France Dimanche > Actualités > Geneviève Delpech : "Je n'ai pas peur !"

Actualités

Geneviève Delpech : "Je n'ai pas peur !"

Publié le 20 novembre 2015

Tandis que Michel Delpech se bat toujours contre le cancer, son épouse, Geneviève nous a raconté ses incroyables facultés à voir l’invisible…

Après avoir lu son livre et avant d’aller la rencontrer, il apparaissait évident que nous aurions face à nous une femme sereine, heureuse de vivre malgré le drame personnel qui se noue dans son foyer. Parce que si Geneviève Delpech est depuis 1985 l’épouse d’un chanteur connu qui livre un terrible combat contre le cancer, elle est loin de se résumer au statut de « femme de ».

Il y a quelques jours, elle a décidé de sortir de l’ombre pour révéler au public les extraordinaires dispositions dont la nature l’a dotée. On ne ressort pas indemne de la lecture de son autobiographie Le don d’ailleurs*, ni de la rencontre avec son auteur…

->Voir aussi - Michel Delpech : Son épouse Geneviève évoque sa mort !

Geneviève Delpech livreRêves prémonitoires

« Je fais des rêves prémonitoires très précis, presque en 3D, nous explique Geneviève d’une voix douce et apaisante. Je sais qu’ils annoncent quelque chose. Ils n’ont rien à voir avec les rêves traditionnels que je peux faire comme tout un chacun et qui n’ont souvent qu’un sens très confus.

Il y a aussi des flashes : lorsque je rencontre quelqu’un ou que je vais quelque part pour la première fois. Ils sont très violents et très soudains. Enfin, j’ai des sortes de guidances. C’est un effet physique très particulier qui se crée. J’ai l’impression d’être dans un état second. J’ai la sensation d’une présence, d’une voix. C’est un don de médium étant donné qu’il y a un contact avec des morts, même si je n’aime pas présenter les choses comme ça puisqu’à mon sens, ils sont toujours vivants… »

Née dans une famille de notables et ­d’artistes du sud de la France, Geneviève a su très tôt qu’elle avait hérité des dons de voyance de sa grand-mère. À 12 ans, elle en prend conscience, tragiquement. Un jeune homme de sa connaissance devait se marier. Trois semaines avant la noce, la fillette annonce aux proches du futur marié que celui-ci s’est noyé. Sa sœur se récrie, son frère va très bien !

Le lendemain, le jeune homme est pourtant retrouvé mort au pied d’un pont dans un petit village, à l’endroit même où l’enfant l’a vu dans son rêve. Il a été victime d’une hydrocution. La première d’une longue série de visions. Telle cette autre, déterminante, survenue des années plus tard.

Au début des années 80, Michel Delpech traverse une très mauvaise passe. Englué dans une sévère dépression, il est incapable de créer, de vivre même. Il croise alors un peu par hasard la route de cette artiste peintre dotée des pouvoirs que l’on sait.

La star a déjà plié ses bagages en vue d’un voyage sans retour vers Tahiti. Geneviève, qu’il connaît à peine, lui lance : « Rien ne va se passer comme vous le croyez. Vous allez rencontrer une femme avec laquelle vous allez vous marier, avoir un autre enfant et ce sera un garçon. Bientôt, vous recommencerez à chanter et aborderez une deuxième carrière, je vous le certifie. »

Elle ne sait pas encore que cette femme, ce sera elle. Qu’ils se marieront et donneront naissance à Emmanuel… Emmanuel justement. « Son destin était-il d’être sauvé par moi ? Peut-être. Reste que je suis la seule à avoir vu cette ombre noire sur le berceau de notre fils », raconte Geneviève revenant sur cette autre incroyable prévision.

Un soir, elle s’écrie : « Mon fils va mourir ! » Michel connaît les dons de sa femme mais le bambin se porte à merveille. Ils filent tout de même aux urgences : « Quand j’ai dit qu’il serait mort à 4 heures du matin si on ne le gardait pas, aucun médecin ne me croyait. Et si je n’avais pas été la femme de Michel Delpech, ils ne l’auraient certainement pas gardé. »

À 4 heures du matin, le ventre du bébé grossit soudainement. Son taux de calcium chute. « S’il n’avait pas été à l’hôpital, il serait mort », conclut Geneviève Delpech. L’enfant restera hospitalisé un mois en réanimation…

Elle avait prédit au chanteur qu'il se marierait sans savoir que ce serait avec elle !
Elle avait prédit au chanteur qu'il se marierait sans savoir que ce serait avec elle !

Garder espoir

« Je n’ai jamais compté le nombre de ­personnes que j’ai aidées, mais il y en a pas mal, nous confie-t-elle encore. Un jour, je marchais sur les quais de Seine à Paris. J’ai vu un monsieur devant moi. J’ai éprouvé un malaise en “sentant” sa nuque et je l’ai vu bifurquer vers le pont. J’ai couru vers lui et je lui ai dit : “Ne faites pas ça, votre maman va en mourir !” Il s’est mis à pleurer. Il n’a pas sauté dans la Seine. Je sais, c’est bizarre. »

Bizarre, c’est ce que doivent penser les sceptiques. Pour asseoir l’authenticité de ses témoignages que les plus dubitatifs pourraient penser imaginés, Geneviève Delpech a convoqué de nombreux témoins. De Karl Zéro au parolier Jean-Michel Rivat en passant par Michel Delpech lui-même, ou le papa d’Estelle Mouzin, tous attestent de ses capacités surnaturelles.

Le cas de la petite Estelle est particulièrement frappant. Janvier 2003, le visage angélique de la petite fille fait toutes les unes : « Estelle a disparu », « Aidez-nous à retrouver Estelle »… Quelques semaines plus tard, Geneviève entend la voix de l’enfant qui lui parle. Elle prend contact avec les parents... (...)

Vous voulez lire la suite ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

* Dans son ouvrage "Le don d'aillers", préface du père François Brune, sorti fin octobre chez Pygmalion, Geneviève Delpech revient sur ses expériences de médium.

Cyril Bousquet

À découvrir

Sur le même thème