France Dimanche > Actualités > Geneviève de Fontenay : Une de ses protégées en prison !

Actualités

Geneviève de Fontenay : Une de ses protégées en prison !

Publié le 25 juin 2018

L'ancienne directrice du comité Miss France, Geneviève de Fontenay, a confié avoir "appris avec stupéfaction" l'arrestation de Margaux Deroy...

Même si Geneviève de Fontenay ne s’habille qu’en noir et blanc depuis des années, elle continue d'en voir de toutes les couleurs !

Après la succession de scandales autour des photos érotiques de ses Miss France, c’est au tour d’une de ses Miss Prestige National de tomber de son piédestal…

Le 7 juin dernier, Margaux Deroy, cinquième lauréate du concours créé en 2010 par Geneviève de Fontenay, a été arrêtée par la police alors qu’elle conduisait sur l’autoroute A11, près du Mans…  À bord de la voiture ? Son petit ami Nasser, ainsi qu’1kg d’héroïne et 600g de cocaïne…

Aujourd’hui, les forces de l’ordre soupçonnent l’ancienne Miss d’avoir abandonné les paillettes au profit d’un trafic de drogue florissant dans plusieurs régions de France…

Arrêtée au motif de « transport et détention de produits stupéfiants », la jeune femme a d’abord été placé en détention provisoire avant d’être remise en liberté sous contrôle judiciaire le 20 juin dernier.

C’est est trop pour Geneviève de Fontenay. Seulement une semaine après l’arrestation de son ancienne protégée, la femme d’aujourd’hui 85 ans a décidé d’agir en réclamant la destitution immédiate de Miss Prestige National 2015 : « Etant présidente d’honneur du Comité Miss Prestige National au moment de son élection, Geneviève de Fontenay demande la destitution immédiate de Margaux Deroy et le renvoi de son écharpe comportant le nom et le logo de Geneviève de Fontenay ».

Interrogée par Le Figaro sur sa relation avec l’ancienne directrice du comité Miss France, celle qui clame aujourd’hui son innocence a confié être « toujours en contact avec [elle] » et que le but de madame de Fontenay « était juste de faire le buzz ».

Le 22 juin dernier, la principale intéressée a tenu à réagir à ses déclarations via un communiqué de presse : «  C'est faux. C'est une menteuse : je ne suis plus en contact avec elle depuis le 16 janvier 2016. Elle tente de racheter son image. Margaux Deroy est sortie de ma mémoire en salissant et en déshonorant le Comité que j'ai porté entre 2012 et 2016. », a-t-elle écrit, avant d’ajouter : « Margaux Deroy fait désormais partie de ces rares Miss qui m’ont trahie par leur comportement en incohérence totale avec mes valeurs ».

L’ancienne Miss Prestige National 2015, qui se déclare aujourd'hui « libre mais anéantie », faisait depuis quatre ans des études de droit dans le but de devenir avocate et espère que cette affaire ne nuira pas à sa carrière...

Julia NEUVILLE

À découvrir

Sur le même thème