France Dimanche > Actualités > Hélène Ségara : Elle a voulu disparaître !

Actualités

Hélène Ségara : Elle a voulu disparaître !

Publié le 17 mars 2015

Touchée par la maladie, Hélène Ségara révèle qu'elle a traversé une terrible épreuve. En cause, les traitements médicamenteux assez lourds que la chanteuse a subis, responsables de son altération physique.

Hélène Ségara est de retour mais tout n'a pas été facile. L'artiste vient de livrer une confidence étonnante sur les ondes de France Info. Interrogée par Philippe Vandel, dans l'émission "Tout et son contraire", Hélène est revenue sur la maladie qui la touche depuis deux ans. Notamment sur les transformations physiques qu'elle a subies, dues à la prise de cortisone et autres médicaments.  "C'est vraiment du vécu, j'ai tellement changé physiquement, que je me suis enfuie à l'étranger, je me suis exilée, pour qu'on me foute la paix, pour surtout qu'on ne me voie plus, qu'on ne me regarde plus", se remémore la chanteuse.

Mais elle a également connu d'autres soucis : "J'ai pris du poids à cause de la cortisone, mais ça ne donne pas que du poids... Mais bon, on rentre dans l'intime, je n'ai pas envie de tout raconter aux médias". "Physiquement je devais disparaître. C'était mon droit de quitter le pays. Pendant six mois j'ai caché que j'étais malade parce que si je l'avais annoncé tout de suite, on aurait dit que je voulais faire de la com' sur ma maladie", note-t-elle, "regrettant même toujours d'avoir à [s]'expliquer, estimant qu'il y a plus grave [qu' elle]."

Une amie d'enfance est tombée malade en même temps que moi

"J'ai perdu un certain équilibre professionnel et personnel dans ma vie, par rapport à ce qui m'arrivait, ça a changé beaucoup de choses", raconte Hélène. Mais de quoi souffre-t-elle, au juste ? Aucun des médecins consultés ne semble avoir acquis une certitude absolue. Victime de cette maladie orpheline encore non diagnostiquée, la chanteuse est gênée par de graves problèmes de vue, "aveugle d'un œil pendant six mois", croit savoir l'animateur radio. "Bien plus que ça, ça fait deux ans que je suis malade et on ne sait pas ce que c'est, le problème c'était de maintenir l'autre œil", lui rétorque l'interprète du hit On n'oublie jamais rien, on vit avec. Philippe Vandel s'en étonne : "On vous a donné de la cortisone pendant quinze mois et on ne sait toujours pas ce que vous avez" ?  La chanteuse confirme, philosophe : "on a testé d'autres traitements sur moi, on a fait des choses très très fortes. La médecine n'a pas toujours les réponses"...

Au cours de l'émission, on apprend que l'artiste, faite Chevalier des Arts et des Lettres en 2011, a dédié l'une des chansons de son dernier album, Tout commence aujourd'hui, à l'une de ses amies. "Petite flamme s'adresse à une amie d'enfance qui est tombée malade en même temps que moi. Moi c'était les yeux, elle le cerveau, il y en a une des deux qui n'a pas survécu", révèle l'artiste féminine de l'année 2011 aux Victoires de la musique. "Elle a eu des moments de désespoir, elle s'accrochait comme moi, on se soutenait beaucoup, et je ne pensais pas du tout que ça s'arrêterait pour elle", conclut Hélène Ségara. Une épreuve de plus pour la chanteuse...

Raphaël Marchal

À découvrir