France Dimanche > Actualités > Geneviève de Fontenay : Hospitalisée

Actualités

Geneviève de Fontenay : Hospitalisée

Publié le 26 décembre 2008

L'on imagine aisément à quel point Geneviève de Fontenay devait être contente et soulagée de voir s'achever cette maudite année 2008.

« Une exception dans l'histoire de Miss France !» n'avait-elle d'ailleurs pas hésité à déclarer. Enfin, après des mois de tourments, d'affronts et de règlements de compte par médias interposés, Geneviève de Fontenay ne verrait plus et n'entendrait plus parler de celle qu'elle n'avait cessé de surnommer amèrement « la Bègue »!

Ainsi, au soir de la grande élection de Miss France 2009, le 6 décembre dernier, en direct du Puy-du-Fou, c'est avec une vive émotion et beaucoup de bonheur que la dame au chapeau laissait éclater sa joie en remettant la belle couronne et la fameuse écharpe à la toute nouvelle Miss, la très jolie Chloé Mortaud.

->Voir aussi - Geneviève de Fontenay : Laura, ma miss à moi

En quelques secondes, en effet, Geneviève retrouvait le sourire, ainsi que sa bonne humeur légendaire, en pensant déjà à tous ces beaux moments qu'elle allait à nouveau pouvoir vivre - des futures élections régionales à celles de Miss Europe et Miss Monde, en passant par de multiples galas officiels - avec celle qui venait d'être élue par des millions de Français plus belle femme de l'Hexagone !

Épreuve

Cependant, alors que Geneviève se réjouissait de cette nouvelle année, elle doit faire face à une nouvelle épreuve, et pas des moindres, puisque la voilà contrainte de passer sur le billard ! Et tout le monde sait bien que si une opération n'est jamais une partie de plaisir, à son âge, 76 ans, qu'elle a fêtés le 30 août dernier, cela peut s'avérer bien plus délicat encore.

Mais que les fans de la dame au chapeau se rassurent. Si cette dernière doit effectivement subir une intervention au début de l'année prochaine, ce n'est pas pour quelque chose de très grave, puisque c'est juste pour se faire retirer un oignon au pied droit. Contactée par téléphone, Geneviève nous a confié :

« Oui, ça fait un moment que cet oignon me gêne, donc ça y est, j'ai décidé de me le faire enlever en janvier, quand mon agenda sera un peu plus calme. Et comme je risque ensuite d'être immobilisée pendant plusieurs jours, j'en profiterai pour écrire mes cartes de vœux et de remerciements. Mais pas d'inquiétude, c'est une petite opération et je compte bien être remise sur pied au plus vite !»

Pour en savoir un peu plus, nous avons demandé à un médecin généraliste ce qu'était exactement un oignon. Il nous a expliqué que c'était « une déformation architecturale du pied, souvent due à l'âge, et pouvant provoquer une gêne, voire des douleurs. Cela nécessitant alors une chirurgie orthopédique du pied. Cette opération consiste, le plus souvent, à casser le métatarse [ l'un des cinq os longs qui s'étendent de la base de la cheville à la première phalange des orteils ] de l'orteil pour les remettre dans l'axe. Après l'intervention, dans la plupart des cas, le patient est immobilisé pendant une bonne semaine, et durant les trois suivantes, il est contraint et forcé de marcher avec des pantoufles. »

Un petit inconvénient qui, s'il permettra à notre Geneviève d'être tranquille pour écrire ses cartes de voeux, l'empêchera néanmoins d'accompagner la nouvelle Miss France aux États-Unis, puisque cette dernière a la chance d'être l'invitée privilégiée, le 19 janvier prochain, de l'ambassade de France à Washington, pour assister à l'investiture du nouveau président des États-Unis, Barack Obama.

Cependant nous connaissons Geneviève et sa peur phobique des avions ! Elle est, en effet, capable de parcourir des milliers de kilomètres en voiture pour ne surtout pas prendre le grand oiseau de fer ! Aussi, pour cette fois, nous pouvons imaginer qu'elle n'aura pas vraiment de regrets.

Quant à l'opération, nous lui envoyons plein de courage et espérons que Geneviève de Fontenay sera vite remise sur pied, pour repartir sillonner nos belles routes de France avec sa nouvelle Miss...

Laura Valmont

À découvrir