France Dimanche > Actualités > Hapsatou Sy : Une longue descente aux enfers !

Actualités

Hapsatou Sy : Une longue descente aux enfers !

Publié le 25 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Il y a des mots qui blessent plus que des coups. Dans l'émission l’Apéro du Monde du 22 janvier, Hapsatou Sy a accepté de revenir sur la profonde dépression qu’elle a subi après son altercation avec Éric Zemmour en 2018.

C’est une humiliation dont elle a eu beaucoup de mal à se remettre. En 2018, Hapsatou Sy est chroniqueuse dans l’émission de Thierry Ardisson intitulée Les Terriens du dimanche sur C8. Entrepreneuse à succès, tout semble lui réussir jusqu’à ce jour de septembre 2018.


Sur le plateau de l’émission, Éric Zemmour est invité. Celui qui se présente aujourd’hui à la présidentielle se montre alors particulièrement virulent et n’hésite pas à prendre à partie la jeune chroniqueuse.

Devant les téléspectateurs, le public et les invités, il la rebaptise Corinne, un prénom "inscrit dans le calendrier". S’en suivra un vif accrochage dont une grande partie a été coupée au montage, mais pour la buisiness woman, le mal est fait.

Ce n’est que ce 22 janvier que la maman de 41 ans a accepté de briser le silence autour de cette profonde blessure. Ainsi, elle dévoile qu’en mars 2021, près de deux ans après l’altercation, elle s’est effondrée.

"Mon corps m'a lâchée", explique-t-elle. La jeune femme sombre alors dans un grave burn-out, puis dans une profonde dépression qui durera près de neuf mois. Le mal-être est tel qu’elle décide même d’être hospitalisée en urgence. "Vous vous dites : 'Il est où le sens de ma vie ?'", souligne-t-elle.

Il faut dire que ce terrible conflit a été suivi par une déferlante de critiques sur les réseaux sociaux. "Vous vous réveillez le matin et vous avez cent, mille voire deux milles – un des records – messages d'insultes", se souvient-elle. Certains passants n’hésitent pas à remuer le couteau dans la plaie en l’interpellant dans la rue par le prénom proposé par Éric Zemmour. Mais le pire reste à venir.

En 2019, alors qu’elle s’apprête à accoucher de son second enfant, l'anesthésiste de l'hôpital l'accueille d'un "Bonjour Corinne !" Cet épisode signe la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Hapsatou.

En septembre dernier, elle avait par ailleurs déjà évoqué sa descente aux enfers. "Je sors de six mois de maladie, touchée par ce mal que je pensais puant, mais indolore", avait-elle alors lancé.

Heureusement, Hapsatou a pu compter sur le soutien de son mari Vincent Cerutti et de ses deux enfants, Abbie et Isaac, pour remonter la pente. Déterminée à se sortir de ce marasme, la femme d’affaires sénégalaise a repris du poil de la bête et a lancé une contre-offensive pour l’honneur. Ainsi, en septembre prochain, c’est Éric Zemmour qui devra s’expliquer devant un tribunal pour incitation à la haine raciale.

Une belle preuve de courage de la part d’Hapsatou. 

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème