France Dimanche > Actualités > François Mitterand : Son dernier amour secret !

Actualités

François Mitterand : Son dernier amour secret !

Publié le 19 septembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

François Mitterand, l'ex-président aux milles vies, ne nous avait pas tout dit de ses affaires de cœur…

En 1988, il se lance avec courage le plus grand, le plus lourd des défis politiques… Tandis que la maladie le ronge et qu'il souffre le martyre, François Mitterrand entre en campagne, bien décidé à effectuer un deuxième mandat présidentiel. Le chef de l'État, dévoré par son cancer de la prostate, vit un calvaire de chaque instant, et bien que physiquement diminué, il souhaite de tout son être reconquérir les Français. Mais là n'est pas la seule conquête de cet homme à l'irrésistible charisme qui a, de tout temps, collectionné les victoires politiques, mais aussi les compagnes !


Si l'on en croit Le Dernier Secret, de Solenn de Royer, un livre à paraître le 6 octobre prochain aux éditions Grasset, l'ancien président socialiste, alors âgé de 72 ans, est tombé follement amoureux d'une jeune et brillante étudiante en droit nommé Claire. Si ce séducteur né est entré depuis longtemps dans la maturité, cela n'empêchera pas la jeune femme de cinquante ans sa cadette de lui rendre au centuple cet amour qu'il lui porte.

Comment pourrait-elle d'ailleurs lui résister ? Il est brillant, charmeur, plein d'esprit et d'humour, capable de lui citer de mémoire des pans entiers de textes de ses auteurs favoris, Châteaubriand ou Lamartine ! Tout comme Anne Pingeot qui, bien des années plus tôt, avait succombé à la fascinante personnalité de celui que le pays surnomme, avec une déférence mêlée d'ironie, « Tonton », la jeune Claire ne lui résistera pas longtemps. Dès lors, François Mitterrand mènera de front son mariage de façade avec Danièle, sa longue et belle liaison avec la mère de sa fille adorée, Mazarine, sa carrière politique et cette passion secrète avec la jolie Claire. Sans parler de ses nombreuses aventures avec des artistes, des écrivaines, des femmes de diplomate…

Grand séducteur comme tous les hommes politiques, le président a toujours été sensible au charme féminin…

François, l'homme aux mille conquêtes, l'ensorceleur, considère-t-il cette jeune femme comme une autre de ses passades ? Pas du tout ! Et c'est ce qui fait toute la beauté de cette étonnante histoire… C'est un amour immensément fort qui lie la jeune femme d'une vingtaine de printemps et l'homme au crépuscule de sa vie. Un lien sans doute aussi brûlant que celui qui unissait l'ex-chef de l'État à sa maîtresse officielle, Anne Pingeot, au début de leur relation. Un amour qui durera jusqu'en 1996, année funeste où le cancer aura raison des dernières forces du président et l'emportera dans la tombe le 8 janvier.

Au cours de ces huit années de grâce, ces deux âmes sœurs se verront souvent, préservant sans relâche leur intimité, au point que nul dans l'entourage ne sera mis au courant. Ni Mazarine, ni Anne Pingeot, ni Danièle Mitterrand, ni même ses plus proches collaborateurs, tels Roland Dumas ou Michel Charasse, qui fut pourtant l'un de ses grands confidents, n'apprendront l'existence de la ravissante Claire…

Lors de ses derniers vœux aux Français le 30 décembre 1995, prononcés huit jours avant sa disparition, l'ancien président de la République avait déclaré : « Je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas. » On peut imaginer qu'une partie de ces mots était adressée à Claire. L'ultime et merveilleux amour qui l'a, sans nul doute, aidé à marcher sereinement vers son inéluctable fin…

Clara MARGAUX

À découvrir