France Dimanche > Actualités > Gérard Depardieu et Pierre Richard : Les compères sont de retour !

Actualités

Gérard Depardieu et Pierre Richard : Les compères sont de retour !

Publié le 28 novembre 2014

Vingt-huit ans après leurs dernières aventures, le duo infernal, Gérard Depardieu et Pierre Richard, reprend du service. En exclusivité  pour France Dimanche, les coulisses de ce nouveau face-à-face.

Ce duo est si culte qu’il suffit juste de se remémorer certaines scènes pour commencer à rigoler ! La glissade de l’un, le regard exaspéré de l’autre : autant de gags que l’on ne se lasse pas de voir et de revoir, même après plus de deux décennies. Aussi improbable que complémentaire, le tandem formé dans les années 80 par Gérard Depardieu et Pierre Richard a ainsi marqué plusieurs générations successives.

Avec La chèvre (1981), Les compères (1983) et Les fugitifs (1986), les deux acteurs nous ont offert trois classiques que tout amateur de comédies françaises se vante d’avoir vu au moins dix fois ! Et, aux yeux de certains, en cessant de jouer ensemble, ces comédiens ont laissé les spectateurs orphelins d’un humour et d’une tendresse aujourd’hui disparus…

Mais, contre toute attente, vingt-huit ans après s’être donnés la réplique pour la dernière fois, ils sont enfin de retour ! Toujours à l’affût d’un bon coup, Jean-Pierre Mocky est en effet parvenu à les réunir de nouveau devant une caméra. Et même s’ils ont pris quelques rides, que Francis Veber n’est plus aux commandes et que la musique n’est pas signée de Vladimir Cosma, la magie opère toujours !

Gérard Depardieu © Tom Lee KelSo
Gérard Depardieu © Tom Lee KelSo

Rêve

En se retrouvant sur le tournage, le 10 octobre dernier à Tigné, en Anjou, Gérard Depardieu et Pierre Richard sont immédiatement tombés dans les bras l’un de l’autre. « Ça fait tellement longtemps que nous n’avions pas tourné ensemble », soulignait Pierre Richard. Mocky a donc réussi à reconstituer le couple mythique, même si le scénario semble cette fois bien éloigné des aventures de François Perrin ou Pignon !

« Je les ai fait tourner dans un court-métrage, Agafia, adapté d’une nouvelle d’Anton Tchekhov, nous confie le réalisateur. Ils jouent le rôle de deux vagabonds, des sortes de mendiants qui vivent dans la forêt, pas loin d’un village. Depardieu incarne une bête sexuelle, une espèce d’étalon, de taureau qui est là pour satisfaire les femmes que leurs maris ne parviennent pas à combler. Son malheureux copain, Pierre Richard, est alors obligé d’aller pêcher, seul, tout en chantant à tue-tête pour amortir les cris de plaisir de toutes ces bonnes femmes ! »

L’une d’entre elles, interprétée par Julie Nicolet, nous raconte en exclusivité les retrouvailles de nos deux amis. « C’est vraiment très touchant de les voir ensemble… Ils discutent beaucoup, se font des blagues et puis, surtout, on sent qu’ils s’admirent énormément. Ça se voit vraiment, ne serait-ce que dans la façon dont ils se regardent. Ils aiment jouer ensemble et ils se sont manqués, c’est évident… Personnellement, la rencontre avec Gérard Depardieu a été formidable. Je n’avais jamais joué avec lui et pourtant, j’ai eu cette impression de déjà-vu, comme si on se connaissait depuis longtemps… » confie la belle blonde. Et, pour l’anecdote, même si elle n’a pas eu la chance de donner la réplique à Pierre Richard, elle n’est pas prête d’oublier leur rencontre… « Le producteur m’a présenté à lui en disant que mes proches m’appelaient Pierre Richard à cause de ma maladresse légendaire ! »

Pierre Richard © Thecelebritypix.com
Pierre Richard © Thecelebritypix.com

Loin de s’agacer que son nom soit devenu synonyme de gaucherie, l’acteur a aussitôt répliqué avec humour : « Moi on me paye pour être Pierre Richard ! » Pour la comédienne, connue notamment pour avoir donné la réplique à Jean Dujardin dans Les infidèles, cette double rencontre est un rêve qui se réalise. « Comme pour des milliers de jeunes de ma génération, souligne-t-elle. Car on a tous grandi en voyant leurs films à la télévision. Quand j’étais petite, c’étaient d’ailleurs mes deux acteurs préférés. »

Mais, alors, pour quelle raison, malgré un tel succès, les deux intéressés n’avaient plus été réunis sur un plateau de tournage depuis quasiment trente ans ? « Leur couple fonctionnait quand Pierre Richard était à la mode, explique Jean-Pierre Mocky. Et il a malheureusement fini par être victime de son âge. Il approchait alors la soixantaine, et les gens du cinéma pensaient qu’il ne pouvait plus reproduire les mêmes choses qu’avant. Toutes ces chutes et ces galipettes qui nous faisaient tellement rire, toutes ces pitreries, beaucoup n’y croyaient plus. Et, les années passant, Gérard Depardieu s’est mis à vieillir aussi, et il a énormément grossi. Donc le duo comme on l’a connu ne pouvait plus exister. Mais moi, j’ai pu les réunir, car deux mendiants, ça n’a pas d’âge ! »

Florian Anselme

À découvrir