France Dimanche > Actualités > Grégory Lemarchal : l’incroyable réincarnation !

Actualités

Grégory Lemarchal : l’incroyable réincarnation !

Publié le 2 mars 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Grégory Lemarchal

Sur le tournage du biopic de TF1, beaucoup ont eu un choc en découvrant la ressemblance frappante entre Grégory Lemarchal trop tôt disparu en 2007 et celui qui aujourd’hui l’incarne si bien.

Le 4 février dernier, une photo de celui qui avait reçu le surnom de « petit prince à la voix d’ange » était publiée sur les réseaux sociaux. On y voit Grégory Lemarchal, habillé d’une chemise blanche, le visage comme irradié par le bonheur, ainsi qu’il l’était si souvent, entouré de sa petite sœur, Leslie, et de ses parents, Laurence et Pierre. Une image émouvante, souriante, rappelant à quel point cette famille était belle et unie, à quel point aussi l’artiste, disparu bien trop tôt, à seulement 23 ans, manque à ses proches et à tous ceux qui l’aimaient.

Ceux qui suivaient à l’époque la Star Academy ont tout de suite réalisé de quand pouvait dater cette photo : du soir de la victoire de Grégory, le 22 décembre 2004, quand, entouré de sa famille, il savourait le grand événement.

Pourtant, à bien regarder ce cliché, une fois passée l’émotion de retrouver l’élève exceptionnel de l’émission de TF1, un autre sentiment s’installe. Cette photo n’est pas exactement la même que toutes celles que l’on avait vues jusque-là. 

Et il y a une bonne raison à cela : ce cliché a été pris il y a seulement quelques jours ! C’est en effet sur le tournage de Pourquoi je vis, le téléfilm que TF1 consacre à l’artiste, qu’il a été fait. Et, cela crève les yeux : le comédien qui incarne Grégory semble vraiment être sa réincarnation !


C’est Arnaud Ducret, que vous avez vu entre autres dans la série de France 2 Parents, mode d’emploi, qui joue le père du chanteur, qui a publié cette fameuse photo sur son compte Instagram. Peu après, il recevait de très nombreux messages de fans de Grégory, véritablement sidérés par la ressemblance entre le chanteur disparu et son double. « Déroutante cette photo ! », « C’est carrément incroyable, on dirait lui », « Troublant de ressemblance », « Des larmes en perspective », nombreux sont ceux qui ont tenu à témoigner de l’émotion qui les a saisis en retrouvant leur star adorée sous les traits de Mickaël Lumière.

Mais si le comédien, âgé, comme Grégory à sa disparition, de 23 ans, habite vraiment son rôle, c’est sans doute qu’il est animé par la même passion que celle qui brûlait dans le cœur du jeune chanteur. Celle de la scène. Mickaël, originaire de Nice, a démarré sa carrière au théâtre dès 2012. Après s’être inscrit dans un cours de théâtre parisien, il participe au téléfilm Pour elles, avant de faire une apparition dans la série Plus belle la vie. Au cinéma, il s’est fait remarquer avec deux longs-métrages : Mon bébé, de Lisa Azuelos, en 2018, et La vérité si je mens ! Les débuts, l’an dernier.

Certes, le jeune homme s’est beaucoup entraîné pour être Grégory : « J’ai travaillé en observant attentivement ses postures et j’essaie de les reproduire au mieux », a-t-il livré dans Le Dauphiné libéré. Mais en plus de son travail et de son talent, Mickaël a une relation très particulière avec celui qu’il incarne d’une façon troublante aujourd’hui. En effet, quand la France découvrait la voix et la grâce de Grégory Lemarchal, en 2004, lui aussi était devant son petit écran et, du haut de ses 8 ans, admirait follement le garçon ! Il a toujours gardé en mémoire, malgré le temps passé, le prime time où il avait magistralement repris S.O.S. d’un terrien en détresse, cette magnifique chanson, issue de la comédie musicale Starmania, interprétée en 1978 par Daniel Balavoine. Une chanson dont a été tiré le titre du téléfilm : Pourquoi je vis.

Aussi n’est-ce pas un hasard si aujourd’hui, complètement investi par ce personnage, Mickaël se reconnaît dans les traits de son idole et l’incarne avec autant de justesse. Car c’est de cela qu’il s’agit. Pour ce film, pas question de grossir le trait ou de pousser une ressemblance qui aurait enlevé au héros de sa vérité. Celui que l’on voit sur l’écran n’est pas un imitateur, aussi doué soit-il, dont les mimiques auraient trahi la douceur, la gentillesse, la légèreté et la joie de vivre du chanteur. Celui que l’on voit est Grégory. C’est d’ailleurs la voix du chanteur que l’on entendra. Mickaël a reçu l’aval des parents de l’artiste, qui l’ont accompagné dans son rôle si délicat. « Ils étaient là le tout premier jour du tournage, a expliqué Élodie Fayard, journaliste au Dauphiné libéré. Ils laissent faire les professionnels, mais ils voulaient rencontrer Mickaël et être sûrs qu’il ne serait pas porté atteinte à la mémoire de leur fils. »

Pour couronner le tout, et achever d’emporter les téléspectateurs dans une illusion parfaite, un soin particulier a été apporté au lieu où a été tourné le film. Comme l’a relaté notre confrère Télé-Loisirs, les caméras ont été posées dans un château semblable à celui qui accueillait la Star Academy, à Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne. Il s’agit du château de Boigne, dressé dans la commune de Chambéry. Tout a été reproduit à l’intérieur de la bâtisse, des escaliers aux salles de répétition, dans lesquelles œuvraient Matthieu Gonet, le répétiteur, ou Kamel Ouali, le chorégraphe. On retrouvera aussi Nikos Aliagas avec, dans son rôle : lui-même !

Le tournage de Pourquoi je vis est aujourd’hui terminé. Bientôt, nous pourrons replonger dans l’émotion qu’envoyait dans nos cœurs Grégory en chantant. Et quelle joie, pour un jeune public, de découvrir cette icône, symbole de talent et de courage…

Laurence PARIS

À découvrir