France Dimanche > Actualités > Hélène Darroze : Un nouveau deuil juste après la mort de son père

Actualités

Hélène Darroze : Un nouveau deuil juste après la mort de son père

Publié le 15 novembre 2021

.photos:m6
© M6 -

Hélène Darroze doit faire face à une épouvantable nouvelle. Six jours après le décès de son père, c’est son oncle, Claude Darroze, qui s’est éteint à l'âge de 80 ans dans la nuit de vendredi à samedi 13 novembre.

C’est une terrible épreuve qui s’abat sur la chef Hélène Darroze. À seulement quelques jours d'intervalle, la cuisinière a perdu deux êtres chers à son cœur, son père Francis et son oncle Claude.


L’homme s’est, en effet, éteint six jours après son frère, à l'âge de 80 ans, dans la petite ville de Fargues, située en Gironde. "Le décès de son frère l'a profondément affecté. Mon papa luttait depuis de longs mois. Il s'est éteint chez lui, auprès de ses proches", explique son fils Jean-Claude Darroze auprès du journal Sud-Ouest.

C’est donc avec beaucoup de courage et de sincérité qu’Hélène a tenu à rendre un émouvant hommage aux deux hommes de sa vie. Sur Instagram, la cheffe a adressé un vibrant adieu à ces deux frères, unis jusqu’au bout.

"Ils s'aimaient trop ces deux-là... Inséparables dans le cœur et dans la cuisine... Mon oncle Claude s'en est allé cette nuit rejoindre son frère adoré... l'histoire est très belle et là-haut, il y en a qui vont se régaler. Mais notre grande famille est orpheline de ses deux patriarches", pouvait-on lire en légende d’une photo des deux hommes.

La cheffe étoilée va désormais devoir poursuivre son immense carrière seule. Elle, qui partageait la passion de la cuisine avec ses deux mentors, s’était d’ailleurs souvenue avec tendresse, de ses débuts aux côtés de son père et de son oncle : "Ma mère raconte que, toute petite, alors que je savais à peine marcher, j'avais le bon geste pour goûter la sauce béchamel. Il doit y avoir une part d'atavisme ! Mais c'est en effet le milieu dans lequel nous avons grandi, le restaurant de mon grand-père, qui nous a façonné (...) Enfant, j'ai baigné dans ce monde-là, traîné sur les marchés. J'ai commencé à cuisiner très tôt, vers cinq-six ans. J'ai commencé par la pâtisserie, par une tarte aux pommes dont je me souviens très bien ! C'est venu très instinctivement aussi."

C’est donc un immense vide que la famille Darroze doit à présent apprivoiser. Jean-Charles, son cousin, affirme quant à lui que “c’est un nouveau pan de notre histoire familiale qui prend fin". Les obsèques de Claude Darroze se dérouleront à l'église de Langon, en Gironde, le jeudi 18 novembre, avant d'être inhumé à Villeneuve-de-Marsan dans les Landes. 

Andréa Meyer

À découvrir