France Dimanche > Actualités > Hélène Darroze : Voilà pourquoi elle n’a pas d’enfant biologique !

Actualités

Hélène Darroze : Voilà pourquoi elle n’a pas d’enfant biologique !

Publié le 18 novembre 2021

.photos:giancarlo-gorassini/bestimage

Dans les colonnes de "S le Mag", en kioque ce jeudi 18 novembre, Hélène Darroze a expliqué les raisons pour laquelle elle avait adopté ses deux filles.

Mère heureuse de deux adolescentes et cheffe doublement étoilée mondialement reconnue, Hélène Darroze est une femme accomplie aussi bien dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle ! Passionnée par son métier et comblée par la maternité, le célèbre jury de Top Chef (M6) à tout de même un regret : ne jamais avoir connu les joies de la grossesse.


Dans les colonnes du dernier numéro de S le Mag, en kiosque ce jeune 18 novembre, Hélène Darroze s’est d’ailleurs confiée sur les raisons qui l’ont poussé à se tourner vers l’adoption alors que sa carrière battait son plein ! « Franchement ? J’aurais aimé être une mère biologique, je l’ai envisagé, a-t-elle avoué. Mais je me suis réveillée à 40 ans avec des responsabilités, du personnel, des sollicitations de toutes parts, il n’y avait pas de place pour rien d’autre… », a confié la business woman.

Le déclic pour démarrer les procédures ? Un ouvrage sur l’adoption qui l’a littéralement bouleversé. « Je me souviens de ‘La Joie de Don’, de Mère Teresa, qui m’avait convaincue d’adopter, s’est-elle souvenue. Elle y parlait de l’amour à distribuer à tous ces enfants seuls, abandonnés… Cela m’a confortée. »

En 2007 et en 2009, Charlotte (14 ans) et Quitteriez (11 ans) entrent donc dans sa vie ! Deux filles adoptées au Vietnam après un très long processus… « C’est long, l'agrément, neuf mois, comme une grossesse », a expliqué Hélène Darroze, cette fois-ci à nos confrères de Libération.

Heureusement, la cheffe a pu compter sur le soutien de son amie Laeticia Hallyday, déjà passée par là quelques années auparavant avec ses deux filles adoptives Jade et Joy : « Elle m'a donné de bons conseils. La première réunion à la Ddass, je me suis dit que je n'y arriverais jamais, ils vous détruisent le moral ! Je l'ai appelée, elle m'a soutenue », s’est rappelée l’acolyte de Philippe Etchebest. Une épreuve qui a rapproché les deux mamans plus que jamais ! 

Lisa Ziane

À découvrir