France Dimanche > Actualités > Gérard Lenorman : "Je suis paralysé !"

Actualités

Gérard Lenorman : "Je suis paralysé !"

Publié le 25 mai 2020

.photos:bestimage

“Bloqué, frustré, écrasé…” Gérard Lenorman vient tout simplement de vivre l'enfer…

Telle une vague d'espoir et de communion entre les êtres humains, La Ballade des gens heureux, son indémodable tube, a été, durant le confi nement, spontanément repris partout dans le monde et dans toutes les langues ! Une belle surprise pour Gérard Lenorman, formidablement ému par cet hommage de la part d'anonymes de toutes nationalités qui ont chanté avec leur cœur sa magnifi que chanson de 1978…


Cependant, pour le chanteur, contraint, comme tous les Français, à rester chez lui, cette période de réclusion n'a rien eu d'une douce ballade, et l'a même plongé dans la plus douloureuse des détresses : « Je suis paralysé », a-t-il en effet confi é sur RTL Info.

À 75 ans, l'auteur-compositeur interprète au regard bienveillant et aux lèvres toujours prêtes à sourire a tout simplement vécu l'enfer : « C'est très pesant, a-t-il expliqué à nos confrères. Moi qui suis de nature spontanée, presque exubérante, j'ai besoin de marcher, de marcher, c'est ainsi que je pense, que je respire. Ce confi nement, c'est la pire des choses qu'on puisse me faire. »

Un désarroi bien compréhensible quand on sait que la star a consacré sa vie à parcourir les routes pour aller à la rencontre de son public, comme tout récemment avec la tournée Âge tendre, aux côtés d'autres artistes tels Sheila ou Hugues Aufray. « Je me sens un peu bloqué, frustré, écrasé, a encore déploré, sur RTL Info, le natif de Bénouville dans le Calvados. Il n'y a pas un geste naturel qu'on peut faire dès qu'on sort de chez nous et c'est un handicap horrible pour moi. »

Heureusement, cette phase diffi cile qui a contraint le compositeur du Gentil Dauphin triste à s'enfermer à son domicile, loin de ses fans, est aujourd'hui terminée, et cet amoureux des gens, passionné par son métier peut enfi n recommencer à envisager l'avenir…

Avec prudence bien évidemment ! Car rien n'est sûr et les projets de spectacles restent malgré tout suspendus à une possible deuxième vague épidémique. Si pour l'instant, ses concerts prévus en Belgique, à Ostende le 6 septembre prochain, et à Liège le 17 janvier 2021, sont maintenus, ces moments de partage tant attendus par le chanteur et ses admirateurs peuvent encore être reportés, ou pire, purement et simplement annulés.

Une éventualité que redoute celui qui a été fait chevalier de l'ordre national du Mérite en 2010. Malgré sa douleur d'avoir dû chambouler son existence, il n'oublie pas que ces semaines d'isolement nous ont tous durement touchés : « Je ne suis pas tout seul, admet-il, compréhensif. Tout le monde en souffre, donc je compatis. »

Clara MARGAUX

À découvrir