France Dimanche > Actualités > Frédéric François : Frappé par le cancer !

Actualités

Frédéric François : Frappé par le cancer !

Publié le 16 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

A 70 ans, le chanteur belge d'origine sicilienne Frédéric François fait face avec courage à la maladie.

Au début du mois de juillet, tout semblait sourire à l'interprète de Je t'aime à l'italienne. Il nous avait même reçus chez lui, en Belgique, pour nous raconter combien il était heureux. Après avoir célébré avec faste ses cinquante ans de carrière au Grand Rex, à Paris, en octobre 2019, le chanteur, plus amoureux que jamais de sa femme Monique, savourait alors le bonheur de se retrouver en famille, entouré de ses enfants et de sa ribambelle de petits-enfants.


En pleine préparation de son nouvel album pour lequel il avait déjà composé dix chansons, il profitait de ce bel été pour recharger les batteries en vue de son concert à l'Olympia en octobre prochain. La retraite ? C'était presque un sujet tabou. « Tant que j'ai la santé, la voix, la passion, l'inspiration et l'énergie, je n'ai pas envie d'arrêter. […] Mon arrière-grand-mère a vécu jusqu'à 106 ans. J'ai encore de la marge ! », claironnait-il. Et d'ajouter : « Avant, quelqu'un de 70 ans était vieux. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Quand je me vois avec mes baskets, mon jean et la vitalité que j'affiche, je n'ai pas l'impression d'avoir cet âge. »

Seulement voilà. C'est souvent au moment où l'on s'y attend le moins que les coups du sort s'abattent sur nous. Depuis quinze jours, comme dans une tragédie grecque, Frédéric doit faire face à un événement imprévu d'une violence inouïe. En effet, le crooner, qui se faisait une joie à l'idée de revoir ses fans après de longs mois de confinement, est aujourd'hui confronté à l'horreur d'une maladie très grave : le cancer. Alors qu'il se félicitait d'être en pleine forme, il se retrouve à terre, anéanti par ce fléau qui ne cesse de faire des ravages. Il avait bien eu quelques problèmes de santé il y a trois ans. Victime d'une mauvaise chute, la star belge d'origine sicilienne avait ensuite attrapé une bactérie après une bronchite mal soignée. Mais, depuis, ces épreuves très éprouvantes lui semblaient bien loin…

En réalité, cette terrible maladie qu'il doit affronter depuis peu a frappé l'un de ses plus proches collaborateurs qui était devenu, au fil des années, un ami très cher. Il s'agit de l'ingénieur du son belge Marc Maghin, qui s'en est allé à la mi-juillet à l'âge de 52 ans. Après avoir lutté pendant un an et demi contre le mal, il a fini par succomber à ce cancer de l'œsophage qui s'était généralisé. Marc, qui n'avait pourtant pas perdu l'espoir de s'en sortir comme l'attestent ces messages pleins d'optimisme postés sur les réseaux sociaux, a finalement rendu les armes, laissant derrière lui sa tendre épouse Mattea et leur fille adorée de 12 ans, Zoé.

À l'annonce de sa mort, Frédéric a ressenti comme un coup de poignard en plein cœur. Ils s'entendaient tellement bien ! Dans le milieu de la musique, Marc Maghin faisait figure de référence. C'était un ingénieur du son reconnu et apprécié, qui avait vu pendant près de trente ans défiler dans son studio SOS Recording, situé à Ans, en Belgique, quantité de grandes v e d e t t e s, d o n t Maurane et Tina Arena. Cet homme de l'ombre offrait aussi son expertise à la télévision belge, notamment aux manettes de The Voice où, depuis la régie, il veillait à ce que tout soit parfait. Et parmi ces artistes ne pouvant se passer de lui, fidèle parmi les fidèles, il y avait Frédéric François. Frédo trouvait auprès de ce petit génie du son un vent de fraîcheur indispensable pour rester dans le coup, grâce à ses sonorités très actuelles, telle la musique électronique mariée à des mélodies de variété.

Le 22 juillet fut un jour particulièrement éprouvant pour la famille et les intimes du défunt. Comme le précisait le faire-part envoyé à ses proches, la levée du corps a eu lieu le matin dans une salle de son studio où ceux qui le souhaitaient ont pu se recueillir « pour un dernier salut à l'artiste ». Sa dépouille fut ensuite transférée dans un crématorium de Liège pour une cérémonie privée, puis ses cendres ont été dispersées au cimetière liégeois de Robermont en présence de tous ses proches, ravagés par la douleur.

Pour rendre hommage à son grand ami, Frédéric a tenu à rédiger une jolie lettre publiée sur le site d'informations belge Sudinfo. « Il était pour moi un être hors du commun, écrit-il. J'ai enregistré bon nombre d'albums chez lui qui sont devenus disques d'or. J'ai même eu l'occasion de tourner un clip avec lui », y précise-t-il, bien conscient qu'il lui devait beaucoup, avant d'évoquer des souvenirs plus personnels. « Quand je travaillais avec lui et que sa fille rentrait de l'école, Marc lui disait : “Regarde, il y a le magicien qui est là !” Et là, je lui montrais mes mains, je faisais un tour de passe-passe et je faisais surgir un Kinder de mes mains. […] Dès que j'arrivais dans son studio, c'était vraiment comme si j'étais invité dans la famille. » Des liens d'autant plus forts que l'épouse de Marc est originaire du même village que Frédéric, Lercara Friddi, en Sicile. « Lorsque nous travaillions trop longtemps, elle nous invitait à nous arrêter pour manger une assiette de spaghettis à l'italienne », a-t-il encore confié, très ému.

Nul doute que, face à ce drame déchirant, l'idée d'interpréter, le 25 octobre prochain sur la scène mythique de l'Olympia, tous ces fabuleux succès qu'il a enregistrés avec Marc sera un immense moment d'émotion pour le chanteur…

Valérie EDMOND

À découvrir