France Dimanche > Actualités > Hélène Rollès : Elle fait craquer le maître de la Chine !

Actualités

Hélène Rollès : Elle fait craquer le maître de la Chine !

Publié le 8 avril 2019

Grande star en Asie, Hélène Rollès a pu rencontrer, lors d’un dîner officiel, son prestigieux admirateur.

Il y a près de trente ans, en 1991, dans la série Premiers baisers, une ravissante blondinette aux yeux rieurs avait réussi, d’un seul regard, à ensorceler des millions d’adolescents et de jeunes gens aux sens surchauffés qui n’avaient plus d’yeux que pour elle. À tel point que, dès 1992, Jean-Luc Azoulay, le producteur de cette sitcom à succès, alors diffusée sur TF1, avait décidé de donner à sa pétillante vedette un feuilleton rien que pour elle… et les garçons ! 

La carrière d’Hélène Rollès était lancée, propulsée même pourrait-on dire, puisque son personnage allait se promener dans d’autres productions signées AB, tels Le miracle de l’amour, Les vacances de l’amour, et, tout récemment, Les mystères de l’amour, un développement aux multiples rebondissements, qui fait un carton actuellement sur la chaîne NT1.

En plus d’avoir l’indéniable talent de jouer la comédie de façon naturelle, la jeune femme d’origine modeste, originaire du Mans, était dotée d’une très jolie voix. Un supplément d’âme qui lui a très vite permis d’élargir son champ d’action, et de se produire sur les plus grandes scènes de France et du monde entier. Sa personnalité sincère, juvénile et joviale, et ses chansons pleines de beaux sentiments ont littéralement conquis les foules dans de nombreux pays, de la Grèce à la Russie, en passant par la Chine où la chanteuse est, depuis son premier album, Pour l’amour d’un garçon, une superstar. 

Jugez plutôt : au début des années 90, en première partie de l’animatrice Dorothée, l’artiste s’était produite à Shanghai dans un stade de 30 000 places, lors d’un concert monstre retransmis en direct à la télévision ! 

Sa célèbre ballade, Hélène, je m’appelle Hélène, s’est imposée comme l’une des chansons préférées du public asiatique, au même titre que La vie en rose, d’Édith Piaf, ou Moi, Lolita, d’Alizée, c’est dire… Cet engouement pour la petite Frenchie ne s’est d’ailleurs pas démenti avec le temps, puisque, en 2015, une spectatrice chinoise qui venait d’assister à l’un de ses concerts déclarait avec émotion : « Quand j’écoute ses chansons romantiques, j’ai l’impression d’être sur les Champs-Élysées en train de boire un café ».

La belle blonde de 52 ans, désireuse de se rapprocher de ce public enthousiaste, a même pris la décision d’apprendre à chanter en mandarin. « C’est assez compliqué, j’apprends en phonétique », admettait-elle en 2016. Et d’ajouter : « J’essaie aussi d’apprendre la langue, mais c’est très compliqué. Je connais des chansons en chinois, de Teresa Teng, parce qu’ils me comparent à elle, c’est leur Édith Piaf là-bas. » 

Une gloire incroyable donc, pour cette ambassadrice de la chanson française à l’étranger, une popularité qui fait chaud au cœur quand on sait que chez nous, à l’instar d’une Patricia Kaas ou d’une Mireille Mathieu, son impact est hélas un peu plus mitigé…

Mais ce qui est plus incroyable encore, c’est que, parmi la horde des admirateurs qui peuplent l’empire du Milieu prêts à se damner pour croiser leur star et lui dire combien ils l’aiment, il est un homme de la plus haute importance que la désormais quinquagénaire fait littéralement craquer. Un homme qui n’est autre, excusez du peu, que Xi Jinping, le président chinois ! 

Et celui qui est à la tête d’une des plus grandes puissances mondiales, dont la responsabilité est gigantesque, présidant à la destinée d’un territoire immense de 9 596 961 km2, n’a qu’une idée en tête lorsqu’il vient en visite officielle à Paris pour converser avec son homologue français : dîner avec son idole ! Un engouement pour les artistes que le premier des Chinois ne semble pas éprouver pour la première fois, lui qui est, par ailleurs, l’époux de Peng Liyuan, une ancienne chanteuse de variété…

En tout cas, après avoir signé des accords commerciaux et conclu des accords de coopération avec la France, mais aussi discuté de la ligne politique de l’Union européenne vis-à-vis de Pékin, autant de sujets prévus à l’ordre du jour entre les deux présidents, place au moment tant attendu pour le dirigeant communiste, à savoir, approcher la jolie Hélène, mais évidemment sans ses garçons ! 

Le lundi 25 mars, dans l’enceinte de l’Élysée, Emmanuel Macron, que l’on dit également fan de la fameuse série pour ados, a invité Xi Jinping à partager sa table, ainsi que d’autres personnalités françaises connues dans le monde entier, tels l’acteur Alain Delon et le musicien Jean-Michel Jarre. Dans cette ambiance décontractée où les thèmes abordés, plus légers que la politique internationale, ont probablement contribué à détendre les deux chefs d’état, il semble évident que le président de la République populaire de Chine, âgé de 65 ans, a fortement apprécié la présence de la star. Et, peut-être même s’est-il laissé aller à se comporter avec la chanteuse française à la manière d’un digne représentant de son fan-club en Asie ! Une rencontre qui a dû rendre jaloux tous ses compatriotes moins chanceux…

Clara MARGAUX

À découvrir