France Dimanche > Actualités > Geneviève de Fontenay : Cent ans sans elle !

Actualités

Geneviève de Fontenay : Cent ans sans elle !

Publié le 24 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Geneviève de Fontenay s'en est prise une nouvelle fois à Sylvie Tellier à l'occasion du centenaire du concours de beauté…

La légendaire dame au chapeau aura officié pendant presque six décennies sur les concours de beauté de notre pays. Mais depuis qu'elle a tiré sa révérence en 2016, la présidente du comité Miss France est loin d'être restée dans l'ombre. Célèbre pour son franc-parler, elle n'est jamais la dernière lorsqu'il s'agit de s'exprimer sur un sujet qui lui tient toujours très à cœur : les Miss… Secrétaire de l'association du comité puis assistante de son mari, Louis, devenu délégué général à la fin des années 60, Geneviève a repris les rênes de l'organisation Miss France en 1981, à la mort de son époux.


Pendant près de cinquante-six ans, elle s'est donc totalement investie pour cet illustre concours de beauté, qu'elle a dirigé avec son fils Xavier, avant de créer, en 2010, sa propre élection, Miss Prestige Nationale, qu'elle présidera durant six ans. Mais depuis sa rupture avec la société Miss France, les relations sont explosives entre l'actuelle présidente de la structure qui chapeaute le concours de beauté, Sylvie Tellier, et celle qui lui a cédé sa place.

Pour cette 100e édition qui devrait avoir lieu, si la situation sanitaire le permet, le samedi 12 décembre prochain, au Puy du Fou, Sylvie Tellier, lassée de devoir batailler avec la dame au chapeau, aurait aimé qu'elle honore de sa présence cette élection. Hélas, Geneviève a préféré décliner l'invitation comme vient de le confier la présidente de la société Miss France dans TV Magazine. « Elle avait d'abord accepté, avant de se raviser. Aujourd'hui, elle refuse de célébrer le centenaire parce que les premières élections ne portaient pas le nom de Miss France ! »

Il est vrai que le coup de gueule poussé le 13 octobre dernier par la flamboyante octogénaire sur la chaîne Non Stop People ne présageait rien de bon. Au cours de cette interview, la veuve du regretté Louis Poirot de Fontenay n'avait pas mâché ses mots. Passant à l'offensive avec véhémence, elle déplorait avoir été mise devant le fait accompli sans avoir pu discuter du lieu et de l'organisation de ce centenaire qui lui tenait tant à cœur. Puis elle s'en était prise avec virulence à Sylvie Tellier en personne, prouvant qu'à 88 ans elle n'avait pas perdu sa franchise légendaire. « J'ai essayé tout le temps d'être bien avec elle, mais là, je m'aperçois qu'elle vole ma vie…

Elle veut organiser ce centenaire des Miss et ça, ça ne peut pas se faire comme ça. C'est un hold-up sur ma vie, sur Louis de Fontenay, sur l'image de Miss France que j'ai donnée pendant toute cette vie », a-t-elle déploré. Puis submergée par la colère, elle s'est laissée à des propos chocs, n'hésitant pas à accuser Sylvie Tellier de tricherie lors de son sacre en tant que Miss France en 2002 ! Une victoire qui n'aurait pas dû lui revenir, selon Geneviève, car elle avait menti sur son âge : « La moitié des gens qui étaient là ne voulait pas qu'elle soit élue, parce qu'elle avait déjà 24 ans, mais je pense qu'elle avait peut-être un peu plus aussi. »

Une nouvelle attaque qui n'a pas plu du tout à l'intéressée qui a réagi quelques jours plus tard dans les colonnes de Nice-Matin : « La seule chose que je peux répondre, c'est vous envoyer mon acte d'état civil ! On est dans une société où malheureusement on ne vit que dans la polémique… Je n'ai pas envie d'y réagir parce que ça ne doit pas être facile en fait pour Geneviève d'avoir quitté Miss France. C'est un choix qu'elle a fait personnellement, et je ne suis pas certaine qu'elle ne le regrette pas. »

Pourtant, à l'occasion de la sortie de son livre Miss France 1920-2020, elle a bien tenté de renouer le dialogue avec sa détractrice. Pour retracer l'histoire du concours de beauté dans cet ouvrage paru aux éditions Hors Collection, Miss France 2002 aurait voulu collaborer avec Geneviève en bonne intelligence. Elle a dû malheureusement se passer d'elle. Mais dans la préface, elle a tenu à la remercier du fond du cœur : « Au nom de toutes les Miss France, je souhaite vous dire merci. Merci d'avoir porté ces valeurs aussi haut et de me les avoir enseignées. Merci de vous être battue pour faire imposer ce concours, merci d'avoir changé nos vies… » Ne reste plus maintenant à espérer que ces mots très forts soient entendus par la dame au chapeau…

Valérie EDMOND

À découvrir