France Dimanche > Actualités > Harry : Adieu l'Amérique !

Actualités

Harry : Adieu l'Amérique !

Publié le 18 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Trois mois à peine après avoir emménagé à Los Angeles, le prince Harry est sur le point de revenir au Royaume-Uni. Seul ou accompagné ?

En s'envolant de l'autre côté de l'Atlantique, loin de la pression que pouvait leur imposer leur statut de duc et duchesse, Harry et Meghan pensaient sans doute vivre des jours paisibles à cajoler leur petit bout de chou, Archie, âgé aujourd'hui de dix-huit mois. Mais leur arrivée sur le sol américain n'a pas été des plus simples. Malgré les kilomètres qui les séparent de la Grande-Bretagne, le couple princier ne cesse de figurer au cœur de l'actualité des tabloïds. Leur vie privée et leurs moindres faits et gestes semblent toujours autant susciter la curiosité du grand public…


Quand ils ont emménagé dans une luxueuse demeure de Santa Barbara, en Californie, ils pensaient enfin acquérir une certaine quiétude. Imaginez un peu : cette villa, d'une valeur de près de 15 millions de dollars (environ 12,6 millions d'euros) ne comporte pas moins de 9 chambres, 16 salles de bains, une salle de jeux, des terrains de tennis, une salle de sport et une piscine ! « C'est la maison qu'ils ont choisie pour être heureux, rencontrer des amis, et élever Archie en lui donnant les meilleures chances possibles pour jouer avec des enfants de son âge », a déclaré un proche au quotidien Daily Mail.

Seulement, le début du reste de leur vie est contrarié par une fâcheuse nouvelle : on vient d'apprendre que Harry serait contraint de quitter urgemment les États-Unis. Qu'a-t-il donc bien pu se passer pour que le jeune père de famille soit ainsi obligé de faire son « comeback » ? D'aucuns supputent des tensions dans le couple, des pressions de la royauté, le mal du pays, sa famille qui lui manque et avec laquelle il aimerait renouer…

Si Harry doit « fuir » au plus vite le cocon familial et son nouveau pays d'adoption, ce serait essentiellement pour régler des problèmes administratifs. Car une échéance approche à grands pas ! Contrairement à son épouse qui est née à Los Angeles, Harry n'a pas les mêmes droits. En effet, en tant que citoyen britannique, il n'a l'autorisation de vivre aux États-Unis qu'en possession d'un visa, un passeport temporaire ne l'autorisant à séjourner sur place que six mois.

Afin d'éviter cette contrainte de renouveler ses papiers, il pourrait évidemment demander la nationalité américaine mais, selon nos confrères de Point de Vue, ce ne serait pas du tout dans son intérêt ! Et pour cause, s'il devenait citoyen des États-Unis, il devrait « s'acquitter des impôts calculés sur l'ensemble de ses sources de revenus, en Amérique comme à l'étranger ». Quand on sait que le prince a généré d'importantes rétributions ces derniers temps, on peut comprendre pourquoi il souhaite garder, pour le moment, sa nationalité britannique !

Néanmoins, le fisc américain, réputé virulent, s'intéresserait déjà de près aux différentes rentrées d'argent du couple : la signature d'un juteux contrat avec la plateforme de streaming Netflix, le cachet empoché après une conférence donnée à Miami et facturée pas moins d'un demi-million de dollars… Sans parler de l'argent provenant des actifs de Harry en Grande-Bretagne et de l'aide financière du prince Charles ! « Vous pouvez être certains que les services fiscaux suivent cela de très près », soutient un avocat américain au Daily Mail. Voilà donc pourquoi rentrer dans son pays natal afin de refaire une demande de visa est impératif pour le cadet de Diana. Moins il aura affaire au fisc américain, mieux son portefeuille s'en portera !

Reste à savoir si Harry viendra seul ou accompagné de son épouse de plus en plus honnie du côté de la « perfide Albion » ? Car il se murmure que Meghan pourrait elle aussi revenir en Europe durant les fêtes de fin d'année… En effet, selon la loi britannique, sa présence est requise pour le procès qui la concerne contre le Daily Mail, prévu début janvier. Profiteront-ils alors de ces multiples affaires qui empoisonnent leur riche quotidien pour retraverser l'Atlantique ensemble ? Quoi qu'il en soit, seul ou accompagné, Harry ne semble pas avoir le choix et devrait bel et bien rallier sa chère île. Ainsi, d'après le tabloïd The Sun, « les employés de Windsor ont été prévenus d'un possible retour du prince Harry. Il leur a été dit que celui-ci pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines ». Une demande formulée par Elizabeth en personne, sans doute ravie de revoir son (ex ?) chouchou et son arrière-petit-fils, Archie…

Jean JOYON

À découvrir