France Dimanche > Actualités > Hélène Darroze : La cheffe étoilée a perdu son "petit papa"

Actualités

Hélène Darroze : La cheffe étoilée a perdu son "petit papa"

Publié le 8 novembre 2021

.photos:guillaume-gaffiot/bestimage
© Guillaume Gaffiot/Bestimage Hélène Darroze dans "Vivement Dimanche"

La cheffe étoilée, devenue une véritable star de la télé en tant que jurée dans « Top Chef », a annoncé une bien triste nouvelle à ses plus de 630 000 abonnés sur Instagram. Dimanche, Hélène Darroze a confié avoir perdu son père à qui elle a tenu à rendre hommage. Il avait 85 ans et a été emporté par la maladie…

Hélène Darroze et sa famille sont en deuil. Francis Darroze, 85 ans, est mort samedi 6 novembre, à Biarritz, des suites d’une longue maladie. Il était le petit-fils du fondateur du restaurant Darroze à Villeneuve-de-Marsan, dans les Landes. Comme on le sait, il a su transmettre sa passion à sa fille, Hélène, qui avait repris le restaurant villeneuvois avant de décider de partir à Paris, puis à Londres, où elle a obtenu respectivement deux étoiles dans son restaurant éponyme et trois autres au sein du légendaire Hôtel Connaught. La cheffe étoilée a partagé la triste nouvelle à ses plus de 630 000 abonnés sur Instagram. Les messages de condoléances et de soutien ne se sont pas faits attendre sur Instagram.


Celle qui a été élue meilleure femme chef du monde en 2015 postait plusieurs photos souvenirs pour rendre hommage à Francis Darroze. Elle écrivait en légende : « Bon voyage mon petit Papa ». La cuisine était une histoire de famille chez les Darroze. En novembre 2014,  France 3 Nouvelle Aquitaine publiait un reportage intitulé « Darroze, la gastronomie en héritage ». Dans ce dernier, nos confrères expliquaient « Elle est l'héritière d'une dynastie de la cuisine du Sud-Ouest depuis quatre générations. Son arrière-grand-père avait ouvert en 1895 l'auberge Le Relais à Villeneuve de Marsan, reprise par son grand-père Jean et sa grand-mère Charlotte, puis par son père Francis. Son oncle Alain Darroze s'occupa, entre autres, des cuisines privées de l'Elysée, Claude Darroze (un autre oncle) eut lui aussi deux étoiles à Langon ».

Hélène Darroze confiait à L’Etudiant, « Baignant dans ce milieu, cela aurait été plus logique. Mais ma vocation de chef de cuisine m'est apparue sur le tard. Je regrette un peu de ne pas avoir intégré une école de cuisine. J'aurais été plongée plus tôt dans cet univers ». Elle a depuis fait la fierté de son père et des siens. Hier, comme le rapportent nos confrères de Sud Ouest, une minute de silence a été observée par le club de la Jeunesse Sportive Villeneuvoise lors de la rencontre du club de rugby contre Bizanos. Francis Darroze avait été vice-président du club et il était décrit comme un « Passionné de rugby, joueur du Stade Montois et international (…) toujours resté fidèle et soucieux de la JSV villenevoise ».

Kahina Boudjidj

À découvrir