France Dimanche > Actualités > Frédéric François : “Laurent Voulzy me doit sa carrière”

Actualités

Frédéric François : “Laurent Voulzy me doit sa carrière”

Publié le 20 avril 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Parfois, le destin ne tient qu'à un courrier jamais parvenu. C'est ainsi que Fredo s'est mué involontairement en découvreur de talents…

“Si j'avais chanté cette chanson, cette histoire n'aurait jamais existé.”

S'arrêter de chanter ? Autant lui demander de se tirer une balle dans le pied ! À 71 ans, l'artiste aux 35 millions de disques vendus vient de sortir un très bel album intitulé Frédéric François en duo, où il revisite ses plus grands succès avec les chanteurs qu'il apprécie.


Parmi eux, l'ami Laurent Voulzy, dont l'interprète de Je t'aime à l'italienne a été, sans le vouloir, la bonne fée !

Nous sommes en 1974. Alain Souchon, auteur-compositeur encore inconnu à l'époque, vient d'écrire L'Amour 1830. Un morceau romantique qui, il l'espère, retiendra l'attention de Frédéric, chanteur déjà très en vogue. Il lui envoie donc une cassette par la poste…

Les semaines passent, sans réponse, et pour cause : ce paquet, perdu en route, « Fredo » ne l'a jamais reçu ! Souchon, qui interprète ce silence comme un refus, décide donc d'enregistrer lui-même la chanson. Mais pour cela, comme l'a raconté Frédéric François dans l'interview accordée à nos confrères belges de La Dernière Heure, il a besoin d'un orchestrateur. Il fait donc appel à un jeune et talentueux musicien, un certain Laurent Voulzy…

La collaboration s'avère plus que fructueuse ! Non seulement Alain perce dans le métier avec L'Amour 1830, mais il

a trouvé en Laurent, sa moitié musicale ! « C'est de là que naît le couple Souchon Voulzy. Si j'avais chanté cette chanson, cette histoire n'aurait jamais existé. C'est fou et formidable d'avoir pu être à la base, sans le savoir, de cette carrière », confi e le natif de Lercara Friddi, en Sicile.

Laurent lui en sera pour toujours reconnaissant. « Chaque fois que je vois Voulzy, il m'embrasse et me serre dans ses bras en disant : “Je te dois ma carrière !” », explique encore Frédéric. Cela méritait bien un duo… 

Lili CHABLIS

À découvrir