France Dimanche > Actualités > Geneviève de Fontenay : La reine des Miss devient star de la pub !

Actualités

Geneviève de Fontenay : La reine des Miss devient star de la pub !

Publié le 2 avril 2004

Dès le 19 avril, la "dame au chapeau", Geneviève de Fontenay, vantera les dimensions de rêve... d'un matelas géant !Dès le 19 avril, la "dame au chapeau", Geneviève de Fontenay, vantera les dimensions de rêve... d'un matelas géant !

Plateaux télé sur toutes les chaînes, privées, publiques ou câblées, interviews à répétition et reportages dans la presse magazine, décidément, Geneviève De Fontenay est partout.

Il est impossible d'échapper à son célèbre chapeau et à ses immuables toilettes noir et blanc ! La preuve : lundi dernier, madame la présidente du Comité Miss France était l'invitée d'Évelyne Thomas dans l'émission C'est mon choix.

Vendredi de la semaine dernière, elle était à Saint-Sébastien-sur-Loire avec Laetitia Bléger pour l'élection de Miss Loire Sud. Le lendemain, au volant de son 807 Peugeot, elle gagnait Bagnoles de l'Orne, pour le trophée des jeunes créateurs de Normandie. Le 30 avril, l'infatigable Geneviève sera à La Baule pour l'élection de la Loire-Atlantique. Et si vous voulez tout savoir, elle sera même très prochainement... au musée Grévin !

->Voir aussi - Geneviève de Fontenay : "Pas question de faire une Miss Academy !"

Mais en attendant, Geneviève a décidé de se lancer dans une toute nouvelle aventure : la pub ! Oui, dès le 19 avril, à 13 h 30, vous pourrez la retrouver dans un spot qu'elle a tourné... allongée sur un matelas ! Normal, quand on sait qu'elle vante le confort de Sealy, le N° 1 mondial du matelas.

«Mme De Fontenay est sympathique et extrêmement dynamique. C'est quelqu'un de vrai, a confié Christian Le Brun, PDG de Sealy. Ce sont les valeurs que nous souhaitons associer à notre nouvelle marque.» Un choix étonnant, pour ceux qui imaginent que celle qui a élevé le titre de Miss France au rang de véritable institution doit être largement à l'abri du besoin...

«Eh bien non, nous a-t-elle confié, face à notre perplexité. Comme tout le monde, j'ai besoin de gagner ma vie. Et comme tout le monde, il faut que j'assure mes vieux jours. C'est donc bien volontiers que j'ai répondu favorablement à cette demande de publicité bon enfant, concoctée grâce au talent de l'agence Bon Angle. Les gens croient que je roule sur l'or, mais en réalité, je ne cotise réellement pour ma retraite que depuis une dizaine d'années, et puis, entre nous, ça m'a amusé de faire ça !»

Dame de cœur

C'est d'ailleurs dans le même esprit que, depuis quelque temps, la «dame au chapeau» prête son image au catalogue de prêt-à-porter féminin Berger du Nord. Mais ce n'est pas tout ! Dans un autre registre, Geneviève vient aussi de passer des heures dans un studio d'enregistrement au service des tout-petits.

À la fin de l'été prochain, en effet, les plus petits pourront l'entendre raconter de sa voix inimitable Le petit chaperon rouge, La Belle au bois dormant ou encore Les trois petits cochons dans un CD-livre édité par MFG. "Cela laissera, j'espère, un bon souvenir de moi à mes petites filles, Adèle et Agathe".

Vraiment, Geneviève est partout à la fois ! Et pourtant, cette femme hors du commun trouve encore le moyen de donner de sa personne, et de son temps, sans aucune rémunération pour les causes qui lui tiennent à cœur. Nous ne vous parlerons pas ici des visites qu'elle fait dans la plus grande discrétion aux malades des hôpitaux, ou aux chômeurs en difficulté.

Mais ce ne sera pas trahir un secret que de vous révéler que, la semaine dernière, Geneviève De Fontenay se bagarrait au côté des soldats du feu. Oui, lors de leur grande manifestation, à Paris, pour réclamer que leur profession soit classée dans les métiers à risques, elle était au premier rang du défilé à la Bastille pour soutenir leur cause.

«À l'appel de mes amis pompiers de Saint-Quentin, je n'ai pu que répondre présente. Je trouve scandaleux que ces hommes, qui risquent leur vie tous les jours pour nous, n'obtiennent pas satisfaction des pouvoirs publics, alors qu'ils le demandent à juste titre depuis des années. Il ne faudrait pas croire que ma fonction de présidente du Comité Miss France me fait voir le monde à travers un écran rose et que les strass et les paillettes m'éblouissent au point d'oublier les dures réalités de la vie.»

Eh oui, quoi qu'en disent ses détracteurs, sous ses airs un peu stricts parfois, il y a un cœur qui bat gros comme ça en Geneviève de Fontenay !

Jean Sebaux

À découvrir