France Dimanche > Actualités > Guillaume Durand : Son père poignardé sous ses yeux !

Actualités

Guillaume Durand : Son père poignardé sous ses yeux !

Publié le 5 décembre 2015

  Le journaliste est un pacifiste convaincu depuis le jour où Guillaume Durand a été confronté à la sauvagerie d’un dément…Le journaliste est un pacifiste convaincu depuis le jour où Guillaume Durand a été confronté à la sauvagerie d’un dément…

À 63 ans, cet ancien prof d’histoire-géo a côtoyé beaucoup de monde. Des artistes (peintres, pop stars, écrivains) et des politiques que Guillaume Durand a croisés lors des multiples émissions qui ont émaillé sa carrière…

Le journaliste a aussi eu une vie riche, dont il a dressé le bilan dans un livre, Mémoires d’un arythmique, aux éditions Grasset. L’occasion de mieux connaître cet étonnant personnage, amateur d’art, que l’on peut retrouver aujourd’hui sur Radio Classique.

Parmi les révélations qu’il fait dans son ouvrage, figure l’origine de sa profonde aversion pour la violence. L’homme de télévision avait déjà évoqué ce douloureux sujet, mais sans doute jamais avec autant de vérité et de détails. Pour le comprendre, il faut remonter à l’année de ses 10 ans.

->Voir aussi - Guillaume Durand : Face à la mort de son fils...

Poursuivi

À l’époque, ses parents louent « une espèce de ferme abandonnée » à Belle-Île-en-Mer. Guillaume joue sur la plage quand le cauchemar commence : « J’ai vu débouler un homme complètement ivre avec un couteau à la main. Je l’avais déjà repéré en descendant à la plage. Il s’est rué vers moi et m’a poursuivi durant plusieurs centaines de mètres », raconte-t-il.

Terrorisé

La scène a dû être terrible pour ce petit bonhomme sans défense, qui jouait tranquillement au bord de l’eau, et qui, soudain, se retrouve menacé de mort ! « [C’était] un grand gaillard, genre marin aux yeux de fou », explique le journaliste.

Terrorisé, l’enfant prend ses jambes à son cou, et court jusqu’à la maison que louent ses parents… Son père est allongé sur un transat, en train de lire… « Papa, il y a un monsieur qui veut me tuer ! » lui crie Guillaume.

Hélas, le gamin ne parvient pas à convaincre son père de la véracité de ses propos. Il se réfugie alors dans la maison, espérant ainsi se mettre à l’abri. Mais le forcené persiste dans ses intentions meurtrières. « Le fou a débarqué et poignardé mon père à la cuisse », explique l’animateur.

Immédiatement, le blessé est emmené dans le ­véhicule familial jusqu’à l’hôpital de l’île. Et c’est sa femme qui, ensuite, va le ramener en urgence à Paris ! « La voiture était maculée de sang », se ­souvient Guillaume Durand. La blessure était telle que son père en est resté paralysé ­pendant une année entière !

« Et moi, depuis, j’ai la hantise des couteaux et du dingue qui surgit au milieu d’une foule. »

Laurence Paris

À découvrir