France Dimanche > Actualités > Harry : Au coeur du scandale !

Actualités

Harry : Au coeur du scandale !

Publié le 11 mai 2020

Harry aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de se prononcer sur le corona et de se mettre à dos toute l'Angleterre...

Alors que le Royaume-Uni déplore chaque jour de nouvelles victimes du Covid-19 – plus de 17 000 – et que les soignants britanniques, comme dans chaque pays, se démènent pour tenter de contenir l'épidémie, le prince Harry a provoqué un véritable scandale. Si, comme on le sait, il s'est éloigné de la Couronne avec Meghan et leur fils par besoin de liberté, mettant le cap sur la Californie, il ne s'est pas gêné pour donner son avis sur la pandémie qui sévit sur sa terre natale. Le 19 avril, dans une interview au podcast Declassified, si, d'un côté, il s'est dit « incroyablement fier » de son peuple, il a également fait part de sa vision très personnelle de la situation, affirmant qu'elle était « meilleure que ce que l'on est amené à croire dans certains médias » !


Cette appréciation, pour le moins subjective, a immédiatement fait réagir en Angleterre, à commencer par l'ancien porte-parole de la reine. « J'aimerais vraiment savoir qui les conseille parce qu'ils ont tort, à moins qu'ils ne le fassent eux-mêmes », a-t-il déclaré, ajoutant que le prince n'était « pas le plus malin de la terre ».

Nombre de médecins ont aussi été très choqués par cette déclaration. Le cancérologue britannique Karol Sikora a ainsi qualifié ces remarques de « scandaleuses ». « Quelles sont ses qualifications pour faire de tels commentaires – mis à part d'avoir déserté son pays quand il avait besoin de lui ? » s'est-il insurgé. Une question que beaucoup doivent se poser aujourd'hui…

Du coup, depuis peu, le couple fait profil bas, en attendant que l'orage passe. Et comme par hasard, la veille de l'anniversaire de la reine, soit le 20 avril, les exilés les plus célèbres du royaume ont soudainement fait savoir qu'ils mettaient un terme à leurs relations avec quatre journaux anglais parmi les plus populaires : le Daily Mail, The Mail on Sunday, The Daily Express et The Daily Mirror. Ils leur reprochent les informations « déformées, fausses ou invasives » les concernant. Stephen Glover, journaliste au Daily Mail, leur a répondu en ces termes : « Tandis que l'humanité s'inquiète pour son avenir, Harry et Meghan crachent leur haine pour ces tabloïds qui représentent environ 80 % de la presse »…

Est-ce pour cela que, depuis, ils sortent masqués à Los Angeles… À moins que la situation sanitaire américaine leur importe plus que celle du Royaume-Uni ?

C'est dans une ambiance tendue que le petit dernier de William et Kate, Louis, a souffl é sa deuxième bougie, jeudi 23 avril. En effet, bien qu'il vive reclus avec les siens dans le manoir d'Anmer Hall, situé dans le Norfolk, William pense beaucoup à ses aînés. Comme on le sait, ce sont eux qui sont les plus fragiles et les plus démunis face à l'épidémie. Dans une interview donnée à la BBC le 17 avril, le futur roi a reconnu qu'il avait éprouvé une certaine angoisse lorsqu'il avait appris que son père, Charles, âgé de 71 ans, était atteint du coronavirus : « Je dois admettre qu'au début j'étais assez inquiet. Son âge le place dans le profi l des individus à risques, donc je me faisais du souci… »

Mais les autres personnes à qui William pense très fort aujourd'hui sont ses grands-parents, la reine Elizabeth, 94 ans, et son époux, le duc d'Édimbourg, 98 ans. « Il est évident que je porte une grande attention à mes grands-parents – qui ont l'âge qu'ils ont. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu'ils sont bien isolés et protégés de tout cela », a-t-il expliqué, visiblement très touché d'évoquer ces deux êtres chers…

De son côté, la duchesse de Cambridge s'implique, elle aussi, dans le combat contre la pandémie. Sortant de sa proverbiale réserve, le 14 avril, elle a écrit une longue lettre de soutien et de remerciements au personnel d'un hôpital pour enfants qu'elle avait visité précédemment. Et elle est intervenue sur le site de la BBC le vendredi 17 avril 2020, au côté de son mari, tout comme, au début du mois, toujours en visioconférence, elle avait échangé avec des enfants de soignants…

Et dès qu'elle le peut, elle communique sur les gestes barrières. Ou comment se faire de la place depuis que Meghan ne lui fait plus d'ombre… ¦ LP

Il paraît évident que la pauvre Elizabeth aurait préféré fêter ses 94 ans autrement que confi née, le 21 avril, même si elle séjournait au magnifi que château de Windsor, en compagnie de son époux, le prince Philip. Partageant la peine de ses sujets touchés par ce triste fl éau et très attristée, elle a décidé que son anniversaire ne serait pas célébré par les traditionnelles salves de coups de canon, ni par aucune autre marque particulière. Mais heureusement, grâce à la technologie, elle a pu vivre cette journée en famille malgré tout, grâce à une application de visioconférence, qui a permis à chacun de la fêter comme il se doit…

Quand la fi ction vole au secours de la réalité, cela peut être une grande réussite. Témoins ces bus de la série Harry Potter, destinés à transporter des fans dans les studios de tournage de la saga, qui, aujourd'hui, prennent à leur bord des soignants anglais ! Gratuitement bien sûr. Une initiative magique !

Laurence PARIS

À découvrir