France Dimanche > Actualités > Francis Cabrel : Les médecins ne peuvent pas le sauver !

Actualités

Francis Cabrel : Les médecins ne peuvent pas le sauver !

Publié le 10 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

À 67 ans, Francis Cabrel, si cher au cœur des français, n'a jamais été aussi vulnérable…

Depuis le temps qu'ils attendaient ça ! Les 24 et 25 septembre derniers, les fans de Francis Cabrel s'étaient déplacés en masse dans l'Amphithéâtre de Rodez pour applaudir l'enfant chéri du Sud-Ouest lors de deux concerts mémorables. Après avoir dû retarder sa tournée – baptisée Trobador tour –, à cause des contraintes sanitaires, le chanteur s'est produit dans une salle comble.


Avec près de 25 millions d'albums vendus en 40 ans de carrière, l'artiste de 67 ans est devenu une icône de la chanson française grâce à des tubes mythiques comme Sarbacane, Je l'aime à mourir ou Petite Marie

Pourtant, malgré cet incroyable succès, l'auteur-compositeur-interprète si attaché au Lot-et-Garonne où il a vu le jour, à Agen, en 1953, cultive plus que jamais la discrétion. Niché non loin de sa ville natale, à Astaffort, une petite commune pleine de charme où il passe son temps à créer, au sein de sa grange aménagée en studio, il ne quitterait pour rien au monde ce havre de paix de 2 000 âmes où il a siégé au conseil municipal durant quinze ans.

L'artiste semblait avoir trouvé le bonheur auprès de Mariette Darjo, sa muse et la mère de leurs trois filles, Aurélie, 35 ans, Manon, 30 ans, et Thiu, 17 ans, d'origine vietnamienne, adoptée par le couple en 2004. Mais un terrible drame semble avoir pulvérisé cette harmonie. Touché par un mal incurable qui le ferait souffrir, comme il l'a révélé au Parisien en octobre 2020, Francis n'en a laissé rien paraître face à son public. Sa guitare en bandoulière et le sourire aux lèvres, il donnait le change avec courage malgré ce problème de santé qui lui empoisonne la vie. « Ça me tue », avait-il pourtant admis il y a un an avant de s'expliquer. Habitué à aider son frère viticulteur à vendanger, chaque automne, il met ses reins à rude épreuve. Au début, le sexagénaire aurait cru bon de prendre ses douleurs à la légère se disant sans doute qu'elles finiraient par passer. Une attitude dangereuse quand on sait que des élancements incessants dans le bas du dos peuvent être le signe d'une maladie grave. Au-delà du cap des 60 ans, tout symptôme, quel qu'il soit, devrait être interprété comme un signal d'alarme…

Et si, par malheur, le pauvre Francis tombait vraiment malade, où irait-il se faire soigner ? Même si à ses yeux, Astaffort semble un paradis, à l'instar de 3,8 millions de Français des régions rurales, ses habitants sont confrontés à un problème alarmant : le manque de médecins généralistes. Ce village n'en compte plus que deux en tout et pour tout ! Alors, pour inciter des praticiens à s'y installer, la mairie a réalisé un clip pour vanter les mérites de l'endroit. Une initiative que le chanteur a évidemment soutenue en chantant dans cette vidéo qui fait le buzz sur YouTube.

Bien conscient des risques qu'il encourt à résider dans un désert médical au vu de son âge, l'artiste n'a pas dû manquer de se poser cette angoissante question : s'il venait un jour à faire un infarctus ou un AVC, les médecins proches de chez lui pourraient-ils le sauver ? Ces simples généralistes, sans cesse débordés, auraient sans doute à appeler les secours afin de faire conduire le malheureux à l'hôpital le plus proche, situé à 30 km de là, à Agen, avec le risque d'intervenir trop tard. Croisons les doigts pour qu'une telle tragédie ne se produise jamais…

Valérie EDMOND

À découvrir

Sur le même thème