France Dimanche > Actualités > Gilles Verdez : Adepte du Botox, il s’explique !

Actualités

Gilles Verdez : Adepte du Botox, il s’explique !

Publié le 17 janvier 2022

.photos:coadic-guirec-/-bestimage

Gilles Verdez en a surpris plus d’un dans « Touche pas à mon poste »… Le chroniqueur a avoué être accro aux injections de Botox et s’en est justifié face à ses confrères pantois !

Le journaliste qui a l’habitude de faire des révélations dans l’émission de Cyril Hanouna dévoile souvent des détails très croustillants et inédits sur des personnalités publiques ou des affaires qui font la une. Généreux en confidences, il se livre parfois sur lui-même dans Touche pas à mon poste (TPMP). En novembre dernier, Gilles Verdez y parlait hygiène sans langue de bois et avouait qu’il ne se lavait pas « chaque jour ».


En effet, le chroniqueur confiait qu'il ne se lavait « qu'une à deux fois par semaine » avant de préciser qu’il ne prend que « rarement des douches, peut-être deux fois pas semaine maximum ». Pourquoi ? « Il faut économiser l'eau. Il y a plein de pays où il n'y a pas d'eau. L'eau est rare », se justifiait-il. Surpris par ses confidences et curieux d’en savoir davantage, ses confrères présents sur le plateau n’ont pas hésité à lui poser des questions dont Matthieu Delormeau qui lui a demandé comment il se lavait.

Gilles Verdez répondait du tac au tac : « Je fais quelques ablutions là où il faut, dans le lavabo, ça marche très bien ». Face à cette réponse, Benjamin Castaldi enchaînait en cherchant à savoir comment il faisait pour se nettoyer « le cucul ». C’est très simplement que l’ex-rédacteur en chef du Parisien lançait agacé : « Bah avec l'eau dans le lavabo, vous pouvez vous asperger, vous asseoir. Je vais pas vous faire un dessin ! »

Face à ce qui était considéré comme un manque d’hygiène pour certains, Gilles a expliqué qu’il avait l’aval de Fatou, sa compagne, pas le moins gênée par ses pratiques. « Fatou elle dit que c'est bien, ça fait des économies, c'est écologique et qu'il faut penser à tous les continents. C'est marrant, je suis accusé alors que je suis le seul à suivre ce qu'il faudrait faire. Je suis l'avenir ! », martelait le quinquagénaire face à un Cyril Hanouna hilare.

Et ce n’est pas tout puisque vendredi 14 janvier, le journaliste de TPMP a fait de nouvelles révélations. Alors que celui qui est surnommé « Baba », par ses fans, demandait à ses chroniqueurs de lui confier leurs secrets de beauté, Gilles Verdez s’est de nouveau fait remarquer. Il a évoqué un problème qui fait qu’il est devenu un grand adepte des injections, très régulières, de Botox…

Il annonçait d'ailleurs sans détour que son « premier secret », « c’est le Botox médical ». Gilles expliquait alors ce recours à la chirurgie en évoquant le fait qu’il a « deux parties du visage qui se séparent ».  Il ajoutait : « Donc je suis obligé d'avoir trois injections de chaque côté du visage pour que les deux parties restent. Si vous me regardez bien… Je suis obligé parce que sinon les deux parties vont se séparer, ça s’écarte ». Et ce n’est en réalité pas la première fois qu’il évoque son recours aux injections ! En 2015 déjà, et toujours sur le plateau de Cyril Hanouna, le chroniqueur déclarait faire « très souvent, trois points, là, là et là » en pointant ses tempes, ses pommettes et sa mâchoire. Celui qui déclare se faire « souvent botoxer » a précisé qu’il ne payait pas ses injections car considérées comme un soin médical.

Kahina Boudjidj

À découvrir