France Dimanche > Actualités > Hélène Rollès… et les enfants !

Actualités

Hélène Rollès… et les enfants !

Publié le 13 février 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Depuis qu'elle était petite, la comédienne et chanteuse Hélène Rollès désirait adopter. Un rêve qu'elle a magnifiquement réalisé…

On dit de certains qu'ils n'ont pas changé, mais à 54 ans, l'héroïne d'Hélène et les Garçons – ce feuilleton devenu mythique, qui a rassemblé des millions de fans entre 1992 et 1994 –ressemble vraiment, trait pour trait, à celle qu'elle était il y a près de trente ans. Mêmes longs cheveux blonds, taille fine, regard doux… le temps semble ne pas avoir laissé d'empreinte sur son beau visage.


Si beaucoup ont l'impression de connaître la vraie Hélène Rollès à travers son rôle dans les séries d'AB Productions, rôle, il faut le préciser, largement inspiré par sa véritable personnalité, l'actrice et chanteuse a très longtemps gardé pour elle tout un pan de son existence : sa vie de mère. Car à la ville, la belle Hélène est la maman de deux enfants. Une maman ô combien aimante, qui a toujours eu à cœur de protéger sa progéniture. Voilà pourquoi, lorsqu'ils étaient tout petits, elle était restée totalement avare de confidences les concernant. À la faveur d'une ou deux interviews toutefois, la comédienne avait laissé échapper une information sur l'importance qu'avaient pour elle son fils et sa fille : « Je privilégie beaucoup mes enfants, avait-elle par exemple confié à TV Grandes Chaînes, en février l'an dernier. C'est un choix… Je vois tellement de gens regretter de ne pas avoir été présents auprès de leurs enfants et constater que ceux-ci grandissent trop vite. Je ne veux pas me dire ça plus tard. » Une réponse à tous ceux qui se demandaient pourquoi on ne la voyait pas plus dans le paysage audiovisuel…

Mais le fait d'avoir été adulée par plus de six millions de téléspectateurs chaque soir, et de continuer d'attirer la lumière et les regards dans Les Mystères de l'amour, d'avoir chanté à Bercy et d'avoir été disque d'or, n'est qu'une partie de sa vie. Une partie qu'Hélène apprécie à sa juste valeur, remerciant cent fois son public pour cet attachement et sa belle fidélité. Mais ce qui l'anime avant toute chose, qui fait battre son cœur plus fort que tout, ce sont sa fille et son fils, prunelles de ses yeux.

Pour les avoir auprès d'elle, la jeune femme ne s'était pas contentée de les désirer et de les accueillir après avoir attendu neuf mois leur arrivée. Non, être mère est pour elle l'aboutissement d'une démarche et d'un cheminement qui ont été terriblement éprouvants, puisque, si on lit bien ce qu'elle vient de confier à notre confrère Télé 7 Jours, elle a dû beaucoup patienter avant de serrer ses enfants sur son cœur. Car s'ils sont sa raison de vivre, et quoique frère et sœur biologiques, ils ne sont pas la chair de sa chair : elle les a adoptés. « Il s'est passé six ans avant que je puisse aller les chercher à Addis-Abeba [en Éthiopie, ndlr]. Le côté “parcours du combattant” n'est pas un mythe, mais il ne faut jamais abandonner, car j'ai été grandement récompensée ! » a-t-elle révélé, avec son enthousiasme de mère.

Cette adoption, Hélène la portait en elle depuis très longtemps, comme elle l'avait avoué en 2017, sur la chaîne de télé Melody : « C'était un souhait depuis que j'étais gamine. C'était normal que je fasse les démarches ». Des démarches qui ont abouti, et qui ont donné le plus beau des sens à son existence.

Mais il ne faudrait pas croire que, sous prétexte qu'Hélène est une artiste, elle serait un brin laxiste avec ses rejetons ! Loin de là, comme elle l'a encore souligné dans les colonnes de Télé 7 Jours : « J'impose quelques règles, notamment autour de la consommation des écrans. Je suis vigilante avec ça : pas plus d'une heure de télévision, de téléphone et de tablette par jour. Mais je reste une maman cool, je crois ».

Une maman cool, on veut bien le penser. On pourrait ajouter une maman qui ne se laisse pas avoir par les pièges de la notoriété et les paillettes de la gloire. Elle est même tellement peu soucieuse de son apparence, qu'une fois, elle a passé six mois sans miroir chez elle, profitant de celui de son ascenseur pour vérifier son aspect quand elle avait un doute…

Pour autant, ses enfants ne sont pas indifférents au monde de l'art. Marcus, son fils, est fan de rap, entre autres de Maître Gims. Sa fille, encore collégienne, est plus attirée par le sport. « Ils sont brillants, équilibrés et gentils. Nous sommes une famille heureuse, et je suis heureuse de les avoir dans ma vie », a encore déclaré cette mère aimante. Une confidence qui fait chaud au cœur, dans cette période souvent difficile…

Laurence PARIS

À découvrir