France Dimanche > Actualités > Grichka Bogdanoff : De quoi est mort le passionné d’astronomie ?

Actualités

Grichka Bogdanoff : De quoi est mort le passionné d’astronomie ?

Publié le 29 décembre 2021

.photos:veeren-ramsamy-christophe-clovis-/-bestimage
© Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Grichka Bogdanov (Bogdanoff) - Photocall de la soirée du film "Le monde est à toi" lors du 71ème festival International de Cannes, le 12 mai 2018.

On apprenait hier, mardi 28 décembre, la mort de Grichka Bogdanoff, l’un des célèbres frères connus notamment pour la présentation de l’émission "Temps X". Le passionné d’astronomie s’est éteint à l’âge de 72 ans à l’hôpital Georges Pompidou "entouré de l’amour de sa famille". Les raisons de sa disparition qui étaient alors floues ont finalement été révélées…

Grégoire Yourévitch Ostasenko-Bogdanoff dit « Grichka » n’est plus. C’est à travers un communiqué transmis à l’AFP que la famille du défunt a annoncé, hier, la triste nouvelle. On pouvait lire « Entouré de l’amour de sa famille et des siens, Grichka Bogdanoff s’est éteint paisiblement, le 28 décembre 2021, pour rejoindre ses étoiles ». Inséparable d’Igor, son frère jumeau, le passionné d’astronomie est décédé à l’âge de 72 ans à l’hôpital Georges Pompidou dans le 15ème arrondissement de Paris. La famille Bogdanoff n’avait pas souhaité en dire davantage sur les circonstances de la disparition de Grichka mais c’était sans compter sur les informations révélées par Le Monde.

En effet, le journal avançait que les deux frères ont été hospitalisés dans le service de réanimation de l’hôpital Georges Pompidou après avoir contracté le COVID-19. Grichka avait été hospitalisé le 15 décembre dernier et avait été suivi de peu par son frère encore hospitalisé à l’heure actuelle. La famille a refusé de « communiquer au-delà du texte transmis à l’AFP » mais Me Edouard de Lamaze, l’avocat de Grichka Bogdanoff, a bien confirmé les informations du Monde. Il a confié à BFMTV que le défunt était bien décédé des suites du COVID-19 contre lequel il n’était pas vacciné. Il a cependant insisté sur le fait que Grichka ne devait pas être pris « comme un étendard pour ou contre la vaccination » afin d’éviter un emballement médiatique sur la question alors que le pass vaccinal est actuellement en discussion. Il concluait en affirmant que concernant les raisons du décès de feu son client et la non-vaccination de ce dernier, « la famille s’est prononcée sur ses deux réponses par l’affirmative ».

Pour rappel, les frères Bogdanoff, grands passionnés d’astronomie, étaient également des figures populaires de la télé avec la présentation, notamment, de l'émission Temps X, diffusée entre 1979 et 1987 sur TF1. Igor et Grichka, connus comme des expérimentateurs, ont aussi dû faire face à de nombreuses controverses… Friands de vulgarisation scientifique pour le grand public, les jumeaux soutenaient deux thèses en 1999 et 2002. En effet, on devait la première, en mathématique, à Grichka sur les « Fluctuations quantiques de la signature de la métrique à l’échelle de Planck » et  la seconde à Igor, en physique, sur l’« Etat topologique de l’espace-temps à échelle 0 ». Leurs publications qui ont fait grand bruit ont également été sujettes à de nombreuses railleries et remises en question.

En octobre 2002, John Baez, un physicien américain, qualifiait de « charabia » leurs travaux. L’affaire est à l’époque médiatisée et un journaliste du New York Times en a vent suivi du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ce dernier demande d’ailleurs l’année suivante, en 2003, une expertise des deux thèses par d’autres chercheurs. Le rapport est finalement rendu public par nos confères de Marianne, en 2010, et il est accablant : « Ces thèses n’ont pas de valeur scientifique ». Igor et Grichka Bogdanoff attaquent alors le journal pour diffamation et remportent leur procès en 2014.

Les deux frères sont également connus pour leurs physiques atypiques souvent considérés comme étant le fruit de nombreuses chirurgies esthétiques, ce qu’ils ont d’ailleurs démenti à plusieurs reprises. Ils assuraient ne pas souffrir d’acromégalie, un trouble hormonal qui provoque, entre autres, une déformation du visage, ni avoir eu recours à la chirurgie. Ils restaient pourtant flous à ce sujet auprès de nos confrères de Télé Loisirs : « Nous sommes, avec Igor, des expérimentateurs. Dans l’expérimentation, il y a un certain nombre de petits protocoles. Ce sont des technologies très avancées, c’est pour cela que le mystère dure depuis si longtemps ». 

France Info était allé à la rencontre de leur soeur, Véronique, qui affirmait qu’elle non plus ne savait pas si ses frères avaient eu recours à une quelconque opération. Elle témoignait « Même à leur famille, ils ne disent pas ce qu’ils ont fait » avant de se remémorer qu’« Une fois, lorsque nous étions chez nous dans le Gers, j’ai dit à Igor : 'Déconne pas. La bouche ne fait pas plus.' Il est resté pétrifié quinze secondes, avant de me dire  : 'Eh dis donc, toi  ! Ça ne va pas de me dire ça ».  Elle révélait par la même occasion que « les jumeaux [avaient] bien évidemment un rapport très compliqué avec l’idée de vieillir, avec la mort » et qu’ils prévoyaient « de vivre jusqu’à 120 ans »…

Kahina Boudjidj

À découvrir