France Dimanche > Actualités > Françoise Hardy : Sa mauvaise santé l'a forcée à déménager !

Actualités

Françoise Hardy : Sa mauvaise santé l'a forcée à déménager !

Publié le 19 novembre 2004

  Tous les garçons et les filles de son âge qui entonnaient avec Françoise Hardy ce refrain en 1962 en font, sans doute, chaque jour un peu plus l'amer constat.Tous les garçons et les filles de son âge qui entonnaient avec Françoise Hardy ce refrain en 1962 en font, sans doute, chaque jour un peu plus l'amer constat.  Plus le temps passe et plus les jambes de leurs vingt ans se font pesantes. Alors que Françoise Hardy fêtera en janvier prochain son soixante et unième anniversaire, l'épouse de Jacques Dutronc s'étend longuement dans VSD sur son état de santé.

Révélations

Des révélations à la fois touchantes, mais aussi un peu inquiétantes. «Le fait de vieillir, commence-t-elle, c'est embêtant, attristant, navrant, mais ça ne me fait pas peur. Ce qui me fait peur, ce sont les problèmes de santé.»

Et malheureusement, de ce point de vue, la chanteuse ne semble pas épargnée par le sort. Ce sont d'ailleurs ces soucis qui, vraisemblablement, l'empêcheront définitivement de remonter sur scène, ainsi que ses fans le souhaiteraient.

Oui, car aujourd'hui, la jeune et superbe femme qui faisait craquer les hommes dans les années 60 explique qu'elle passe «beaucoup plus de temps qu'avant chez le médecin à faire des analyses».

Mais quel est donc ce mal qui semble ronger Françoise, au point que selon elle, «la vie sur terre, dans le meilleur des cas, c'est le purgatoire»? Et bien, c'est un mal inéluctable, à cause duquel elle a déjà commencé à changer de vie en quittant une maison en étage qu'elle habitait dans le XIVe arrondissement de Paris.

Un mal qui touche tout le monde : Françoise Hardy, simplement, a vieilli. «Si vous n'avez pas fait de body-building nonstop comme Michel Polnareff ou Sylvie Vartan, à 60 ans, vous tombez en morceaux», commente la star. Et chez elle, ce sont malheureusement les cartilages des genoux qui semblent ne plus vouloir jouer leur rôle. «Ils se sont usés rapidement et mon médecin m'a dit de déménager le plus vite possible», précise l'artiste.

Si seulement, ses ennuis s'arrêtaient là. Mais pas du tout, non ! Lorsqu'on lui demande donc, si on aura la chance de la revoir sur scène, elle assène aux journalistes : «La scène est un sport. (...) Un sport que vous avez lâché à l'âge de 24 ans, comme moi, ce n'est pas à 60 ans, quand vous tombez en morceaux, que vous allez le reprendre.»

Si l'on ajoute à cela, le fait qu'elle soit, ainsi qu'elle le confie « très limitée vocalement », qu'elle n'arrive pas à surmonter son émotivité et qu'en conséquence, elle oublie son texte, qu'elle aurait donc besoin d'un prompteur, mais aussi, comme elle le souligne en riant, «d'une longue vue» pour le lire, on comprend alors aisément la situation actuelle de Françoise. C'en est fini pour elle du monde du spectacle.

Heureusement, Françoise Hardy continue d'enregistrer pour nous de superbes albums que l'on ne se lasse pas d'écouter.

Christian Morales

À découvrir

Sur le même thème