France Dimanche > Actualités > Geneviève de Fontenay : "Je suis la marraine d'un petit Cambodgien"

Actualités

Geneviève de Fontenay : "Je suis la marraine d'un petit Cambodgien"

Publié le 24 avril 2009

"Il a 13 ans et s'appelle Vodmuny Song. Il travaille bien en classe et je lui ai dit que j'étais très fière de lui". Geneviève de Fontenay aussi retrouvé Xavier, son fils. C'est un beau cadeau.

Jamais avare de son temps pour les bonnes causes, Geneviève de Fontenay a accepté de devenir la marraine d'un petit Cambodgien.

Entre deux déplacements aux quatre coins de la France pour les élections régionales des Miss, la célèbre dame au chapeau nous a accordé, en exclusivité, un entretien pour nous raconter comment est née cette belle histoire.

->Voir aussi - Geneviève de Fontenay : Elle pleure son petit frère

France Dimanche (F.D.) : Comment vous êtes entrée en contact avec ce jeune garçon cambodgien ?

Geneviève de Fontenay (G. d. F.) : En juillet dernier, c'est Léla Milcic qui m'a sollicitée, elle était collaboratrice et amie de Guy Lux. Elle s'est même, à une époque, occupée des Miss France lorsque nous étions sur France 3. Elle m'a dit qu'elle s'investissait dans l'association Enfants d'Asie et m'a demandé si je voulais parrainer un enfant. Je suis donc devenue la marraine de Vodmuny Song. Il a 13 ans et vit à Kep, un village au sud-ouest du Cambodge.

F. D. : Avez-vous eu la chance de le rencontrer ?

G. d. F. : Non, pas encore mais nous nous écrivons régulièrement. Il m'a envoyé son bulletin de notes. Il travaille plutôt bien, alors je l'ai félicité et lui ai dit que j'étais très fière de lui. Je lui ai écrit aussi que j'espérais qu'il pourrait venir en France grâce à l'association. Moi, je n'aime pas l'avion et pas la chaleur, je ne suis pas allée en Thaïlande avec les Miss l'année dernière, alors je n'irai certainement pas le voir. Mais lui, j'en suis certaine, me rendra visite.

F. D. : Participez-vous financièrement à la scolarité de Vodmuny ?

G. d. F .: Oui. Mais l'association Enfants d'Asie organise également de grandes soirées pour lever des fonds. Dernièrement, nous nous sommes rendus à Megève où nous avons récolté une belle somme d'argent pour l'association. Sarah Barzyk était avec moi, la Miss Paris est une jeune femme très appréciée, et aussi charmante que sa maman, Patricia [ Miss France 1980, et actuellement la compagne du réalisateur Jean-Pierre Mocky, ndlr ]. C'était un dîner avec des gens assez riches, à une table, les convives avaient pris pour 1.000 euros de billets de tombola ! Il y a également eu la vente aux enchères du porte-clés de ma caricature. Il était mis à prix 30 euros, et a été adjugé à 500 euros !

F. D. : Vous devez être très souvent sollicitée par les associations.

G. d. F. : Souvent oui, et je donne beaucoup. J'ai reçu beaucoup de méchantes lettres qui me demandent si je n'ai que ça à faire que de m'occuper d'un enfant en Thaïlande, alors qu'il y a tant à faire ici en France. Ce que je peux répondre, c'est que je donne à de nombreuses associations : Abbé Pierre, Amnesty International, Les petits frères des pauvres, Téléthon, Les orphelins des sapeurs-pompiers, de la police... J'en fais des chèques. J'ai la chance de ne pas être malheureuse. Je suis toute seule, alors je peux donner à ceux qui en ont besoin.

F. D. : La semaine passée, vous n'étiez pas seule sur les Champs-Élysées, alors que vous alliez recevoir une Peugeot 1007 personnalisée à vos couleurs : noir et blanc. Vous étiez accompagnée de votre fils, Xavier .

G. d. F. : Oui, je suis très heureuse. Je l'ai retrouvé. C'est un beau cadeau. Il est très gentil et très serein. C'est un vrai bonheur. Cela met un terme à toutes ces rumeurs qui m'avaient tant blessée.

F. D. : Avez-vous enfin récupéré vos points sur votre permis de conduire.

G. d. F. : Oui, j'ai suivi un stage pour récupérer 4 points. J'y étais en même temps que Pierrette Brès et Jean-Pierre Beltoise l'ancien pilote automobile. J'ai mon permis depuis 1954, mais j'ai perdu 10 points entre 2005 et 2008, pour des petits dépassements de vitesse, comme 96 au lieu de 90... Mais maintenant, pour les galas, c'est le mari de Laure Belleville, Miss France 1996, qui fait le chauffeur et nous aide beaucoup. Et avec ma 1007, je n'aurais pas trop l'occasion de perdre des points... Enfin je l'espère...

www. enfantsdasie. com

Anthony Quittot

À découvrir

Sur le même thème