France Dimanche > Actualités > Françoise Hardy : “Mon fils m’a sauvé la vie !”

Actualités

Françoise Hardy : “Mon fils m’a sauvé la vie !”

Publié le 21 octobre 2015

  Alors que Françoise Hardy se laissait mourir, Thomas a su trouver les mots pour lui redonner le courage de se battre…  Alors que Françoise Hardy se laissait mourir, Thomas a su trouver les mots pour lui redonner le courage de se battre…  Alors que Françoise Hardy se laissait mourir, Thomas a su trouver les mots pour lui redonner le courage de se battre…Alors que Françoise Hardy se laissait mourir, Thomas a su trouver les mots pour lui redonner le courage de se battre…Alors que Françoise Hardy se laissait mourir, Thomas a su trouver les mots pour lui redonner le courage de se battre…

On parle souvent de la puissance de l’amour. Les liens profonds qui unissent Françoise Hardy à son fils Thomas en sont une illustration bouleversante. Vous le savez sans doute, au printemps dernier, la chanteuse a vécu une période très dure, cauchemardesque.

Atteinte d’un cancer du système lymphatique depuis onze ans, elle s’était fait hospitaliser pour subir de nouveaux examens. Et alors qu’elle se douchait, elle est tombée, le choc provoquant plusieurs fractures ainsi qu’un œdème pulmonaire !

S’en sont suivies « trois semaines d’inconscience », comme l’a expliqué la toujours digne et belle Françoise à Sophie Davant, le 6 octobre, dans son émission Toute une histoire sur France 2. Des semaines d’inconscience et de faiblesse extrême, qui ont empêché les médecins de la traiter et lui faire suivre les deux chimiothérapies qui auraient pu améliorer son sort…

->Voir aussi - Françoise Hardy : Elle veut mourir

Durant son coma, Thomas, 42 ans, le fils qu’elle a eu avec Jacques Dutronc, est resté très proche d’elle : « Il venait très très souvent. Il me lisait des textes de Georges Brassens, c’était très délicat comme attention, et il me tenait la main », a-t-elle raconté, visiblement émue.

Françoise Hardy et Thomas Dutronc
Françoise Hardy et Thomas Dutronc

Miracle

Une scène que l’on imagine, et dont on ressent la douceur… Et alors que les médecins se montraient de moins en moins optimistes quant à son état, Thomas, lui, continuait d’y croire, comme il l’a plus tard confié à sa mère : « Il m’a dit que, de temps en temps, j’ouvrais les yeux. Et que, quand j’ouvrais les yeux, il sentait un tel courant d’amour entre lui et moi que finalement, il sortait de l’hôpital réchauffé. »

Cette chaleur, ce sentiment unique qui lie un fils à sa mère, a fait un miracle. Car les médecins ont bien cru que leur patiente était perdue. Qu’ils ne pouvaient plus rien pour elle. Aussi ont-ils appelé Thomas pour qu’il prévienne son père que la fin était proche…

Mais si Françoise était en paix à l’idée de quitter ce monde, comme elle l’avait confié à son fils, lui ne s’est pas avoué vaincu. « Il s’est dit : “Foutu pour foutu, filons-lui les deux chimios” », a expliqué la chanteuse.

C’est ce que les médecins ont fait. Et l’impensable s’est produit : les traitements ont marché ! « C’est ça qui m’a ressuscitée, il faut le savoir ! » a-t-elle encore confié.

Il y a quarante-deux ans, Françoise Hardy donnait la vie à son fils. Et lui vient de la lui rendre…

Laurence Paris

À découvrir