France Dimanche > Actualités > Harry et Meghan : Amour, glamour… et dérapages !

Actualités

Harry et Meghan : Amour, glamour… et dérapages !

Publié le 4 juin 2018

1528274527_harry-et-meghan-20180605

Le 19 mai dernier, derrière la somptueuse cérémonie, les invités de marque et le sourire des mariés, se jouait une tout autre histoire…

Qu’il est réconfortant, dans ce monde dévasté par la guerre, d’assister à la célébration de l’amour ! Samedi 19 mai, tous les regards étaient braqués sur la petite ville de Windsor, au Royaume-Uni, où le prince Harry et l’Américaine Meghan Markle se disaient yes pour la vie…

Magnifiques, dans le soleil radieux de cette journée si spéciale, lui, vêtu de son uniforme de capitaine des Blues and Royals du Household Cavalry Regiment, et elle, dans sa superbe robe signée Clare Waight Keller de la maison Givenchy, les amoureux ont enchanté tous ceux qui étaient sur place pour se réjouir de leur bonheur.

Une fête extraordinaire retransmise par toutes les télévisions de la planète, relayant minute par minute les différentes phases de ce grand événement, devant près de trois milliards de téléspectateurs.


Ainsi avons-nous pu nous installer devant notre petit écran pour regarder ces moments uniques de la vie de ces jeunes gens, l’arrivée du futur époux au côté de son frère et témoin, William, celle de sa fiancée, dans sa Rolls noire, les vœux des deux tourtereaux en la chapelle St. George et leur procession en calèche autour de la ville.

Nul doute que ce mariage restera gravé dans les mémoires comme l’un des plus marquants de l’histoire de la royauté anglaise ! Mais une semaine après cette union hypermédiatisée, que diriez-vous d’en connaître les dessous ?

Car dans toutes les noces, qu’elles soient celles d’un prince anglais ou des cousins Robert ou Michel, les choses ne se déroulent pas toujours comme on l’avait prévu.

Et lorsque les convives n’adoptent pas le comportement adéquat, leur attitude a de quoi interpeller l’assistance, qui ne tarde pas à le montrer.

Bévues

Samedi dernier, malgré le faste de cette inoubliable cérémonie, bévues et entorses au protocole ont été constatées…

À commencer par le footballeur David Beckham, invité, comme 600 autres personnalités, à assister avec son épouse, Victoria, à ce mariage du siècle, qui s’est rapidement distingué.

En effet, si la plupart des heureux élus avaient choisi, avec raison, des tenues de couleur claire et de facture plutôt classique pour fêter joyeusement Harry et Meghan, les Beckham ont fait une faute de goût : costume d’une tristesse à pleurer pour monsieur et robe bleu marine très osée de sa propre marque, fendue au niveau de la poitrine, pour madame !

Mais ce n’est pas tout !

Il n’a échappé à personne que, tandis que son mari mâchouillait un chewing-gum – une habitude, vous l’avouerez, plus appropriée dans les gradins d’un stade de foot qu’au mariage du petit-fils de la reine ! –, cette mère de quatre enfants, âgée de 44 ans, arborait une mine bien sombre.

Moue boudeuse, lèvres serrées et regard fermé, l’ex-Spice Girl ne semblait vraiment pas dans son assiette…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attitude des Beckham n’a pas vraiment plu à Elizabeth, vêtue quant à elle d’une robe vert anis flashy et d’un chapeau agrémenté d’un toupet mauve !

Mais, pour tout dire, ce n’est hélas pas le seul faux pas qui a choqué la souveraine !

L’incroyable sermon de quatorze minutes du révérend Michael Bruce Curry, premier Afro-Américain à occuper la fonction de président et primat de l’église épiscopale de son pays, et qui officiait lors des vœux des mariés, n’a pas vraiment été du goût de la reine.

Son discours enthousiaste, durant lequel il a rappelé l’héritage noir de Meghan et cité à deux reprises l’œuvre de Martin Luther King, a évidemment détonné avec ceux des représentants habituels de l’Église anglicane.

Ses manières de prédicateur haranguant les foules ont, à n’en pas douter, choqué la reine, que l’on sait peu friande des démonstrations enflammées !

D’ailleurs, il a suffi d’un regard à la posture crispée de sa majesté pour comprendre sa désapprobation.

Quand on sait que, selon le protocole, Elizabeth II doit tenir son sac bien fermement pour montrer aux « manants » qu’elle ne va pas leur tendre la main, on aura compris que telle n’était pas son intention tout au long de cette journée !

Accrochée à la poignée de son petit sac noir, Lilibet a clairement fait passer le message…

Irrespectueux

Mais après avoir eu droit aux « mâchouillis » incongrus de David Beckham, au visage peu amène de sa femme et à la harangue du révérend Curry, la souveraine n’était pas au bout de ses peines !

Car durant cette cérémonie des vœux, où la reine était accompagnée de son époux, Philip, 96 ans, très fatigué après son opération de la hanche, a soudain retenti Stand By Me de Ben E. King, le tube planétaire des années 60 qui évoque les droits civiques, repris par une chorale gospel.

À l’écoute de ce morceau, bien loin de la musique classique traditionnellement jouée lors des événements officiels, on peut sans peine imaginer le choc qu’a pu ressentir celle qui reste la garante de la couronne…

Après cette journée éreintante pour les jeunes mariés, place à la fête !

Et là encore, rien ne s’est vraiment déroulé comme prévu !

Parmi les invités triés sur le volet pour se délecter de ces épousailles princières figuraient l’acteur George Clooney et sa femme, Amal.

Toujours partant pour la rigolade, monsieur Nespresso s’est toutefois montré presque irrespectueux, n’écoutant que très distraitement les discours des membres de la famille royale lors du dîner donné par Charles.

What else ?

Eh bien, le comédien aux manières un peu trop décontractées a vécu un grand moment de solitude sur le dance floor lors de la soirée au manoir de Frogmore House, qui avait pour thème les années 90.

L’Américain de 57 ans, qui avait fait danser la plupart des femmes présentes, dont Kate et Meghan, s’est fait snober par Sarah Ferguson, persona non grata à la cour, qu’Harry avait tenu à inviter !

Et à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que certains des 2 640 invités du couple venus assister à leur union sont déjà en train de revendre sur eBay le sac griffé aux initiales des mariés qu’ils se sont vu remettre en cadeau.

Celui-ci contenait un livret sur le déroulement de la cérémonie, un magnet, un badge d’invité, une carte du château, une grande pièce en chocolat portant les initiales H et M, une bouteille d’eau ou encore des biscuits. 

Avec le temps, il n’est pas impossible que d’autres petites indiscrétions nous parviennent !

Clara MARGAUX

À découvrir