France Dimanche > Actualités > George : On veut le virer de son école !

Actualités

George : On veut le virer de son école !

Publié le 6 octobre 2017

Deux incidents ont ligué les parents d’élèves 
contre George, l’aîné des enfants de Kate et William.Deux incidents ont ligué les parents d’élèves 
contre George, l’aîné des enfants de Kate et William.

Le chemin de l’école n’est pas toujours pavé de bonnes intentions. Même lorsque l’on est un prince. Surtout même lorsque l’on est un prince serait-on tenté d’écrire, en apprenant le traitement indigne dont est victime George, l’aîné du duc et de la duchesse de Cambridge, à la très sélecte Thomas Battersea School de Londres.

->Voir aussi - Baby George : Un "birthday" très spécial !

Rejeté de tous, le petit garçon doit se demander ce qu’il a bien pu faire pour devenir le vilain petit canard de cet établissement très select, où les frais de scolarité s’élèvent tout de même à 20.000 euros par an.

Danger

Eh bien, il n’a rien fait du tout, mais sa seule présence dans les murs a suffi à angoisser les mères des riches familles dont la progéniture fréquente cette grande maison. Car avoir un élève aussi célèbre que lui est certes une excellente publicité, mais engendre surtout des problèmes de sécurité inédits.

->Voir aussi - Baby George : Victime d'insultes d'une rare violence !

Ainsi, une femme avait réussi à s’introduire dans l’école en plein jour, afin de prouver que la protection du bambin royal n’était pas sans failles. Et voilà que vingt-quatre heures plus tard, le 13 septembre dernier une fan des Windsor a tenté à son tour une intrusion. Cette fois, les policiers qui ont d’abord cru à une tentative de cambriolage ont réussi à l’arrêter.

Certes, comme l’a précisé la mère de la coupable dans le quotidien The Sun, sa fille « n’aurait jamais fait de mal à George », mais elle a quand même dû acquitter une caution pour être libérée. Et cette histoire a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase en porcelaine des parents d’élèves. Eux qui déjà, à l’origine, n’étaient pas du tout favorables à l’arrivée du fils de Kate et William, veulent désormais l’envoyer étudier ailleurs.

« Des incidents comme celui-ci nous effraient, a notamment déclaré une mère de 39 ans au Mail Online. Le prince George ne devrait pas être ici. Aucune maman ne souhaite sa présence, car cela met nos enfants en danger. » La direction de l’école et les forces de l’ordre ont tenté de rassurer tout le monde, alors que l’affaire commence à prendre une ampleur inattendue, en promettant d’envoyer de renforts pour améliorer l’actuel dispositif de surveillance. Pour apaiser la révolte qui gronde, Kate a même promis de venir en personne à la rencontre des parents.

Paria

Un rendez-vous dont la jeune femme se serait passée, elle qui attend son troisième bébé et souffre de violentes migraines, comme à chacune de ses grossesses. Mais le bonheur de son fils passe avant tout, surtout quand il est victime d’une criante injustice. Car avouez que George ne mérite pas d’être un paria et d’éprouver déjà à un âge aussi tendre la solitude du monarque…

Claude Leblanc

À découvrir