France Dimanche > Actualités > Franck Dubosc : Dévasté !

Actualités

Franck Dubosc : Dévasté !

Publié le 19 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Franck Dubosc

En un instant, le camping préféré de Franck Dubosc a été ravagé par la tempête qui a gravement touché le sud-ouest de la France.

Il est d’ordinaire le premier à rire de tout, mais aussi le premier à faire rire de lui-même… Sur scène ou à la télévision, sans parler de ses rôles au cinéma, Franck Dubosc possède cette capacité rare et extraordinaire de nous amener à oublier notre quotidien parfois routinier, nos soucis, ces malheurs jetés sur notre route et qui nous rendent la vie de temps à autre si difficile. Mais aujourd’hui, ce magicien de l’humour, toujours partant pour un bon mot ou une plaisanterie, n’a ni le cœur à rire ni la moindre envie de nous décocher l’une de ces boutades dont il a le secret. Aujourd’hui, c’est la tristesse pure et dure que l’on peut lire dans le regard bleu perçant de l’acteur qui, le 3 novembre, a découvert avec horreur, comme tous les Français, les ravages de la tempête Amélie qui a touché le sud de notre pays !

Annoncés à grand renfort d’annonces alarmistes quelques jours plus tôt par les météorologues, les vents violents soufflant à plus de 160 km/h, relevés au cap Ferret notamment, ont tout rasé sur leur passage laissant derrière eux ruines et désolation. Tandis que plus de 55 000 foyers étaient encore privés d’électricité au lendemain de la catastrophe, les arbres abattus, barrant les routes, empêchaient toute circulation. Les malheureuses victimes de ces brutales intempéries n’avaient plus que les yeux pour pleurer, devant le spectacle désolant de leurs toitures sérieusement endommagées, des volets sortis de leurs gonds et des champs alentour lourdement retournés.

À l’est, et plus précisément à Nice, une personne âgée est encore portée disparue, à l’heure où nous écrivons ces lignes, sans doute emportée par une coulée de boue à l’arrière de sa maison…

Ce drame jeté sur ses compatriotes par les éléments en furie remplit évidemment le comédien d’une immense tristesse. Mais si celui que l’on pourra bientôt revoir au cinéma, dans Toute ressemblance, le premier film de Michel Denisot, a été choqué d’apprendre l’état de détresse dans lequel se trouvent aujourd’hui tous ces malheureux habitants du sud de la France touchés par la tempête, la star l’est encore plus pour un lieu cher à son cœur… Un lieu qui a subi de plein fouet les violentes bourrasques et qui porte en lui tout un pan de sa vie, une part extrêmement importante de son histoire.


Cet endroit empli de merveilleux souvenirs, de joie, de rires et d’amitié, c’est bien sûr le fameux camping des Flots bleus, ce centre de vacances situé au Pyla-sur-Mer, près d’Arcachon, sur la côte Atlantique, où Fabien Onteniente a tourné la célèbre trilogie portée par une joyeuse équipe d’acteurs… Le premier de ces trois longs-métrages, sorti en 2006, a lancé la carrière de Franck Dubosc sur grand écran, et nul doute que, sur le tournage, entre apéro au pastis et parties de pétanque, l’ambiance avait tout de celle d’un vrai camping !

C’est dans cette atmosphère bon enfant que l’artiste a créé son personnage devenu mythique de Patrick Chirac, séducteur lourdingue et sûr de lui, affublé d’un horrible tee-shirt moulant et d’un maillot de bain qui ne l’est pas moins. En 2010 et 2016, lors de retrouvailles mémorables avec son rôle, Franck est revenu planter sa tente aux Flots bleus pour les deuxième et troisième volets de la série. On pouvait aisément imaginer qu’après ces trois séjours passés dans ce centre de vacances, la star aurait aimé retrouver sa bande de potes pour une quatrième suite au cinéma…

Hélas, même si le projet était dans les tablettes du réalisateur de Camping, il faudrait attendre longtemps avant de pouvoir de nouveau y planter un quelconque tournage ! Car, le 3 novembre dernier, la fameuse tempête Amélie n’a pas épargné le célèbre camping des Flots bleus !

Une photo, publiée par le comédien sur son compte Instagram, dévoile le portique de l’entrée et sa pancarte accueillant les vacanciers arrachée de son support. Retournée sur l’envers et trempant dans l’eau et la boue, elle ne laisse rien présager de bon quant à l’état du reste du domaine…

Sous ce cliché bien sombre, accompagné de ce commentaire : « Amélie a déjà fait quelques dégâts », Dubosc a écrit simplement : « Triste »… Ébahis par ce message laconique qui tranche avec la bonne humeur habituelle de l’humoriste, de nombreux internautes, fans de l’inénarrable Patrick Chirac, ont rapidement réagi et montré leur inquiétude : « Oh non ! J’espère que ce ne sont que des dégâts matériels… » a écrit l’un d’eux. « Les Flots bleus vont se relever », a lancé un autre, plus optimiste.

Alors que l’hiver approche à grands pas et que nous ne sommes sans doute pas à l’abri de nouveaux déchaînements météorologiques, espérons tout de même que l’été prochain, Les Flots bleus seront en mesure d’accueillir leurs aficionados…

Clara MARGAUX

À découvrir