France Dimanche > Actualités > Françoise Hardy : Son traitement lui fait vivre l’enfer !

Actualités

Françoise Hardy : Son traitement lui fait vivre l’enfer !

Publié le 10 mars 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Françoise Hardy

C’est un véritable chemin de croix pour Françoise Hardy, 76 ans, en proie à de graves problèmes de santé depuis une dizaine d’années…

Le 17 janvier, la chanteuse a soufflé sa 76e bougie. Une bonne nouvelle si l’on songe aux très graves problèmes de santé que Françoise Hardy a rencontrés ces dernières années. En 2004, elle apprenait qu’elle était atteinte d’un cancer du système lymphatique. « Quand ça a été diagnostiqué, on m’a fait une chimio que j’ai très bien supportée », a expliqué, en juin 2015, l’interprète de Message personnel au micro de Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

Hélas, si la chanteuse a pu croire qu’elle était tirée d’affaire, rapidement, son existence a de nouveau basculé dans l’horreur : « Mais petit à petit, mon état s’est dégradé. Je demandais [aux médecins, ndlr] de faire en sorte que je meure dans mon sommeil. C’est ce qui a failli arriver. » 

Heureusement pour tous ceux qui l’aiment, à commencer par son fils, Thomas, dont elle est si proche, et Jacques Dutronc, Françoise était parvenue à une période de rémission qui, espérait-on, la laisserait en paix. Mais il n’en a rien été. Un cancer du pharynx a frappé sa gorge. Un terrible choc pour Françoise, d’autant que cet organe est lié à la phonation et à l’audition… 


Pourtant, en février 2019, Jacques Dutronc se voulait rassurant dans Le Parisien : « Comme ils disent dans les films, ça va aller. C’est une résistante, Françoise… »

Une résistante qui s’est battue jour après jour : « Apparemment, la tumeur est éradiquée. Mais enfin, elle peut toujours revenir, on ne sait jamais avec ces trucs-là. C’est sournois », révélait-elle encore en juin 2019 sur RTL. 

Mais il n’y a pas que les cellules cancéreuses contre lesquelles Françoise devait se battre. Le traitement qu’elle recevait, en même temps qu’il tenait tête à son cancer, faisait aussi des ravages sur son organisme : « Les effets secondaires de la radiothérapie sont épouvantables, expliquait-elle. Et là, je passe vraiment par une période extraordinairement difficile. Quand vous n’avez pas de salive, vous ne pouvez pas vous alimenter normalement. » Se nourrir est devenu un problème, et elle ne peut retrouver une vie harmonieuse : « Je suis obligée, pour m’alimenter, pour rester en vie, de faire des tas de choses extraordinairement contraignantes… Je suis toujours obligée de voir des médecins, de faire des examens… »

Pire encore peut-être, la seule perspective qui aurait sans doute pu l’aider psychologiquement se voyait soudain barrée : « On ne peut pas être une chanteuse et être dans cet état-là. Ce n’est pas compatible ! Ma gorge est si fragile, je ne sais pas si je pourrai m’en resservir à nouveau », avouant un peu plus tard qu’elle avait perdu l’usage d’une oreille à cause de la radiothérapie. Elle espérait cependant retrouver ce qu’elle appelait « un début de vie normale », d’ici « au minimum dix-huit mois ».

Mais encore une fois, hélas, on apprenait qu’en décembre dernier la pauvre était obligée de suivre un nouveau traitement à l’hôpital, signe que son cancer avait récidivé.

Aujourd’hui, ces thérapies, si elles ont pu lui sauver la vie, semblent avoir des effets terriblement ravageurs sur elle. Selon nos informations, la star aurait en effet subi deux fois des radiothérapies, qui lui auraient laissé de graves séquelles. Une série composée de 35 séances destinées à soigner sa gorge. Une autre de 190 séances au niveau de sa tête. 

À cela s’est ajoutée une autre forme de traitement, une immunothérapie, censée permettre aux défenses naturelles du corps de lutter contre les cellules cancéreuses. Mais ce soin n’épargne pas le patient d’effets secondaires qui peuvent être redoutables… 

De ce fait, les cheveux de la chanteuse ne recouvrent plus sa tête qu’aux deux tiers, et sa surdité est plus que jamais présente. Ses problèmes de salive ne sont pas du tout réglés, loin de là, faisant de son alimentation le premier et insoluble sujet de sa survie. 

Françoise Hardy vit un vrai calvaire, et nous espérons de tout cœur qu’elle aura finalement raison de son mal, une bonne fois pour toutes.

Laurence PARIS

À découvrir