France Dimanche > Actualités > Gilles Lellouche et Laurent Lafitte : Ils échappent à la noyade !

Actualités

Gilles Lellouche et Laurent Lafitte : Ils échappent à la noyade !

Publié le 27 mai 2019

Partis surfer sur une mer démontée, Gilles Lellouche et Laurent Lafitte ont cru voir leur dernière heure arriver.

Nous l’attendions depuis neuf ans sans être tout à fait certains que l’événement verrait le jour… Quoi donc ? La suite des Petits mouchoirs, bien sûr ! Ce film de « potes », comme on dit, réalisé par Guillaume Canet, avait fait un triomphe lors de sa sortie en 2010 (avec près de 5,5 millions d’entrées en salle), et rassemblait, autour de l’accident de Ludo (Jean Dujardin) : Max (François Cluzet), Marie (Marion Cotillard), Vincent (Benoît Magimel), Éric (Gilles Lellouche), Véronique (Valérie Bonneton), Isabelle (Pascale Arbillot), Antoine (Laurent Lafitte), Léa (Louise Monot) et Juliette (Anne Marivin).

Sans vous dévoiler l’intrigue de ce second volet, en salles depuis le 1er mai, sachez tout de même que vous pourrez retrouver le groupe de copains réuni une fois encore dans le cadre idyllique du Cap Ferret (Nouvelle-Aquitaine) et de la maison de Max dont c’est l’anniversaire.

Si, à l’écran, on sent une véritable osmose entre les protagonistes de l’histoire, c’est probablement parce qu’à la ville, tous ou presque entretiennent des liens d’une indéfectible amitié. Une intimité qui a servi le film, et d’ailleurs très bien décrite dans un documentaire diffusé sur M6 le 29 avril dernier, portant sur ce tournage haut en couleur, riche en péripéties et en situations imprévues.

En effet, si les moments passés ensemble entre le calme du bassin et la fureur de l’océan étaient, la plupart du temps, remplis d’insouciance et truffés de fous rires, certains autres ont en revanche bien failli faire basculer le projet dans la tragédie la plus sombre ! Et notamment, ce passage, au cours duquel Gilles Lellouche et Laurent Lafitte devaient enfourcher une planche de surf et, tels des pros dignes du célèbre film avec Patrick Swayze, Point Break, s’élancer dans les flots, intrépides, pour y chercher LA vague.

Nos deux Brice de Nice étaient bien équipés, moulés dans leur combinaison pour se protéger du froid. De son côté, l’équipe technique avait tout prévu, y compris la présence d’un scooter des mers pour les récupérer au cas où les courants les emporteraient… Hélas, cette scène de glisse a bien failli coûter la vie aux deux héros du film ! Pour commencer, l’océan a eu la mauvaise idée de se déchaîner, et l’eau avait atteint une température proche de « – 1 000 », selon l’expression de Gilles Lellouche ! Ajouté à cela, un courant terrible risquait de les empêcher de rentrer après leur périlleuse cascade…

Malgré tout, n’écoutant que leur courage – et leur metteur en scène criant : « Action ! » –, les voilà qui s’élancent sur le sable, un sourire figé sur les lèvres – par la peur et le froid sans doute ! –, et qui traversent l’écume pour atteindre les rouleaux.

Le temps semble suspendu, et les techniciens retiennent leur souffle. Très vite, Gilles et Laurent disparaissent dans les creux, réapparaissent soudainement sur les vagues devenues de véritables murs, avant de disparaître à nouveau…

Le péril tant redouté est avéré. Le courant, trop fort, les empêche de revenir sur la terre ferme. « On était bloqués derrière des vagues énormes » raconte Laurent Lafitte, encore sous le choc. Il est grand temps d’envoyer le scooter pour les sauver, avant que l’eau glacée ne les avale sans jamais vouloir les relâcher.

Mais, comble de malchance, le véhicule de secours censé aller les repêcher tombe en panne ! Les minutes passent, la tension sur la plage est palpable. Peu à peu, l’équipe technique commence à céder à la panique, les sachant seuls, frigorifiés, abandonnés à cette immensité hostile.

« On a dû attendre longtemps, ce sont les pompiers qui sont venus nous chercher », se souvient, encore désemparé, le pensionnaire de la Comédie-Française. Heureusement, tout s’est bien terminé pour les deux acteurs qui ont pu poursuivre le tournage du premier volet des Petits mouchoirs sans encombres et indemnes !

Vous n’avez sans doute aucun souvenir d’avoir visionné ce moment dans les deux heures trente du film de 2010 ? Rien de plus normal : cette scène impressionnante, qui aurait pu coûter la vie de deux de nos plus grands comédiens, a été coupée au montage et est, elle aussi, tombée à l’eau !

Le métier d’acteur n’est décidément pas toujours de tout repos et demande parfois des efforts qui ne sont hélas pas récompensés…

Clara MARGAUX

À découvrir