France Dimanche > Actualités > François Cluzet : Il révèle la raison qui l'a poussé à devenir acteur !

Actualités

François Cluzet : Il révèle la raison qui l'a poussé à devenir acteur !

Publié le 7 octobre 2021

.photos:bruno-bebert-/-bestimage
© Bruno Bebert / Bestimage François Cluzet durant la troisième soirée de la 1ere éditon du Festival Ciné Roman à Nice le 25 octobre 2019.

Bientôt à l’affiche de « L’homme de la cave » de Philippe Le Guay, François Cluzet était l’invité de l’émission « C à Vous » sur France 5. Il est revenu sur ses débuts en tant qu’acteur et sur ce qui l’a poussé vers le septième art. On vous raconte.

On ne présente bien évidemment plus François Cluzet, figure du cinéma français. L’acteur était l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à Vous sur France 5 pour présenter le film L'homme de la cave de Philippe Le Guay et dans lequel il incarnera Jacques Fonzic, un homme au passé trouble qui achète la cave de l’immeuble d’Hélène et Simon Sandberg, respectivement interprétés par Bérénice Bejo et Jérémie Renier. Jusqu’ici tout va bien, sauf qu’il s’y installe afin d’y vivre sans prévenir les ex-propriétaires dont la présence de cet homme va venir chambouler la vie ! Il faut aussi savoir que Jacques Fonzic est un ancien professeur d’histoire qui a été radié de l’éducation nationale pour avoir tenu des propos négationnistes… On ne vous en dit pas plus. Rendez-vous en salles le 13 octobre prochain pour découvrir ce long-métrage.


En attendant, François Cluzet était donc présent sur le plateau de C à Vous et en a profité pour revenir sur ses débuts au cinéma mais aussi pour affirmer certaines de ses positions politiques. Avec son rôle dans L’homme de la cave, il interprète un personnage aux antipodes de ce qu’il défend dans la vraie vie puisqu’il ne s’était, par exemple, pas gêné pour critiquer Jean-Marie Bigard sur ses prises de positions concernant le COVID, en le qualifiant notamment de « roi des beaufs ». L’acteur d’Intouchables s’est également dit « très énervé » contre les messages antisémites dans les manifestations anti-pass sanitaire. Il insistait sur le fait que « C'est impardonnable. C'est grave ». Aussi, l’homme de 66 ans est revenu sur ses débuts d’acteur et les raisons qui l’ont poussé vers le cinéma. Il racontait : « Moi je viens d’en bas (…) J’ai été humilié. J’ai connu une misère affective et une misère sociale terribles ».

Il confiait avoir été élevé par son père et son frère dans un magasin de journaux à Paris et qu’il avait très rapidement dû faire face à l'injustice sociale. Il expliquait : « On dit qu'il faut avoir été humilié pour être humble. À vrai dire, ce n'est pas seulement ça. J'avais une maturité, jeune. Mes parents avaient un magasin de journaux (…) Et dans ce magasin de journaux, dans le 7ème arrondissement, il y avait aussi des femmes très belles, très grandes, vachement bien sapées, et l'injustice sociale me rendait fou ». François Cluzet développait ainsi son propos : « Avec cette histoire d'acteur, je me suis dit 'Si je réussis, peut-être que les femmes vont me sourire dans la rue’». Et de conclure : « Quand une femme me sourit dans la rue, je suis fou de joie, je me dis : 'J'ai fait ce métier pour ça ! » Mission accomplie, n’est-ce pas ?

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème