France Dimanche > Actualités > François de L'amour est dans le pré : Démoli par la mort de son bébé !

Actualités

François de L'amour est dans le pré : Démoli par la mort de son bébé !

Publié le 30 juin 2014

À la tête d’une exploitation de vaches charolaises, d’un élevage de chevaux et de 300 hectares de céréales, ce Comtois au cœur � sensible � a dû surmonter la pire des épreuves…

AEDLP François logoLa neuvième saison du programme phare de M6 a commencé depuis le 9 juin, et passionne, comme chaque année, un grand nombre de téléspectateurs ! Désormais, les présentations des candidats sont faites et certains, plus que d’autres, promettent de nous faire passer de merveilleux moments de télévision !

AEDLP 1 François

Outre Nicolas, 35 ans, le beau gosse de Lorraine qui fait chavirer le cœur des femmes, Chrystèle, 41 ans, l’éleveuse de chiens de Poitou-Charentes, au caractère bien trempé, et qui va en mater plus d’un, ou encore Christophe, gentil éleveur de vaches et de poulets de 45 ans, qui a avoué n’avoir jamais fait l’amour à une femme, il y a François, le Comtois !

François Braichotte, 50 ans, éleveur de vaches charolaises et de chevaux, propriétaire de 300 hectares de céréales installé, comme cinq générations avant lui, à Cugney, en Franche-Comté, est un personnage très attachant dont Karine Le Marchand elle-même affirmait dans Le Figaro, en janvier dernier : « C’est l’un des personnages phares de la saison. II a de la gouaille et une vraie personnalité. II parle sans tabou de ce qui a pu le toucher et cela émeut énormément. C’est une personne atypique vraiment touchante. En amour, il ne demande que l’essentiel, c’est-à-dire le bonheur. »

Et le bonheur, nul doute que ce grand sensible malmené par la vie y a droit. Un droit indéniable ! Certes, sous bien des aspects, ce fan d’Elvis Presley, mais surtout de Johnny Hallyday, toujours partant pour jouer les sosies du rockeur lors de karaokés endiablés, a bien des raisons d’être heureux et de se réjouir de son existence. Très dynamique, passionné par son métier et ouvert à de nouvelles expériences, comme celle de tenter Cupidon à la télé, cet ex-champion d’haltérophilie, amateur de boxe française, a appris à garder la tête froide et à ne pas laisser passer sa chance…

AEDLP 2 FrançoisAinsi a-t-il expliqué à France Bleu Franche-Comté, les raisons de sa présence dans le jeu de M6 et sa façon de l’envisager : « On va garder les pieds sur terre et laisser faire les choses. Je suis poussé par la solitude et l’aventure télévisuelle. Je sors beaucoup, je ne suis pas cloîtré dans ma ferme. »

Si, bien sûr, son exploitation arrive à la première place de ses priorités, le Comtois pur et dur aime donc aussi chanter, danser (le rock !) et rêve de faire de beaux voyages, pourquoi pas au bout du monde ! Mais ces plaisirs de la vie sont, il faut bien l’avouer, sont plus agréables lorsqu’on les pratique à deux, n’est-ce pas ? Et c’est là que le bât blesse !

Coup de cœur

Car cela fait bien longtemps que François, qui a pourtant un cœur gros comme ça et tant à donner à une femme, n’a hélas pas connu l’amour, le vrai, le grand, celui qui, paraît-il, rime encore avec toujours. Pire, son passé a été marqué par un drame terrible dont l’agriculteur a eu bien du mal à se remettre : « Il y a une dizaine d’années, j’ai perdu un fils, a-t-il confié dans l’émission à Karine Le Marchand. Tout était normal à la naissance mais deux jours plus tard, c’était fini. Notre couple n’y a pas survécu, je me suis séparé de ma compagne. »

AEDLP 3 FrançoisÉpreuve insurmontable que celle de perdre un enfant… Si elle a coupé net à tout jamais les liens de ces parents endeuillés, cette tragédie a de plus empêché l’éleveur de Cugney de rencontrer celle qui aurait pu faire de nouveau battre son cœur et connaître le bonheur « dans son pré ». «J’ai eu beaucoup d’occasions de trouver l’amour mais mes expériences ont mal tourné, a-t-il expliqué. […] Je suis même allé en Ukraine mais la relation n’a pas abouti. Je ne me voyais pas la continuer à distance, via la Webcam… »

Celui qui,  en lisant une lettre d’une prétendante qui avait connu le même drame que lui, avouait, non sans une certaine poésie,  « Je suis touché en plein cœur. Je tremble de carcasse… », est désormais bien décidé à ne plus poursuivre seul sa route. Timide mais plein d’humour, pudique et bienveillant, François a déjà eu, semble-t-il, un gros coup de cœur pour l’une de ses deux prétendantes. Entre Marie-Paule, très attachée à sa ville de Marseille, et Marie-Line, fan de la campagne et de Johnny, laquelle choisira-t-il ? Chut…

Ce qui est sûr, c’est que les prochains épisodes de L’amour est dans le pré nous réservent encore de belles scènes d’amour bucoliques…

Clara Margaux

À découvrir