France Dimanche > Actualités > Françoise Hardy : Elle brûle pour Julio Iglesias

Actualités

Françoise Hardy : Elle brûle pour Julio Iglesias

Publié le 28 décembre 2007

Le ton de l'interview que vient d'accorder Françoise Hardy au magazine Point de Vue est donné : celui de la franchise.Le ton de l'interview que vient d'accorder Françoise Hardy au magazine Point de Vue est donné : celui de la franchise.

"Tous les garçons et les filles est une toute petite chanson de rien du tout. J'avais 17 ans quand je l'ai écrite ! Je ne savais même pas comment on faisait des bébés !»

Et la dame n'en manque pas, qui explique dans cet article pourquoi elle a arrêté très tôt la scène - parce qu'elle ne savait pas assez bien chanter - ou comment, petit à petit, Françoise Hardy est passée avec Jacques Dutronc de la passion dévorante à une paisible amitié...

->Voir aussi - Françoise Hardy : Sa mauvaise santé l'a forcé à déménager !

Midinette

Elle se décrit comme une grande romantique, volontiers midinette quand elle était jeune, et toujours capable de s'enflammer. Il n'est donc pas étonnant de lire qu'elle est tombée sous le charme d'un homme, un charme, auquel il est difficile de ne pas succomber, celui du grand Julio Iglesias... Le crooner au regard de braise a donc fait une victime de plus en la personne de Françoise Hardy...

« C'est un homme exquis, un immense chanteur. C'est mon fantasme, confie-t-elle à Point de Vue. Son timbre de voix me touche à un point que vous ne pouvez pas imaginer. À chaque fois que je pense à lui, je fonds... Il m'émeut. » N'en jetez plus, Françoise, nous avons compris...

Pour son plus grand plaisir, cette irrésistible attirance pour Julio Iglesias, qu'elle éprouve, Françoise Hardy a eu la chance de pouvoir la laisser voguer à sa guise.

À la fin de l'année dernière, la chanteuse a en effet sorti un album, intitulé Parenthèses, sur lequel elle reprend des titres phares de la chanson française, en duo. Aux côtés de Delon, Bashung, Souchon, Salvador ou Dutronc, avec qui elle interprète ces morceaux, figure son magnifique Partir quand même, qu'elle chante donc avec le beau Julio...

« Avoir fait un duo avec lui reste l'une de mes plus grandes satisfactions professionnelles », confie Françoise Hardy. Puis, elle se souvient : « En quittant sa loge de l'Olympia, un soir de concert, il m'a lancé un "À toujours !" qui me fait encore frissonner. »

Christian Morales

À découvrir

Sur le même thème