France Dimanche > Actualités > Francis Cabrel : Sa femme sort de l’ombre !

Actualités

Francis Cabrel : Sa femme sort de l’ombre !

Publié le 4 septembre 2018

Francis Cabrel l’aime à mourir depuis près de cinquante ans et pourtant, elle reste un secret bien gardé.

En ce début du mois d’août dernier, dans l’écrin du théâtre de verdure de Ramatuelle, près de Saint-Tropez, les fans de Francis Cabrel retiennent leur souffle : le créateur de quelques-unes des plus belles chansons françaises est là, sur scène, avec sa guitare, entouré de ses musiciens.

En tournée cet été, après avoir fait escale, entre autres, aux Francofolies de La Rochelle, il s’est arrêté dans ce lieu magique, en plein air, qui accueille chaque année son festival.


À quelques mètres de lui, le public, venu en nombre (il ne reste plus une place à acheter ce soir-là), attend avec impatience que le spectacle débute.

Cabrel arrive, sous une pluie de bravos, et commence à enchanter l’auditoire…

Les yeux rivés sur la star, au premier rang, se tient une femme.

Dans sa robe légère à fleurs, joliment décolletée, elle paraît très à l’aise et affiche un bonheur certain.

Son beau visage encadré de cheveux blonds rayonne.

Il semble se dégager d’elle une aura intense, comme une lumière…

Assise juste à côté du frère de Dalida, Orlando, elle connaît chaque chanson par cœur et applaudit à tout rompre chaque fois que l’artiste termine l’un de ses succès.

Romantique

Qui est-elle ?

Qui est cette inconnue dont les yeux semblent ne jamais pouvoir lâcher la star, au centre de la scène ? 

La question sera sur toutes les lèvres, quand, à l’issue du spectacle, cette mystérieuse personne rejoindra Francis Cabrel, et qu’il posera auprès d’elle, l’enlaçant dans un geste très tendre.

Cette femme, c’est Mariette.

Avec elle, c’est toute l’histoire des merveilleuses chansons de l’artiste que l’on peut dérouler.

Car Mariette n’est autre que celle qui lui a inspiré les trésors que sont Petite Marie, Je l’aime à mourir, et tant d’autres chefs-d’œuvre…

Elle est sa femme, sa complice, son amie, son épouse, la mère de leurs trois enfants.

C’est Mariette qui gère tout ce qui permet à son époux de se concentrer sur son art.

Elle est aussi à la tête d’une boutique de décoration d’intérieur à Astaffort, où le couple réside.

Après l’avoir rencontrée, tout jeune, Francis ne l’a plus quittée d’une semelle.

D’habitude très discret sur sa vie sentimentale, il semblait, ce soir-là, extrêmement heureux de présenter la femme de sa vie aux nombreux photographes qui étaient venus le voir.

Et ces derniers étaient ravis de pouvoir enfin mettre un visage sur ce personnage si important dans l’existence du chanteur !

Tellement important, que cela fait quarante-huit ans qu’ils ont lié leur destin.

Presque un demi-siècle d’amour, dans le monde du show-biz, cela tient du prodige !

Refuge

C’est en avril 1970, dans le village de Buzet-sur-Baïse, dans le Lot-et-Garonne, qu’ils se rencontrent.

Francis a 17 ans et se produit déjà sur scène.

Dans l’assistance, il a très vite repéré une ravissante blonde aux cheveux longs.

Comme le raconte l’un de ses biographes, Alain Wodrascka, dans Cabrel, les chemins de traverse, paru aux éditions de L’archipel, elle ressemble à la rockeuse Julie Driscoll. 

Elle s’appelle Mariette Darjo, et a grandi à quelques kilomètres de là, à Viane.

Quatre ans plus tard, ils se marient, pour le meilleur : toute une vie ensemble, côte à côte !

« Je suis assez romantique, assez rêveur : j’idéalise beaucoup. L’amour, pour moi, c’est le refuge, la douceur, le confort. La femme est le refuge qui me protège d’un monde qui ne me correspond pas beaucoup. Le romantisme, la tendresse, la douceur… Saurait-on se passer de tout ce qui constitue l’amour ? Pourrait-on vivre sans cela ? », dit-il à Pascale Spizzo dans Cabrel par Cabrel, paru en 2012 aux éditions du Cherche Midi. 

Le plus beau dans l’affaire, c’est que cet amour lui ouvrira aussi les portes du succès.

En effet, Francis a écrit Petite Marie pour un concours, inspiré par les sentiments qu’il éprouve pour Mariette qu’il a épousée : « Je viens du ciel et les étoiles entre elles / Ne parlent que de toi. »

Et c’est cette chanson qui retient l’attention du jury et va lui permettre de sortir son premier 45 tours !

Belle histoire

On connaît la suite et la réussite extraordinaire de ce d’Artagnan, troubadour au cœur d’or.

Trois enfants viendront combler la belle histoire du couple : Aurélie, 32 ans, dont nous vous avons récemment parlé et qui a enregistré deux albums.

Elle est aujourd’hui à la tête d’un restaurant à Astaffort.

Manon, 28 ans, qui travaille dans le tourisme événementiel ; et Thiu, 14 ans, d’origine vietnamienne, que le couple a adoptée en 2004.

« Avec ma femme, nous voulions un troisième enfant. Nous n’avions plus tellement l’âge d’en avoir, et cela nous plaisait d’aider un enfant », avait-il confié au Parisien en 2015.

L’amour, un sentiment essentiel pour Francis, comme pour Mariette. Ensemble, c’est certain, ils s’aiment à mourir.

Mais plus fort encore, depuis presque cinquante ans : ils vivent pour aimer.

Laurence PARIS

À découvrir