France Dimanche > Actualités > Gad Elmaleh : Sifflé par 2.700 spectateurs

Actualités

Gad Elmaleh : Sifflé par 2.700 spectateurs

Publié le 10 août 2007

Depuis le 2 avril, Gad Elmaleh, en tournée dans toute la France, fait un triomphe partout où il passe. Enfin, presque partout...

Parce que lundi dernier, il a vécu l'horreur : l'inoubliable interprète de Chouchou s'est fait siffler par 2700 spectateurs en colère ! Pourtant, la veille encore, à Ramatuelle, Gad Elmaleh avait connu un véritable triomphe avec son spectacle L'Autre c'est moi. Une foule en délire avait repris avec lui des sketches devenus des « standards » comme Les States ou La Peur de l'avion du « petit blond »...

Ramatuelle étant superbe et le spectacle du lendemain n'ayant lieu qu'à 40 km de là, Gad et son équipe avaient décidé d'y passer la plus grande partie de la journée, et de partir pour Saint-Raphaël vers 19 heures, ce qui devait leur laisser largement le temps d'arriver avant le lever de rideau, prévu à 20 h 30.

Malheureusement au bout de quelques minutes, la malchance s'en mêle. « Sur la route, ça a été la guerre des bouchons. De la folie !», a raconté Gad Elmaleh au quotiden Var matin. Très vite, l'humoriste comprend qu'il aura un peu de retard. Mais malheureusement, la situation vire bientôt au cauchemar. Le temps passe, mais la voiture, elle, n'avance pas ! Il est prisonnier d'un embouteillage gigantesque qui paralyse toute la circulation ! Les minutes tournent : 19 h 30. 20 heures. 20 h 30. 21 heures. Gad n'en peut plus, mais il est encore loin du palais des Congrès.

Finalement, ce n'est qu'à 21 h 30, soit avec une heure de retard, qu'il arrivera sur scène. « Ils étaient très en colère et je les comprends. Mais, je suis monté sur scène quand même », explique Gad, toujours dans Var matin. « Je pensais que je pouvais les retourner avec une ou deux vannes et que les choses rentreraient dans l'ordre. J'ai dit au micro : "Allez, lâchez-vous un bon coup et puis ça ira mieux."» Grave erreur ! « C'était une boutade, mais là, ça a été l'incompréhension totale, poursuit-il. Les sifflets ont redoublé, j'ai compris que je ne pourrais pas aller plus loin. »

Au bord des larmes Gad Elmaleh est alors obligé de faire ce qui est le cauchemar absolu de tout artiste : quitter la scène en leur promettant de les rembourser... Traumatisé, Gad a immédiatement joint des journalistes de Var-matin. Il était 22 heures, mais il voulait se confier sans attendre : « Je vous appelle parce que je veux m'excuser auprès du public qui était là. Je suis vraiment et profondément désolé. Les gens n'ont pas cru à la réalité du bouchon. »

Et le show man de répéter, incrédule : « C'est bien la première fois que cela m'arrive. J'en suis KO, ça me fait mal...» Mais Gad Elmaleh compte bien se rattraper. Il l'a promis : il reviendra à Ramatuelle. Et il sera à l'heure, cette fois. Quitte à dormir au théâtre !

Philippe Linon

À découvrir