France Dimanche > Actualités > Grégory Lemarchal : Il parle à sa maman depuis l'au-delà !

Actualités

Grégory Lemarchal : Il parle à sa maman depuis l'au-delà !

Publié le 16 mai 2014

Il y a sept ans, le jeune chanteur Grégory Lemarchal disparaissait, terrassé par la mucoviscidose. Mais pour sa mère, il est toujours là...Il y a sept ans, le jeune chanteur Grégory Lemarchal disparaissait, terrassé par la mucoviscidose. Mais pour sa mère, il est toujours là...

Pour une maman, il n'y a rien de plus douloureux que de voir disparaître l'être que l'on a porté dans son ventre et élevé jour après jour... Une tragédie que Laurence Lemarchal a hélas connue le 30 avril 2007 lorsque son fils Grégory Lemarchal a rendu son dernier souffle.

Mais, comme elle vient de le confier à Télé Loisirs, son petit prince, qui aurait eu 31 ans le 13 mai, ne l'a en réalité jamais quittée... « Pleurer un parent disparu, c'est le cycle de la vie. Mais perdre un enfant, non, c'est inacceptable », a-t-elle ainsi confié à nos confrères.

Peu après la sortie de son livre, Sous ton regard, le combat de Grégory continue, (chez Michel Lafon) dans lequel elle racontait les cauchemars et les rêves de son ange terrassé par la mucoviscidose, la maman de l'artiste avait d'ailleurs révélé qu'elle aurait donné sa vie pour sauver ce fils tant aimé.

->Voir aussi - Grégory Lemarchal : Ses parents effondrés

« J'ai prié pour que Greg bénéficie d'une greffe. J'ai prié pour que quelqu'un meure. Moi, j'aurais donné mes deux poumons si j'avais pu », avait-elle avoué à Télé 7 Jours.

Comment Laurence a-t-elle réussi à tenir le coup face à une telle souffrance ? Tout simplement parce que son fils est toujours présent au plus profond de son cœur, qu'il est toujours auprès d'elle, comme s'il avait réussi à vaincre son mal.

Communication

C'est en son nom qu'elle se bat au sein de l'association Grégory Lemarchal qui récolte des fonds afin de financer la recherche et aider les personnes atteintes de la maladie. C'est sa voix qu'elle fait entendre lorsqu'elle rencontre de jeunes malades à l'hôpital qui lui demandent comment son fils a pu surmonter tout cela.

« Ma plus grosse difficulté est de lui être fidèle. À chaque fois, je lui demande : "Titi est-ce que je suis dans la vérité ?" », a-t-elle expliqué à Gala. Car Laurence communique tous les jours avec le chanteur disparu. Ainsi, dernièrement, comme elle n'était pas sûre de pouvoir utiliser les textes que son fils avait écrits après la mort de sa grand-mère, elle lui a demandé ce qu'elle devait faire.

« On aimerait faire chanter ses chansons par d'autres. C'est peut-être bête, mais à chaque fois qu'on fait quelque chose, je demande à Greg son avis... tout le temps. Tous les jours. Je vis avec lui, c'est viscéral. »

Catherine Venot

À découvrir