France Dimanche > Actualités > Grégory Lemarchal : Sa mémoire souillée !

Actualités

Grégory Lemarchal : Sa mémoire souillée !

Publié le 28 octobre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Tandis qu'un téléfilm, un album et un clip rendent hommage à Grégory Lemarchal, une ancienne prof de la “Star Academy” étripe le programme et son vainqueur…

Il y a treize ans, le 30 avril 2007, disparaissait celui qu'on a appelé avec tendresse « le petit prince à la voix d'ange »… Grégory Lemarchal n'avait que 22 ans, et la mucoviscidose dont il souffrait depuis son plus jeune âge a eu raison de son extraordinaire courage et fini par l'emporter dans la tombe. Révélé par la quatrième saison de la Star Academy, jour après jour, malgré sa maladie, face aux téléspectateurs de TF1, le talentueux chanteur gardait le sourire, et sa joie de vivre irradiait. En dépit des soins quotidiens douloureux qui l'aidaient à respirer, le jeune homme éblouissait de sa présence le plateau de l'émission, forçant l'admiration de tous ceux qui le côtoyaient. Une attitude d'une incroyable dignité de la part de cet artiste exceptionnel qui se savait déjà condamné.


Depuis son décès en pleine gloire, les hommages n'ont cessé de pleuvoir, des témoignages émouvants, et justifiés, tels ce téléfilm diffusé le 7 septembre dernier sur TF1, intitulé Pourquoi je vis, dont le titre reprend les mots de la chanson de Daniel Balavoine, S.O.S. d'un terrien en détresse qui avait consacré Grégory. Autre preuve d'amour envers le chanteur disparu, Restons amis, un album de dix reprises, accompagné d'un clip, enregistré et tourné par ses anciens copains de la Star Ac' 4, verra le jour le 2 octobre. Ses bénéfices seront reversés à l'association Grégory-Lemarchal.

Pourtant, au milieu de ce concert de louanges dédiées au souvenir et à l'indéniable talent du « petit prince », une voix dissonante vient de s'élever pour abîmer la mémoire de ce jeune artiste frappé par l'implacable maladie. Celle qui s'exprime aujourd'hui n'est autre qu'Isabelle Charles, la chanteuse lyrique qui dispensait des cours de technique vocale aux élèves de la Star Ac' en 2004. Cette professionnelle a vécu l'expérience de l'intérieur et ce qu'elle raconte du programme de TF1, mais aussi de son magnifique vainqueur est surprenant : « Je peux vous dire aujourd'hui qu'il n'y a rien de réel, ce que je subodorais, a en effet confié madame Charles au quotidien régional La Montagne. Il est facile de scénariser les choses en choisissant de montrer les personnes sous un angle plutôt qu'un autre. Cela m'effrayait mais j'ai été épargnée car il était difficile de dénaturer mon côté franc et authentique. »

Il n'est un secret pour personne qu'une grande part de ces émissions de télé-réalité est manipulée de manière à faire apparaître tel ou tel candidat sous un jour plus ou moins favorable au déroulement du programme. Mais de là à tronquer la compétition pour permettre à l'un des participants de gagner face aux autres… Une allégation que madame Charles n'hésite pourtant pas à énoncer : « En faisant son casting de départ, la production pouvait tout à fait choisir quel serait son quatuor final, explique la cantatrice. Vous engagez Grégory et ensuite ceux qui vont aller en face de lui. Au lieu de recruter une Céline Dion anonyme, cela existe, ils ont pris une Lucie ou un Mathieu qui avaient du talent mais pas autant que Grégory… Encore plus concret : quand un mois avant la fin, nous avons voulu nominer Lucie parce qu'elle n'avait pas fait une bonne évaluation, la prod s'y est opposée. Ils la voulaient face à Grégory, à la fin, et c'est ce qui s'est produit. » Tout en tempérant : « Cela dit, c'est la seule fois qu'ils sont intervenus ainsi ». Une autre enseignante, qui officiait dans la saison 2, va plus loin… Armande Altaï a en effet confié à demi-mot au micro de Jordan de Luxe, le 23 septembre dernier, que le mal dont souffrait Grégory avait pesé dans le choix de ce candidat : « La mucoviscidose intéressait TF1, vient-elle d'expliquer. Oui, c'était intéressant… » Et cette dernière de préciser, quelque peu poussée dans ses retranchements par le présentateur de L'Instant De Luxe qui lui demande si la Une s'est servie de l'état de santé du jeune chanteur pour faire grimper les audiences : « Qu'importe ! Ça met de la lumière sur cette maladie. Et je pense qu'il aurait gagné de toute façon, parce qu'il avait du talent, qu'il était mignon… »

Seize ans après cette fameuse saison 4 du célèbre télé-crochet, voilà donc que les langues se délient… De son côté, dans les pages de La Montagne, Isabelle Charles ajoute : « Il avait bien sûr un don. Et je pense que la maladie transcendait ses prestations. Du style : “chante comme si c'était la dernière fois”. C'est comme ça que j'explique sa force impressionnante, sa façon d'avoir toujours la niaque et de tout faire au maximum. Sur les primes, il nous donnait systématiquement de grands et beaux moments. »

Difficile de ne pas être touché par le drame vécu par cet incroyable interprète ! Et malgré eux, les membres de l'équipe entourant l'ex-fiancé de Karine Ferri ne pouvaient s'empêcher de penser à l'épée de Damoclès placée au-dessus de sa tête : « Une fois il m'a fait monter les larmes aux évaluations, a aussi confié l'artiste lyrique. Pas seulement pour sa prestation. Aussi parce qu'en l'écoutant, je me suis dit que ce garçon pourrait ne plus être là dans trois ou quatre ans. C'était un côté gênant de l'émission : tout le monde y pensait mais ça restait implicite. Or notre regard était forcément faussé en le sachant… »

Clara MARGAUX

À découvrir