autodérision, telles sont les armes fatales de l'artiste pour mener le combat…

Heureusement, Florent le battant n'est pas seul dans l'épreuve. Depuis l'annonce de sa maladie, ses fans n'auront cessé de lui envoyer des messages de réconfort. Des vagues d'amour qui ont permis à Pagny le guerrier de ne rien lâcher face au « crabe ». « Maître Yoda », comme l'a surnommé tendrement Nikos, a eu justement assez de force en lui pour mener à bien cette bataille.

“Il ne me reste plus qu'une chimio. Ma tumeur était grosse comme un kiwi…”

Autodérision

Autodérision Et la bonne nouvelle est tombée le mardi 10 mai ! C'est Florent Pagny lui-même qui a voulu la partager sur son compte Instagram. Bien sûr, dans cette vidéo, il paraît très amaigri, flottant dans son tee-shirt noir, les traits tirés et sans barbe cette fois. Le spectre de la maladie est bien là. Mais, face à tous ces maux, les mots de Florent le survivant sont là pour nous rassurer. « Maintenant qu'il ne me reste plus qu'une chimio, je peux vous dire que je vais très bien… » Et le chanteur de poursuivre sur le mode de l'autodérision. « Vous voyez, j'ai un peu changé de look. Un peu obligatoirement puisque c'est le traitement qui veut ça. Mais ça va, je vais m'y faire, et ça va passer. »

En effet, qu'importe l'apparence, l'essentiel est qu'après moins de quatre mois de traitement, Florent semble sur la voie de la guérison. « Le protocole a plutôt bien marché puisque dès les deux premières chimios, l'immunothérapie, ma tumeur, qui était grosse comme un kiwi,

“Je vais finir The Voice. Ensuite, j'irai me remplumer…”

s'est transformée en une noisette. Donc, tout de suite derrière, on a envoyé du lourd derrière, avec la radiothérapie et des chimios plus intensives… Ça s'est très bien passé parce que j'étais très bien accompagné… Et puis il y a eu ce phénomène de synchronicité avec ces milliers de messages et de témoignages, d'amour, de soutien, de bonnes ondes. Je pense que ça aussi, ça a contribué à me permettre de passer cette histoire de cette manière… »

Une histoire qui n'est pas encore derrière lui. Mais en effet, grâce à l'amour d'Azucena, sa tendre moitié depuis 2006, grâce à l'amour de leurs enfants, Aël et Inca, grâce à l'amour de son public, Florent se sent aujourd'hui tous les courages. « Je vais finir The Voice, je vais finir la chimio. Ensuite, j'irai me renforcer, me remplumer, et puis, si tout se passe bien, on se retrouve l'année prochaine pour terminer ce que j'ai commencé… »

Un happy end auquel tout le monde veut croire. L'artiste avait déjà « sa liberté de penser ». Laissons-lui celle d'espérer, et nous avec, des lendemains qui chantent… Stéphanie LOHR

Stéphanie LOHR

À découvrir