France Dimanche > Actualités > Frédéric Deban : Une terrible malédiction !

Actualités

Frédéric Deban : Une terrible malédiction !

Publié le 15 avril 2015

Des acteurs décédés subitement, une actrice SDF et maintenant Frédéric Deban devenu sourd à 50 ans. De biens � étranges  événements � foudroient les comédiens de la série Sous le soleil.

Si l’on vous dit qu’il y a un rapport certain entre le célèbre feuilleton de TF1, arrêté en 2008, et la momie de Toutankhamon, vous allez hausser les épaules. Pourtant, il y en a bel et bien un : la malédiction !

Et celle qui a frappé ceux qui ont participé à la découverte de ce pharaon de la XVIIIe  dynastie, emmenés par l’archéologue britannique Howard Carter en 1922, ressemble en effet à celle qui poursuit les comédiens de Sous le soleil.

Le dernier à avoir été frappé, c’est Frédéric Deban, qui interprétait le beau Grégory Lacroix dans le feuilleton. D’ailleurs on ignore encore s’il pourra surmonter cette nouvelle épreuve.

Le premier atteint était Erick Chabot, en 2011, qui jouait, le rôle du talentueux chirurgien Maxime Servais, directeur de la clinique du golfe. Un matin de septembre, on l’a découvert mort, chez lui, à Béziers, probablement victime d’une chute dans sa baignoire. Il avait 51 ans.

Mais peut-être était-ce déjà la malédiction qui, en pleine gloire, l’avait conduit du soleil de Saint-Tropez à l’ombre de Fleury-Mérogis. En 2005, il avait été mis en examen pour avoir enlevé et séquestré un producteur de télévision qui lui devait 109 000 euros. Devenu indésirable sur les plateaux, son nom avait même disparu du site internet de la série. Une « disparition » qui n’était qu’un avant-goût du destin qui le guettait…

L’année suivante, en 2012, en vacances dans sa maison de l’île de Ré, Stéphane Slima, l’interprète d’Alain Dulac, est victime d’un grave AVC. Si grave que, à 41 ans, sa vie s’achève brutalement. Mais, chez lui aussi, il y avait eu d’étranges prémisses. Après la fin de Sous le soleil, il sombre d’abord dans l’alcool, puis son dentiste le blesse à la bouche, l’empêchant d’articuler pendant des mois ! En 2010, il contracte une pneumonie qui le plonge dans un coma profond.

Dans sa nuit, Stéphane voit des flashs, des visages d’amis et de proches qui essaient de lui parler… Lorsqu’il reprend conscience, ces étranges visions continuent de le hanter. Et, en mars 2011, comme poussé par une force mystérieuse, il décide de lever le voile sur son homosexualité, avant d’être foudroyé l’année suivante.

Erick Chabot
Erick Chabot

Stéphane Slima
Stéphane Slima

Mallaury Nataf
Mallaury Nataf

Optimiste

Toujours en 2012, d’ailleurs, les fans de Mallaury Nataf découvrent la jeune chanteuse et actrice à qui tout semblait réussir métamorphosée en SDF, racontant ces semaines passées à dormir dans des parcs, son fils de 3 ans serré contre elle pour le réchauffer ; enfant que la Ddass finit par lui retirer.

Cette fois, c’en était trop ! C’en était trop, mais pas encore assez pour le mauvais sort. Aujourd’hui, c’est donc Frédéric Deban qui vacille. Car, soudainement, à tout juste 50 ans, il est devenu malentendant, révélant son calvaire dans Closer : « Il y a trois mois, en me levant, j’étais sourd de l’oreille gauche. Au début, je n’ai pas pris ça au sérieux, j’ai pensé que ça allait passer. Un mois plus tard, c’est mon oreille droite qui a été atteinte. »

L’acteur se rend chez un spécialiste, et là, c’est le coup de massue : l’ORL lui explique qu’il a perdu 100 % de son oreille gauche et qu’il ne lui reste plus que 30 % de l’autre ! Le jour même, Frédéric est emmené d’urgence à l’hôpital d’Orsay, dans l’Essonne, pour tenter de sauver ce peu d’audition qui lui reste. Et le pire, c’est que les médecins avouent ne pas comprendre d’où peut bien venir cette soudaine surdité !

Frédéric Deban extérieurOn comprend l’angoisse qui taraude le comédien : comment pourra-t-il exercer son métier si jamais son étrange mal ne s’améliore pas, voire vient à empirer ?

Heureusement, cet optimiste a trouvé son antidote contre la déprime : « Mon envie de monter seul sur scène est forte depuis longtemps. J’écris un spectacle, Le mur des sons, une façon d’exprimer mes maux avec mes mots, et de partager avec humour et poésie ce handicap qui frappe des milliers de gens. Je veux réapprendre à vivre différemment ma vie et mon métier. »

Espérons, en attendant, que Frédéric Deban soit le dernier touché par la terrible malédiction de Sous le soleil

Didier Balbec

À découvrir