France Dimanche > Actualités > Florent Pagny : Prêt à craquer !

Actualités

Florent Pagny : Prêt à craquer !

Publié le 20 avril 2012

Premier à s'être enthousiasmé pour ce nouveau format de télé-crochet, le chanteur Florent Pagny commence à trouver l'ambiance pesante...Premier à s'être enthousiasmé pour ce nouveau format de télé-crochet, le chanteur Florent Pagny commence à trouver l'ambiance pesante...

Serein, détendu : comme il l'affirme au Parisien, Florent Pagny est ravi du triomphe de l'émission The Voice, sur TF1, dont il est l'un des quatre jurés, aux côtés de Jenifer, Louis Bertignac et Garou. « Je suis content d'avoir été le premier à dire "oui", se réjouit l'artiste. C'est le meilleur concept de toutes les émissions de ce genre, et c'est pour cela que ça marche. »

Vous êtes en effet chaque semaine des millions à regarder, ou plutôt écouter, les candidats défiler sur le plateau avant d'être jugés par des professionnels de la chanson. Et pourtant, si Florent apparaît toujours le sourire aux lèvres, une fois les caméras éteintes, tout change.

->Voir aussi - Florent Pagny : "J'ai 25 ans dans ma tête !"

On le sait, l'artiste n'a pas la langue dans sa poche. Lui qui clame à qui veut l'entendre sa « liberté de penser », commencerait à ressentir une certaine lassitude. L'ambiance entre les jurés ne serait pas réellement des plus agréables. Il se murmure que les tensions seraient palpables entre Jenifer et lui.

Florent se considérant comme un chanteur à voix, contrairement à elle... Un autre détail l'agace au plus haut point dans cette aventure : avoir les objectifs fixés continuellement sur lui. « Être filmé en permanence comme dans Star academy, c'est difficile pour moi, a-t-il admis. C'est un peu le cas en ce moment, et parfois ça me gonfle. »

Calvaire

Pour celui qui réside en famille aux États-Unis et ne jure que par la Patagonie, en Argentine, on comprend le calvaire que cela doit être. Lui qui s'est découvert sur le tard une passion pour les vaches et les moutons, qu'il a appris à élever dans un ranch de 4 000 ha, avec la cordillère des Andes comme décor naturel, doit se sentir bien à l'étroit dans les studios de l'émission.

Il semble aussi en avoir assez de devoir toujours confier ses impressions face aux caméras de la production, quitte à parfois redire les mêmes choses si la première prise n'est pas satisfaisante, et de devoir sourire sans cesse pour donner l'impression que tout va bien... « Il y a un moment où je leur dis : "Bon, là, vous me cassez les c... !" » Après un tel coup de gueule, la question se pose de savoir s'il tiendra jusqu'à la finale, prévue a priori le 12 mai.

Les mauvaises langues sont persuadées qu'avec le cachet qu'il touche (près de 400.000 euros !), il devrait tenir le coup. À ceux-là, Florent répond que pour « bloquer aussi longtemps des gens comme nous [les jurés, ndlr] alors que l'on pourrait faire autre chose pendant ce temps-là et gagner autant », c'est un minimum.

Au risque de s'exposer à la critique, Florent Pagny préfère dire les choses sans langue de bois. Mais c'est aussi ce qui fait son charme, non ?

Retrouvez chaque semaine le compte-rendu de l'émission sur www.francedimanche.fr

Jean Joyon

À découvrir