France Dimanche > Actualités > France Gall : Énorme malaise sur le plateau de Marie Drucker !

Actualités

France Gall : Énorme malaise sur le plateau de Marie Drucker !

Publié le 26 octobre 2015

En promo pour son tout nouveau spectacle hommage à Michel Berger, Résiste, France Gall était l'invitée de Marie Drucker sur le plateau du 20h de France 2. Une interview hautement gênante à l'image de sa personnalité : étrange.

Rarement une interview aura mis les téléspectateurs d'un journal télévisé aussi mal à l'aise ! "Un grand concentré de malaise, résume-t-on sur Twitter. Elle est complètement perchée mais chut" !  La chanteuse est en effet apparue très nerveuse alors qu'elle évoquait son projet de comédie musicale. "Je sens comme un soulagement, se confie France Gall d'emblée, car c'est l'aboutissement d'un projet qui nous a pris quelques années".

Alors qu'elle s'exprime, lentement, les mains de la chanteuse ne cessent de passer dans ses cheveux. France Gall semble ailleurs.  Elle ne semble pas voir Marie Drucker, ni même entendre sa voix. "Une création ou une comédie musicale ?" lui demande Marie Drucker. "Ah non non pas du tout, lui rétorque France Gall en pointant du doigt son affiche, il y bien écrit comédie musicaleee. Non non non."

--> Lire aussi : France Gall : Elle prépare sa vie dans l’au-delà !

"Ok, croit comprendre un internaute. France Gall est ivre sur le plateau du JT de France 2, c'est chaud".A moins que l'icône des années yéyés ait été en pleine méditation avec elle-même ? "Oh punaise, s'exclame un autre sur Twitter, elle a l’air allumée un peu non ?"  À la fin de l'interview, les téléspectateurs constatent stupéfaits que l'invitée se recoiffe devant le miroir de ce qui semble être un retour antenne. "J'en profite pour me voir", s'excuse France Gall. "Profitez-en pour vous recoiffer, lui répond mal à l'aise une Marie Drucker cherchant ses mots.Si la journaliste était totalement déstabilisée sur son propre plateau face à la déconcertante France Gall, c'est bien cette dernière qui fut la cible des attaques.

Stéphane Joly

À découvrir