France Dimanche > Actualités > Françoise Hardy : Une terrible rechute !

Actualités

Françoise Hardy : Une terrible rechute !

Publié le 27 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Françoise Hardy

De nouveau hospitalisée, Françoise Hardy se débat une fois encore contre le cancer à 75 ans.

Son fils Thomas sait que la situation est grave et que, cette fois, la rechute peut être fatale à sa maman adorée qui se débat depuis tant d’années avec ce monstre nommé cancer. 

Car depuis deux mois, la chanteuse de 75 ans doit de nouveau se soumettre à une chimiothérapie intensive dans un hôpital parisien. 

On savait qu’en 2015 une tumeur au pharynx avait bien failli l’emporter mais elle s’en était sortie, comme par miracle.

Hélas, alors qu’elle croyait le mal jugulé, il n’était qu’en sommeil et il s’est réveillé sans crier gare… Un second cancer dompté cet été grâce à une radiothérapie intensive l’avait considérablement affaiblie.

« Apparemment, la tumeur est éradiquée… Mais enfin, elle peut toujours revenir, on ne sait jamais avec ces trucs-là. C’est sournois… », affirmait-elle à ce moment-là. « Par contre, les effets secondaires de la radiothérapie sont épouvantables, et là, je passe vraiment par une période extraordinairement difficile », avait-elle ajouté.

Ce cancer du pharynx lui rendait compliqué le simple fait de manger mais excluait le fait de chanter et d’avoir une existence normale : problèmes de peau, maux de gorge, des difficultés à déglutir, autant de petits maux quotidiens qui lui faisaient vivre l’enfer.


A ce calvaire de tous les instants, l’épouse de Jacques Dutronc ajoutait qu’elle avait perdu l’ouïe de son oreille droite : « On ne peut pas être chanteuse et être dans cet état-là, ce n’est pas compatible. » Sans compter qu’à force de subir ces rayons à très forte dose, son organisme était épuisé. Mais c’était le prix à payer pour contrer la maladie.

Hélas, la radiothérapie n’a pas donné les résultats escomptés, puisque les médecins ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Et cette fois-ci, c’est un véritable traitement de choc qu’ils ont décidé de mettre en place.

Pour la plupart des malades du cancer, la chimiothérapie se déroule à l’hôpital en ambulatoire, le temps de la perfusion, puis le patient peut rentrer chez lui le jour-même. Pour Françoise, il en va tout autrement puisqu’elle est hospitalisée depuis plusieurs semaines. On n’ose imaginer dans quelle détresse, elle doit se trouver. 

Ce séjour en milieu hospitalier doit aussi inquiéter fortement ses proches à commencer par son fils qui, indéfectiblement, la soutient, la visite, l’accompagne, l’enveloppe, la protège. C’est lui qui la fait tenir depuis le début de son long calvaire. Depuis 2004, très exactement, lorsque tout a basculé pour sa maman à laquelle il est si attaché.

Lorsqu’elle apprend qu’elle était atteinte de la maladie de Hodgkin, un cancer du système lymphatique, elle est d’abord tentée de baisser les bras. Et puis, elle décide de se battre notamment grâce à Thomas qui la persuade de se lancer dans la bataille, pour elle, pour lui, pour eux. Si elle accepte la chimio tant redoutée, c’est d’abord pour lui, pour qu’il ne soit pas confronté à la douleur de perdre sa maman. Et elle a bien fait de l’écouter…

Quand les oncologues, lui annoncent qu’elle est en rémission, elle se croit enfin sortie d’affaire sans se douter qu’elle va devoir bientôt affronter de nouveau ces épuisants protocoles de soin. Nous sommes en 2015, il n’est pas question de tergiverser avec les cancérologues qui envisagent le pire. Il faut agir vite.

Une fois encore, la chanteuse frôle la mort de près. Jusque-là, elle avait fini par vivre avec la maladie, mais cette fois-là, cette rechute suivie de cette incroyable résurrection comme un cataclysme lui font comprendre qu’à tout moment la « bête » qu’on appelle cancer, peut se réveiller.

Et c’est malheureusement, ce qui vient d’arriver. Le « monstre » insidieux est revenu plus agressif, ce qui pose un réel souci au corps médical. Une chose est certaine, fidèle entre les fidèles, son fils Thomas sera présent pour l’épauler dans cette nouvelle épreuve. Ce fils si attentionné a toujours été très proche de sa mère, lui prouvant, jour après jour, qu’il lui vouait un amour indéfectible.

Pour l’éternel célibataire de 46 ans, Françoise est bien plus qu’un modèle, c’est tout simplement la femme de sa vie. C’est dire s’il redoute de la perdre… 

Dans son combat contre la maladie, elle peut aussi compter sur le soutien de son mari, Jacques Dutronc, qui même s’il ne se trouve pas « physiquement » auprès d’elle, lui envoie tous les jours des « messages personnels », « au bout du téléphone » comme elle l’a si bien chanté.

Aujourd’hui, on espère de tout cœur que Françoise se rétablira. Nul doute que, grâce à sa nature intrinsèquement courageuse, elle saura surmonter cette nouvelle épreuve, qui est, il faut bien l’admettre, de taille…

Valérie EDMOND

À découvrir