France Dimanche > Actualités > France Gall : Face aux attentats

Actualités

France Gall : Face aux attentats

Publié le 25 novembre 2015

Vendredi 13 novembre, France Gall était avec sa troupe à Paris, au Palais des Sports, porte de Versailles ! Sur scène, la comédie musicale Résiste touchait à sa fin quand, sur l'autre rive de la Seine, des tueurs de masse ont pénétré à l'intérieur du Bataclan...

"Je l'ai appris dans ma loge du Palais des Sports, raconte France Gall à Gala. Le show était presque fini, j'attendais pour aller saluer le public comme je le fais tous les soirs quand je suis présente." Mais soudain, l'horreur ! "En zappant sur les chaînes info, se rappelle-t-elle, j'ai vu s'afficher l'écran : dix-huit morts ! Devant l'horreur, la peine et la terreur, j'ai pleuré. Minute après minute, le bilan s'alourdissait."

--> Lire aussi : France Gall : Elle prépare sa vie dans l'au-delà !

Malgré tout, France Gall est attendue sur scène pour saluer son public, "faire comme si de rien n'était devant une salle en délire, qui n'était pas au courant... J'y suis allée les larmes aux yeux, confie-t-elle. Je pensais à toute ces victimes."

--> Lire aussi : Attentats du 13 novembre : Toutes les réactions des stars

"Résiste ! ", le spectacle hommage à Michel Berger, a donc pris une toute autre tournure, un sens très symbolique suite aux attentats... La chanson avait été écrite au début des années 1980 "dans un tout autre contexte", mais pour "célébrer une manière de vivre" que ces sinistres terroristes ont tenté de réduire à néant...

--> Lire aussi : France Gall : Énorme malaise sur le plateau de Marie Drucker !

En remontant sur la scène du Palais des Sports mardi 17 novembre, après trois jours de pause post-attentat, "Résiste !" fut une véritable preuve de courage, une façon de dire stop ! Ce soir-là, France Gall craignait une salle clairsemée et rongée par la peur et le doute, mais le public fut bel et bien au rendez-vous. Le spectacle s'est même terminé en apothéose. Lorsque France Gall a rejoint sa troupe un petit papier à la main pour prononcer ces quelques paroles, ce fut une standing-ovation : " On a voulu nous enlever ces moments de bonheur. C'est raté. Résistons tous ensemble !" Jusqu'au 3 janvier 2016 à Paris, puis en tournée dans toute la France, tout le monde peut crier avec France Gall  : Résiste !

Stéphane Joly

À découvrir